Auteur Sujet: Frites, Tulipes et Sangliers, le TR de l'été 2019 !  (Lu 1439 fois)

Hors ligne Clrun4

  • Modérateur
  • Fait son cinéma à Movieland
  • *********
  • Messages: 462
  • Karma : 49
  • guitaro-geeko-coasterfan
Frites, Tulipes et Sangliers, le TR de l'été 2019 !
« le: 13 Août 2019, 17:29:55 »
Frites, Tulipes et Sangliers, le nouveau TR de l'été !


Certes, il est d'usage que ce soit le tube musical de l'été en cette période, mais bon vu que c'est souvent un peu nul (et pas mon style de musique), on va se contenter d'un TR. Et un gros !

A savoir qu'il s'agit de notre plus gros voyage à l'heure actuelle, même si certains ont fait bien pire.

Mais quel était donc ce trip ? Les plus observateurs d’entre vous auront certainement décrypté le titre et en auront donc conclu que nous avons visité la Belgique, les Pays-Bas et un sanglier … Enfin le Parc Astérix plutôt !

Le programme était le suivant : Départ du Havre (car ça fait beaucoup moins loin pour aller dans le plat pays que de Lyon, et il y avait le bonus chez ma mère au passage) le mercredi 31 Juillet direction la capitale Belge, j'ai nommé Bruxelles. 1 jour et demi sur place (techniquement c'était un demi et un jour sur place, mais c'est pas français. Et puis les demis il y en a eu quelques uns en terrasse de café!) et ensuite direction l'autre plat pays, j'ai nommé les Pays-Bas. Là, visite de Toverland le vendredi 02 Août, puis direction Amsterdam jusqu'au mercredi 07 matin. Au passage, on a fait un détour le lundi 05 Août vers Walibi Holland, car un petit coaster pas du tout attendu nous faisait de l’œil ! Mercredi 07, visite d'Efteling et le soir, direction Bruges pour y passer la journée suivante. Enfin, on a dormi jeudi soir (donc le 08 Août) à la Cité Suspendue au Parc Astérix, avec une visite le lendemain (sinon ça aurait été très con). Ensuite... bah on a vu des potes sur Paris et ça ne vous regarde pas !!

Programme assez chargé donc, même si aucun parc belge ