Auteur Sujet: [France 2020] Roadtrip dans l'Hexagone  (Lu 692 fois)

Hors ligne Yoshiii

  • Lève les bras dans Katun
  • **
  • Messages: 586
  • Karma : 5
    • lepasseportdantho.com
[France 2020] Roadtrip dans l'Hexagone
« le: 13 Octobre 2020, 21:05:22 »
Chapitre 1 : Parc Astérix

Salut à tous ! Cet été, j'ai organisé avec des amies un roadtrip en France afin de partir à la découverte de parcs d'attractions français renommés mais que pour la plupart je n'avais pas encore eu l'opportunité de découvrir.

Cela faisait un moment que nous n'étions pas parti en groupe en voyage. Le dernier remontait à 2017 en Allemagne et Elisabeth, une de nos amies proches, était de retour d'Australie au cours de l'été. C'était donc l'occasion de s'organiser un séjour à l'étranger ensemble. Mais à cause de la pandémie due à la Covid-19, nous avons envisagé un voyage dans un pays limitrophe à la Belgique où nous résidons. Après hésitation avec les Pays-bas, notre choix s'est finalement porté sur la France. Etaient de la partie pour ce roadtrip Nathalie, Elisabeth, Mathilde, Florence  et moi-même.

Vous vous souvenez peut-être de certaines d'entre elles de mes TR précédents. Mathilde m'a accompagné au Canada, en Allemagne et en Californie. Son parc préféré est Phantasialand et son coaster préféré Oblivion. Nathalie était elle aussi de la partie en Allemagne et son parc préféré est Port Aventura, avec Shambhala comme son coaster préféré (et je la comprends !). Elisabeth et Florence sont moins habituées des voyages parcs d'attractions mais j'ai déjà visité avec Elisabeth Efteling, Mirabilandia ou encore Tivoli Gardens. Avec Florence, je suis déjà allé à Phantasialand ou encore Thorpe park.


De gauche à droite : Elisabeth, Nathalie, Mathilde, Florence et moi !

Nous avons donc établi un itinéraire en ciblant les parcs à thème qui nous intéressaient et qui étaient à proximités de villes, régions et autres points touristiques qui nous intéressaient également. Le choix s'est vite porté sur la location d'une voiture pour ce séjour afin d'avoir plus de flexibilité (certains parcs et régions sont difficilement accessibles en transports en commun en France).

Voici donc l'itinéraire que nous avions prévu pour ces 8 jours dans l'Hexagone :

Lundi 10 août : Parc Astérix ou Chantilly
Mardi 11 août : Châteaux de la Loire
Mercredi 12 août : Futuroscope
Jeudi 13 août : Auvergne
Vendredi 14 août : Auvergne
Samedi 15 août : Le Pal ou activité paddle
Dimanche 16 août : Beaune
Lundi 17 août : Nigloland

Comme vous pouvez le constater, il y a des jours où le programme comporte deux options : en effet, pour certains d'entre nous, faire 4 jours de visites de parcs d'attractions sur 8 jours de vacances était un peu de trop. Dès lors, nous avons créé un programme à la carte où chacun était libre de choisir l'une ou l'autre activité. L'idée étant de se séparer en deux groupes puis de se retrouver en fin de journée. Ce n'est néanmoins arrivé qu'à deux reprises et le reste du temps, nous avons passé le séjour tous ensemble.

L'idée du programme était également d'alterner entre journées dans les parcs d'attractions, randonnées dans la nature, activités sportives et visites culturelles, afin d'avoir le voyage le plus diversifié possible. Le rythme fut éprouvant (programme fort condensé en seulement 8 jours) mais le voyage fut très complet dans sa globalité.

Concernant le budget, nous en avons eu pour environ 800€ par personne incluant les logements (beaucoup de campings ainsi qu'un AirBNB), la location de la voiture (BMW Serie 2 Gran Tourer) ainsi que l'essence et les péages, les entrées aux diverses activités payantes (parcs d'attractions, musées, activités sportives), la nourriture et les souvenirs de chacun. Ce budget a varié selon les choix de chacun (certains en ont eu pour 650€, d'autres pour 900€).

Nous sommes partis le lundi matin équipés de tentes et sacs de couchage depuis la gare de Bruxelles-Midi où se trouvait notre centre de location (Sixt). Après avoir récupéré les clés de notre bolide (que nous avons surnommé "le Bateau" en vue de la taille du véhicule), nous avons donc pris la route vers notre première étape, à savoir le Parc Astérix pour certains et le Domaine de Chantilly pour les autres, les deux activités touristiques étant situées à une vingtaine de kilomètres l'une de l'autre.

C'était la toute première fois que Mathilde allait visiter le Parc Astérix. Les autres ont toutes fait l'impasse sur le parc gaulois car l'avaient soit déjà visité, soit étaient intéressées par d'autres parcs d'attractions au cours du séjour. A vrai dire, si le Parc Astérix a été inclus au roadtrip, c'est principalement pour Mathilde qui avait vraiment envie de découvrir celui-ci. Pour ma part, il allait s'agir de ma 7ème visite au parc.

Arrivés devant le parking, j'ai laissé notre voiture, le Bateau, à Elisabeth qui en a pris le volant. Avec Florence et Nathalie, elles sont toutes les trois parties en direction du Domaine de Chantilly tandis que Mathilde et moi rendions visite aux Gaulois.

Nous avions réservé et acheté nos billets en ligne à l'avance, et nous avions également opté pour un Pass Rapidus, un coupe-file payant permettant d'effectuer un passage rapide sans file une fois pour chacune des attractions phares du parc. Nous avions pris la décision d'opter pour le coupe-file sachant que nous n'arriverions qu'au parc vers 11h30 et que nous voulions en profiter un maximum, sachant qu'il s'agissait de la première visite de Mathilde.

Une fois arrivés devant l'entrée, nous avons passé très rapidement le contrôle de sécurité, le gros des visiteurs étant déjà dans le parc à 11h40. Puis nous avons présenté nos billets achetés en ligne et avons pu pénétrer dans le parc.




C'est parti pour le premier parc du séjour !

A cet instant, nous avons mis nos masque buccaux et avons du garder ceux-ci tout au long de la journée. Le Parc Astérix était intransigeant à ce propos en réponse à la pandémie de Covid-19 : masque obligatoire dans tout le parc sauf pour boire ou manger. Etaient également mis en place des stickers de distanciation sociale dans les files d'attente, des distributeurs de gel hydro-alcoolique à l'entrée et sortie des attractions et un système de file d'attente virtuelle via une application mobile appelé Filotomatix similaire à celle implantée à Walibi Holland. Cette application permet de faire la file d'attente d'une attraction virtuellement puis quand vient son tour il suffit de se présenter à l'entrée de l'attraction pour un embarquement presque immédiat. Entre-temps, il est possible de faire d'autres attractions non reliées au système de file d'attente virtuelle, ou de profiter de spectacles, de se promener ou encore de manger ou boire en attendant. Il n'est cependant possible que de réserver une attraction à la fois. C'est un système bien ingénieux quand il est bien mené.

Arrivés après l'ouverture, nous n'avions reçu aucun prospectus nous expliquant le fonctionnement de l'application Filotomatix. Nous avions cependant besoin d'un code pour pouvoir y accéder. Nous sommes donc allé au point info du parc où l'on nous a remis un code. Heureusement, j'étais au courant de la pratique dans le Parc Astérix. Sinon, nous serions passés complètement à côté...

Mathilde était toute euphorique à l'idée de découvrir un nouveau parc d'attraction. Qui plus est un parc avec une thématique bien développée, chose qui lui tient à coeur. Mais avant de s'attaquer aux attractions et spectacles qui allaient ponctuer notre journée, nous avons fait un arrêt dans la Via Antiqua, l'allée commerçante de l'entrée du parc afin de nous acheter quelque chose à manger.




Première étape de la visite, et ce n'est pas une attraction !

Nous nous sommes arrêtés au stand Au Croissant de Diane afin d'y acheter quelque chose pour se caler l'estomac. J'ai opté pour une salade de pâtes froides bien bonne et Mathilde pour une pâtisserie. Nous avons pris le temps de savourer notre petit en-cas et en même temps, j'ai réservé grâce à l'application un premier créneau dans une file d'attente virtuelle pour Pégase Express.



On en profite de manger pour faire un selfie sans masque en toute légalité !

Puis, nous avons traversé la Via Antiqua et nous nous sommes dirigés vers notre première attraction du séjour : La Trace du Hourra.


Hourra, Mathilde est contente d'enfin visiter le Parc Astérix !

La Trace du Hourra est un parcours de montagnes russes de type bobsleigh. L'attraction est situe dans la zone gauloise mais son thème est particulier car basé sur la préhistoire. J'ai toujours trouvé ce thème en décalage par rapport au parc et à la zone dans laquelle l'attraction est implantée.

Nous avons mis un peu de temps à trouver l'entrée réservée aux Pass Rapidus. Nous étions d'abord tombés sur l'entrée générale de l'attraction où se trouvait un gros concentré de visiteurs qui semblaient désorientés. L'attraction fonctionnait exclusivement avec le système Filotomatix et les visiteurs ne semblaient pas comprendre comment cela fonctionnait. Le pauvre employé devant l'attraction était surmené, tentant en vain d'expliquer comment cela fonctionnait et qu'ils devraient être patients. Je n'avais pas du tout vu ça à Walibi Holland où les visiteurs avaient bien assimilé le système. Ici, avec ces visiteurs entassés devant le pauvre employé à lui poser des questions, l'ensemble faisait brouillon, sans distanciation sociale et rendant l'accès vers l'attraction difficile face à cette foule compacte.

De notre côté aucun souci, nous sommes donc passés par la file Pass Rapidus et avons pu embarquer directement au tout premier rang. L'employé n'a d'ailleurs pas scanné notre Pass Rapidus (code barre sur nos gsm), ce qui nous permettrait éventuellement de plus tard refaire un tour sans file !

La Trace du Hourra n'était pas le premier bobsleigh de Mathilde qui apprécie ce genre d'attractions. Elle avait déjà fait les versions d'Efteling, d'Europa-park et de Heide park. Nous avons tous deux bien apprécié notre tour, surtout au premier rang, même s'il faut avouer que ça tremble beaucoup comme attraction et que l'intérêt du parcours va en décroissant : la première section est la meilleure, et les sections suivantes sont de moins en moins sensationnelles. Bilan mitigé pour moi, un peu plus positif pour Mathilde qui a bien apprécié sa première montagne russe de la journée.




C'est un hourra de soulagement à la fin des vibrations du parcours !

Nous nous sommes ensuite dirigés vers la zone égyptienne, dont l'attraction phare, Oziris, allait être notre prochaine destination. Après l'échauffement sur La Trace du Hourra, Mathilde était prête pour plus de sensations fortes.

La zone Egypte est selon moi l'une des zones thématiques les plus réussies du parc. On voit que c'est assez récent et que ça a été très bien conçu et aménagé. L'attraction Oziris, Inverted Coaster B&M, surplombe toute la zone et y apporte beaucoup de vie. Il manque cependant encore une attraction supplémentaire (sans compter le petit coaster SOS Numérobis) pour donner plus de consistance à cette zone qui reste malgré sa beauté assez petite.




Notez l'attroupement de clients complètement perdus...

Nous nous sommes donc engagés dans la file spéciale Pass Rapidus de l'attraction, échappant à une bonne heure d'attente. Le seul regret est de ne pas pouvoir admirer la belle thématique développée dans la file et qui donne un fil rouge à l'attraction. Dommage pour Mathilde du coup qui n'en profitera pas vraiment, mais face à l'heure d'attente, il n'y avait pas de regret à avoir !

Mathilde et moi avons pu embarquer à notre plus grand plaisir au dernier rang pour ce qui est à mes yeux l'un des meilleurs Inverted Coasters d'Europe. Le parcours débute par le sort d'Iris qui nous hypnotise et nous fait croire que nous sommes des oiseaux. Le train quitte alors la gare vers le lift. Puis vient la drop inclinée qui passe très bien en last row ! S'en suit le très bon Dive Loop, puis après un overbanked turn le looping. Le train passe alors un tunnel avec un chouette airtime surprise à la clé sur cette ligne droite descendante. Immelman directement en sortie du tunnel, puis virage qui nous fait plonger sous le bassin devant le temple d'Iris. Probablement mon passage préféré, autant en onride qu'en offride, voir le train s'engouffrer sous l'eau c'est très chouette à observer. Encore une fois, moment d'apesanteur dans ce passage. Un Corkscrew plus tard, le train reprend de la hauteur, fait demi-tour et replonge. Puis vient le chouette passage du Zero-G-Roll qui frôle le Temple d'Isis, un bout de spirale bien intense et retour sur les freins de fin de parcours.

C'est pour moi un dosage parfait entre drops sensationnelles, inversions, intensités, airtimes, bref, un cocktail très savamment dosé ! Le tout dans une thématisation très jolie et travaillée, Oziris est une véritable merveille. C'est l'une de mes attractions préférées du parc.

Mathilde a bien aimé mais a trouvé la machine très intense tout de même et préfère au final le Black Mamba de Phantasialand.






Oziris, nous on a osé !

Pour se remettre de nos émotions, et pour se rafraîchir avec les fortes chaleurs que nous subissions ce jour-là, Mathilde et moi avons décidé de faire l'une des attractions aquatiques du parc. Nous n'étions pas bien loin de l'Oxygénarium et nous avons donc opté pour cette attraction-là.

L'Oxygénarium est une sorte de raft ride dans un gros toboggan aquatique. L'attraction est située dans la zone A Travers le Temps. Cette zone est très étrange et comporte plusieurs époques de la France, du Moyen-Âge à la fin des années 1800. Elle n'a aucun rapport avec la thématique d'Astérix et je trouve cela bien dommage. C'est une zone qui dénote beaucoup avec le reste du parc. Elle est loin d'être moche mais elle est hors contexte.

L'Oxygénarium affichait 20 minutes d'attente. Nous pouvions éviter la file grâce à notre Pass Rapidus mais d'un autre côté, 20 minutes ça n'était pas bien long et si nous faisions la file classique, nous aurions l'opportunité d'en refaire un tour sans file avec notre pass plus tard. Nous nous sommes donc engagés dans la file d'attente classique de l'attraction. Dans celle-ci, les visiteurs respectaient assez bien la distanciation sociale.

La thématique de l'Oxygénarium est cohérente avec la zone et présente une invention pour une Exposition Universelle du siècle dernier. J'aime beaucoup la thématique de l'attraction (même si elle aussi est hors contexte avec le thème d'Astérix). Mathilde a elle aussi beaucoup aimé la thématique, surtout le lift de l'attraction thématisé. Nous n'étions qu'à deux dans notre bouée, Covid oblige.

L'attraction est simple : un lift qui mène à une descente tortueuse en toboggan avec des virages où la bouée se relève sur les parois du toboggan, ce qui est bien amusant. La bouée a énormément tourné. J'ai trouvé ça très drôle, Mathilde un peu moins. Au final, cela n'a pas vraiment plu à Mathilde, surtout qu'à l'arrivée, aucune réelle éclaboussure. Dès lors, nous ne referons pas l'attraction par la suite même si cela ne m'aurait pas dérangé.







Ça a fait un petit pschitt et c'est tout...

Après être ressortis secs de l'Oxygénarium, nous avons traversé le parc afin de rejoindre la zone grecque et de faire un tour de Pégase Express, notre créneau Filotomatix étant presque arrivé à échéance (une fois notre tour venu, nous n'avions que 15 minutes pour nous présenter devant l'attraction ou notre réservation est perdue).

La zone grecque est selon Mathilde et moi la plus belle du parc. Nous avons eu un consensus là-dessus. La zone est agréable, assez espacée (fortement étirée en longueur) et avec de belles couleurs. Les attractions qui composent la zone sont très intéressantes également, les deux meilleures étant le Tonnerre de Zeus et Pégase Express justement !




Aller se faire voir chez les Grecs est toujours plaisant chez Astérix !

Nous avons pu immédiatement entrer dans la file de Pégase Express. Ici, vu que nous avions une réservation et non pas un Pass Rapidus, nous avons pu traverser et profiter de toute la file d'attente qui à l'instar d'Oziris est elle aussi très soignée et pleine de touches d'humour. Nous n'avons attendu que dix minutes dans la file à proprement parler avant de pouvoir embarquer. Nous avons ici aussi eu la chance de pouvoir être installés au premier rang.

Pégase Express est un Family Coaster Gerstlauer dont le parcours se déroule en plusieurs étapes. La première est un launch depuis la gare assez léger suivi d'une petite section avant d'arriver sur le lift. Après le lift, section avec descentes, petits virages et changements de direction en longeant le parking du parc. Pas un monstre de sensations mais très fluide et agréable. Enfin, le train pénètre dans le Temple de Méduse et celle-ci se réveille, importunée par les visiteurs. La statue de Méduse s'éveille grâce à du mapping et puis nous fait fuir en marche arrière, avec petit effet d'éclaboussures. La dernière section du parcours se fait en marche arrière avec pas mal de sensations et de changements de direction à la clé !

Mathilde s'attendait à quelque chose dans le Temple mais ne savait pas trop ce qui allait se passer. Ayant déjà fait Th13teen qu'elle apprécie beaucoup à Alton Towers, elle s'attendait à la même chose mais le passage en arrière lui a quand même bien plu. Elle a elle aussi fort apprécié Pégase Express, trouvant l'attraction fluide et originale.






Passage express sur Pégase grâce au Filotomatix !

Après notre tour de Pégase Express, je suis allé m'acheter une glace et nous nous sommes installés sur l'aire de pique-nique de la zone grecque. Mathilde, qui avait pris une salade dans un Tupperware, y aura donc mangé son plat pendant que je dégustais ma glace. Une petite pause sans masque, cela nous a fait du bien à tous les deux, surtout avec la chaleur que nous subissions depuis le début de journée. Qui plus est, aucun de nous n'avait pensé à prendre de la crème solaire avec, restée dans le Bateau...


L'une des zones pique-nique aka "bas les masques" du parc

J'avais déjà réservé un nouveau créneau sur l'application pour Discobélix, mais en attendant il nous restait un peu de temps devant nous. Nous voulions assister à une représentation du spectacle du Delphinarium, l'un des seuls spectacles joués en période Covid, mais finalement, puisque la séance venait de débuter, nous avons plutôt décidé de prolonger notre pause et de faire une petite attraction en attendant le prochain show.

Nous nous sommes donc engagés dans la file d'attente de la Rivière d'Ellis, un petit boat ride que je n'avais jamais fait en 7 visites. Nous avons tout de même attendu 10 minutes pour cela ! Avec le système de réservations et la fréquentation plutôt élevée en ce lundi d'août, il y avait même de la file aux plus petites attractions ! Rien de trop contraignant non plus, surtout en ayant un Pass Rapidus, mais c'est à noter.

La Rivière d'Ellis est une petite attraction sans prétention dont la thématique m'a fait penser à la séquence du Mont Olympe dans Fantasia. On y voit des chérubins et des chevaux ailés dans des jardins fleuris. Les décors ne sont cependant pas de première fraîcheur et un coup de peinture serait plus que le bienvenu. Après, c'était parfait pour digérer !






Parfait pour digérer (et non je ne parle pas de Discobélix juste derrière !!!)

Juste après la Rivière d'Ellis, nous nous sommes rendus un peu à l'avance au Delphinarium pour être certains d'avoir une place. Les gradins de celui-ci étaient exposés en plein soleil. Nous n'avions qu'une envie : plonger dans le bassin des cétacés. Les gens étaient bien distanciés et il y avait de nombreux rappels pour le port du masque. Les gens qui l'ôtaient étaient vite réprimandés.

Le spectacle a commencé à l'heure et avait un caractère éducatif fort marqué. En plus des dauphins, des otaries complétaient le spectacle. Mathilde et moi étions un peu mal à l'aise pour ces cétacés en captivités et nous sommes contents que ce genre d'activité va dans le futur cesser en France. Devant le sentiment mitigé que nous ressentions devant le spectacle et le fait que notre créneau Filotomatix pour Discobélix soit bientôt à échéance, nous avons quitté prématurément l'arène pour rejoindre le Disk'O Coaster.


Désolé Flipper mais les attractions nous attendent !

Discobélix est l'une des attractions les plus récentes du parc. Elle surplombe l'allée qui mène au Tonnerre de Zeus dans la zone grecque. Fort populaire, et ayant un débit assez faible, l'attraction affiche souvent de longs temps d'attente. Elle fonctionnait donc uniquement avec le système Filotomatix le jour de notre visite.

La file d'attente de l'attraction est simple mais possède de chouettes petites touches d'humour. L'attraction est thématisée sur Obélix, qui aurait participé aux Jeux Olympiques et lancé un disque qui depuis lors tourne encore. C'est sur ce disque que les visiteurs sont amenés à embarquer.

Mathilde, qui avait déjà pu tester des Disk'O Coasters, raffole de ces modèles et avait fort hâte de pouvoir monter dessus ! Nous avons tout de même du attendre un petit quart d'heure avant de pouvoir monter à bord. Dans la file, petit accrochage avec des visiteurs derrière nous qui nous collaient et ne voulaient pas prendre la peine de respecter la distanciation sociale...

L'attraction est très amusante et la durée du cycle est parfaitement dosée. Mathilde et moi avons beaucoup aimé !



Médaille d'or pour Discobélix !

Après Discobélix, nous avons décidé de faire une autre attraction aquatique, toujours dans le but de nous rafraîchir. Notre choix s'est porté sur le Grand Splash qui lui aussi fonctionnait avec le système Filotomatix. Nous avions cependant notre Pass Rapidus qui nous a permis d'immédiatement embarquer dans ce Shoot The Chute.

L'attraction, située proche de l'entrée du parc, circule autour du fameux rocher d'Astérix, emblème du parc. Pour ce tour-ci, nous avons été placés au premier rang. Nous nous attendions donc fortement à être bien arrosés !

Ce Grand Splatch n'a pas vraiment de thématique. Il s'agit de deux descentes et entre deux une balade en hauteur dans un cadre boisé, avec quelques petits effets aquatiques. Les effets sont sympathiques, même si certains ne fonctionnaient pas en ce jour. Néanmoins, la moindre éclaboussure était la bienvenue car nous avions tous fortement chaud. La descente finale du parcours entrecoupée (double bosse) n'est par contre pas très marquante et pas très humide. Bilan moyen pour ma part pour ce Grand Splatch. Par contre, Mathilde a beaucoup apprécié.




Tous beaux avec nos masques tout secs !

Sortis du Grand Splatch, j'ai immédiatement réservé un créneau dans l'application Filotomatix pour Epidemaïs Croisière, le tow boat ride du parc et probablement l'une des attractions les plus "Astérix" du parc. Située à proximité du Grand Splatch, l'attraction nous emmène en croisière dans un parcours scénique extérieur à travers diverses scènes tirées des aventures d'Astérix.

Nous avons pu directement embarquer à bord de l'attraction, l'attente étant de 0 minutes dans l'application Filotomatix. Le parcours est mignon, offre un aperçu de nombreux albums d'Astérix mais est un peu vieillotte. Pas tous les animatroniques sont en mouvements, donnant une impression de mauvais entretien. C'est dommage car ce genre d'attraction a selon moi un grand potentiel et toute sa place dans le Parc Astérix. Un Dark ride sur le thème d'Astérix complèterait d'ailleurs merveilleusement bien le parc !







Il faudrait peut-être un peu bouger plus là au lieu de s'empiffrer de sangliers !

Après Epidemaïs Croisière, j'ai réservé un nouveau créneau sur Filotomatix pour le Grand Splatch, l'attente étant raisonnable face aux autres attractions proposées et Mathilde ne se sentant pas l'envie de refaire un tour d'Oziris.

Entre-temps, nous avons été faire un tour de Menhir Express, le Log Flume du parc thématisé sur le thème d'une compagnie de livraison de menhirs. Ici, nous sommes dans le thème gaulois et nous apprécions beaucoup. L'attraction, tout comme le Grand Splatch, fait partie de la zone Gaule qui est un peu trop disparate et inégale en thématisation.

Grâce au Pass Rapidus, nous avons pu embarquer directement dans l'un des menhirs flottants. Le parcours de Menhir Express est très amusant, avec des points de vue sur la zone égyptienne et deux chouettes chutes (la meilleure étant celle sur rails !). Petite déception par contre pour la petite section indoor dont les fontaines ne fonctionnaient pas du tout. Résultat, c'est très moche, on est dans un simple hangar dont les murs ont été rapidement cachés par des bâches avec des personnages d'Astérix dessus. Cela faisait tache et Mathilde l'a bien remarqué ! Mais outre cela, nous avons tous deux bien aimé notre tour de Menhir Express qui est selon moi la meilleure attraction aquatique du parc.




Menhir bien expédié !

Nous nous sommes alors ensuite dirigés vers le Tonnerre de Zeus, la dernière attraction de grande envergure que nous voulions encore faire aujourd'hui. Nous sommes passé par la zone A Travers le Temps pour rejoindre la zone Viking, puis le fond de la zone grecque grâce au nouveau passage bien pratique entre ces deux zones.

Juste avant cela, Mathilde avait envie d'une glace et avait repéré un point de vente de crèmes glacées Ben & Jerry's. De mon côté, ma glace de tout à l'heure ne m'avait pas sustenté et j'avais envie d'un snack plus consistant. Mathilde s'est engagée dans la file du glacier tandis que je me rendais un peu plus loin pour acheter un wrap au saumon dans la zone A Travers le Temps. Une fois mon Wrap acquis, j'ai rejoint Mathilde qui était toujours en train d'attendre. Elle a finalement enfin eu sa glace alors que j'avais fini de manger. Elle s'est plainte des très lentes opérations, du manque de sourire et de dynamisme des employées du kiosque. Alors que le reste des employés du parc nous avaient fait bonne impression, c'est une petite déception qui s'est offerte à nous avec ces employées.

Avec mon wrap déjà mangé et la glace de Mathilde qu'elle prit la peine de quand même bien déguster, nous nous sommes mis en route vers le Tonnerre de Zeus en passant à travers diverses zones du parc.

Dans la zone A Travers le Temps, Mathilde a elle aussi noté l'incohérence thématique mais a trouvé la zone indoor bien jolie. En sortie, j'ai constaté la disparition du Transdémonium. Bien dommage car même si l'attraction était très moyenne et hors sujet, le parc se retrouve désormais sans dark ride.




Vous avez dit.. Cohérence thématique ??

Dans la petite zone Viking qui elle aussi manque encore de substance, nous sommes tombés devant Goudurix. Je n'avais nullement envie de faire un tour de cette machine à baffes. Et Mathilde, qui avait déjà été étourdie par Oziris, n'avait nullement envie de tenter cette douloureuse expérience. Malgré nos Pass Rapidus disponibles, nous avons pris la décision de ne pas tenter le diable en skippant Goudurix.




C'est pas casse-cou, c'est suicidaire qu'il faut être pour monter là-dedans !

Après avoir passé un petit ponton au-dessus du lac, nous sommes enfin arrivés devant la statue de Zeus en petit slip (j'adore ce détail !). L'attraction, qui était la seule grosses attraction à ne pas fonctionner avec le système Filotomatix, affichait 55 minutes d'attente. Nous les avons cependant évité grâce à nos Pass Rapidus.

Tonnerre de Zeus est un très gros Wooden Coaster dont la majorité du parcours se fait en dehors du parc. Le parcours, devenu plus violent avec le temps, avait en grande partie été retracké.

Nous avons demandé à l'opérateur de pouvoir prendre place au dernier rang, ce qui nous a gentiment été accordé. J'avais hâte car j'avais gardé de très bons souvenirs de ce Wooden Coaster. Et je n'ai pas été déçu ! La First drop est toujours aussi impressionnante et jouissive, les airtimes sont au rendez-vous, pas trop de temps mort, le train file à toute vitesse sur son parcours en bois. Le retracking a grandement amélioré le confort et les vibrations désagréables ne sont plus qu'un lointain souvenir. L'attraction avait également une transition mal calculée en milieu de parcours qui donnait un méchant à-coup (à 10 ans lors de mon tout premier tour, je m'y étais fait fort mal !). Chose désormais rectifiée pour notre plus grand plaisir !

Mathilde a bien aimé, mieux qu'Oziris et a noté les gros moments d'airtimes le long du parcours. La photo onride nous aura d'ailleurs bien fait rire ! J'aurais bien voulu refaire un tour de Tonnerre de Zeus mais aucun de nous n'avait envie de poireauter 55 minutes. Dommage que ce soit la seule grosse attraction qui ne soit pas connectée au système Filotomatix.




Il est toujours du tonnerre ce coaster !

Nous voulions ensuite refaire un tour de Discobélix grâce à notre Pass Rapidus. Malheureusement, une fois devant l'attraction, l'opérateur présent nous a dit que l'attraction ne faisait pas partie de la sélection du Pass. J'étais persuadé du contraire mais en effet, Discobélix ne comptait pas parmi les attractions incluses dans le Pass Rapidus.

Nous avons dès lors opté pour un second tour de Pégase Express, grâce à notre Pass Rapidus cette fois-ci. Nous avons eu du mal à trouver l'entrée Pass Rapidus. Par mégarde, nous nous sommes retrouvés au point photo. Finalement, après avoir trouvé le bon accès, nous avons embarqué dans le train de Pégase Express sur les rangées plus à l'arrière cette fois-ci. Toujours un plaisir de faire un tour de ce très bon Family Coaster.



Pégase Express, vol numéro 2 !

Ensuite, après un passage aux toilettes notamment pour remplir nos gourdes (Mathilde a bien du en vider 4 sur la journée !) nous sommes repartis vers le Grand Splatch avec notre accès Filotomatix. Cette fois-ci, nous nous sommes bien fait avoir ! Juste après la drop finale, une énorme bombe d'eau s'est enclenchée et a aspergé l'ensemble des occupants de l'embarcation. Nous étions tous trempés ! Nos masques également, qui étaient inutilisables. Heureusement, j'avais prévu des masques de rechange et je vous conseille de faire de même si vous visitez un parc d'attractions en période Covid-19, surtout s'il y a des attractions aquatiques !


Et hop, trempés et masque changé !

Nous voulions ensuite faire un tour par le village des Gaulois qui se trouve au coeur du parc. Mais le parc allait bientôt fermer et l'accès au village était déjà fermé. Dommage, Mathilde aurait bien voulu voir les habitations d'Astérix et Obélix, et pourquoi pas un petit selfie avec l'un des personnages.

Le temps filait et nous n'avions plus qu'une grosse demi-heure devant nous. Nous allions devoir faire un choix quant à l'attraction que nous allions encore pouvoir faire. Il nous restait un accès en Pass Rapidus pour Goudurix et l'Oxygénarium mais aucun de nous ne voulait faire le premier et Mathilde n'avait pas envie de refaire le second. Nous pensions avoir encore également un coupe-file pour Romus et Rapidus, le raft ride du parc tristement connu pour son accident de noyade dans les années 2000, mais une fois arrivés devant, pareil que pour Discobélix, nous avions été mal informés et l'attraction ne faisait pas partie de la liste.


Comment ça notre Pass Rapidus ne passe pas sur une attraction qui s'appelle Romus et Rapidus ??

Nous aurions pu repasser en Pass Rapidus à La Trace du Hourra car l'opérateur n'avait pas scanné nos pass mais nous avions envie de faire une nouvelle attraction. J'ai alors proposé à Mathilde soit le Défi de César, soit Attention Menhir! pour avoir une attraction dont le thème est bien Astérix. Nous avons beaucoup hésité entre les deux et finalement, notre choix s'est porté sur Attention Menhir qu'aucun de nous deux ne connaissait, vu qu'il s'agissait d'une récente attraction inaugurée en 2019.


Désolé, ce ne sera pas toi notre choix !

Nous avons du attendre près d'un quart d'heure avant de pouvoir pénétrer dans la salle de pré-show. Dans cette salle, on peut observer les ombres d'un camp romain avec ses divers soldats qui vivent leur vie dans leurs retranchements. Touches d'humour bien présentes, l'humour gaulois est également présent dans cet ajout récent !

Puis le pré-show en tant que tel débute une fois la salle complète. Un soldat explique savoir comment arriver à ses fins afin de venir à bout du village des irréductibles Gaulois. Le pré-show est vraiment qualitatif, nous avons bien apprécié.

Nous sommes alors invités à prendre place, avec nos lunettes 3D dans la salle de cinéma 4D. Le film 3D commence et nous retrouvons les Romains du camp qui tentent de s'en prendre aux Gaulois dans la forêt. Astérix et Obélix interviennent et viennent à bout des Romains mais par accident, Panoramix perd la mémoire à cause d'un choc trop violent. Le voilà donc incapable de préparer la potion magique qui donnent les forces requises aux Gaulois du village pour lutter contre les envahisseurs romains. Astérix et le reste du village essaient tout pour redonner la mémoire au druide. Entre-temps les Romains préparent une attaque. Mais une solution est trouvée à temps et Panoramix retrouve brièvement la mémoire, avant qu'Obélix ne lui relance un menhir dessus. Bref, au final Panoramix retrouve la mémoire, la potion est prête et le village sauvé.

Au cours du film, de nombreux effets sont ajoutés pour avoir une expérience 4D : sièges qui bougent, effets d'eau et de vent, etc... J'ai été très impressionné par la fluidité des mouvements des sièges et également par la qualité de l'animation. Vraiment un excellent film 4D, probablement l'un des meilleurs que j'aie fait avec les productions 3D des parcs Disney ! Mathilde a elle aussi adoré et en est ressortie enchantée. Nous n'avons pas regretté terminer par cette attraction familiale.




La chouette surprise du jour !

Ayant encore dix minutes devant nous avant la fermeture du parc, nous avons fait un petit tour de l'attraction Nationale 7, un parcours de tacots à la thématisation très aboutie pour ce genre d'attractions. Nous en sommes ressortis enchantés, cette petite attraction, même si encore une fois hors contexte, a beaucoup de charme. A faire si vous en avez le temps, nous on a beaucoup apprécié !




La seule voiture dans laquelle Mathilde ne ratera pas son permis !

Nous sommes alors retournés vers l'entrée du parc afin de prendre encore un dernier encas avant le retour. Nous voulions nous acheter des frites chez Fritopopoulos dans la zone grecque mais le stand était déjà fermé. Nous sommes donc allés nous acheter un hot-dog pour ma part et une crêpe pour Mathilde près de la Via Antiqua.

A propos de l'offre de restauration dans le parc, nous n'avons pas mangé dans l'un des restaurants du parc mais je sais d'expérience que l'offre est plutôt bonne (j'aime beaucoup les restaurants Relais Gaulois et Le Restaurant du Cirque). Cependant, pour les snacks proposés, l'offre est souvent la même à chaque point de vente. Toujours les mêmes menus à tous les kiosques. Nous aurions souhaité un petit plus de diversité.


Le dernier snack du jour !

Une fois nos snacks en mains, nous avons pris la direction du point Kiss&Ride sur le parking où les filles nous attendaient avec le Bateau. Nous les avons rejointes et avons débriefé de nos journées respectives. Elles avaient passé une très bonne journée au bord d'un lac où elles se sont baignées et puis sont allées voir le Domaine de Chantilly sans payer pour en faire la visite. Puis elles ont fait des courses pour que nous ayons de quoi manger le soir dans le premier camping de notre séjour.

Nous avons donc repris la route en direction de Cheverny où nous attendait notre première nuit au Camping des Saules. Nous y sommes arrivés fort tard et avons à peine eu la force d'installer nos tentes dans le noir, avant de filer prendre une douche et nous poser en extérieur pour enfin manger notre pique-nique. Puis nous avons passé notre fin de soirée à boire du Ricard (comme de bons vieux campeurs) et à jouer à divers jeux de société.


En camping c'est toujours d'heure du Ricard !

Notre journée au Parc Astérix fut une bonne entrée en la matière pour notre séjour. Nous avons eu du bon temps, une journée bien gérée grâce au système Filotomatix et au Pass Rapidus, et même si nous aurions voulu avoir une heure ou deux de plus pour faire toutes les attractions que nous désirions, nous avons fait un maximum tout en prenant notre temps de profiter de la journée. Le masque ne fut pas trop contraignant, même si nous avons fait tout de même quelques pauses snack afin de pouvoir l'ôter et respirer un moment (c'est surtout la chaleur qui était contraignante pour le port du masque).

Mathilde a beaucoup apprécié sa visite et est contente d'y être allée. Ce n'est pas son parc d'attractions préféré, des parcs comme Disneyland, Alton Towers ou encore Phantasialand restent bien au-dessus, mais ce fut une chouette découverte. Elle a surtout énormément aimé l'offre en attractions aquatiques, très importante lors de journées de fortes chaleurs.

Le Parc Astérix allie bien sensations et monde de la bande dessinée. Il y a une belle diversité dans les attractions, même si un dark ride de plus serait le bienvenu. L'offre en restauration de manière globale est bonne même si plus de diversité pour les snacks serait la bienvenue aussi. Lors de cette visite, pas beaucoup de spectacles et d'animations mais on ne peut blâmer le parc là-dessus, la Covid-19 apportant son lot de restrictions. A ce propos, le parc gère très bien la crise et les mesures sanitaires mises en place sont excellentes.

Pour terminer ce premier chapitre, petit classement qui résume notre journée au parc :

Meilleure attraction: Tonnerre de Zeus (Discobélix pour Mathilde)
Pire attraction : L'Oxygénarium (sur celles testée, sinon Goudurix aurait la palme !)
Meilleure zone à thème : Grèce
Meilleure surprise : Attention Menhir !
Plus grosse déception : Delphinarium
Avis général : Positif

A très bientôt pour la suite !

Hors ligne Dim7303

  • Administrateur
  • Cherche la sortie dans X: No Way Out
  • *********
  • Messages: 2422
  • Karma : 72
[France 2020] Roadtrip dans l'Hexagone
« Réponse #1 le: 15 Octobre 2020, 13:57:09 »
Ah chouette ! Je m'installe pour suivre vos aventures.

C'est en effet dommage pour les spectacles (sauf le delphinarium) car je les trouve vraiment bien, mais vous avez l'air d'avoir vraiment bien profité.  ;)

Hors ligne Clrun4

  • Modérateur
  • Se mange une baffe dans un SLC
  • *********
  • Messages: 780
  • Karma : 60
  • Paparc'fan heureux
Re : [France 2020] Roadtrip dans l'Hexagone
« Réponse #2 le: 15 Octobre 2020, 14:41:37 »
Han, j'ai eu peur que vous passiez à côté d'Attention Mehnir, qui est une franche réussite !

En tout cas, vous avez eu l'air d'avoir passé une bonne journée !
Coaster Count : 127.

Hors ligne Yoshiii

  • Lève les bras dans Katun
  • **
  • Messages: 586
  • Karma : 5
    • lepasseportdantho.com
Re : [France 2020] Roadtrip dans l'Hexagone
« Réponse #3 le: 17 Octobre 2020, 21:59:27 »
Merci à tous les deux pour vos réactions ;)

C'est en effet dommage pour les spectacles (sauf le delphinarium) car je les trouve vraiment bien, mais vous avez l'air d'avoir vraiment bien profité.  ;)

J'avais de très bons souvenirs des spectacles du PA en effet :) C'est surtout dommage pour Mathilde qui en plus adore les spectacles dans les parcs !

Han, j'ai eu peur que vous passiez à côté d'Attention Mehnir, qui est une franche réussite !

On a failli en plus ! On s'était dit que c'était un simple 4D et que donc boff boff mais au final on a adoré :D

Hors ligne LMP71

  • Fait son cinéma à Movieland
  • **
  • Messages: 497
  • Karma : 42
Re : [France 2020] Roadtrip dans l'Hexagone
« Réponse #4 le: 18 Octobre 2020, 11:18:50 »
Un nouveau TR de toi ! Je vais aussi m'installer et profiter des belles photos !


Coaster count 129

Hors ligne vrogui

  • Prend son envol avec Icare
  • **
  • Messages: 272
  • Karma : 2
    • http://vrogui.skyblog.net
Re : [France 2020] Roadtrip dans l'Hexagone
« Réponse #5 le: 19 Octobre 2020, 18:43:53 »
Super cette 1ere partie de TR !
Merci Yoshiii !
Hâte de lire la suite
Moi c'est Guillaume ParcFan à mes heures perdues...

Hors ligne Yoshiii

  • Lève les bras dans Katun
  • **
  • Messages: 586
  • Karma : 5
    • lepasseportdantho.com
Re : [France 2020] Roadtrip dans l'Hexagone
« Réponse #6 le: 22 Octobre 2020, 09:33:30 »
Merci à tous les deux pour vos réactions ;) !

Petit problème de pc, je ne pourrai vous poster la suite que dans deux à trois semaines, désolé :/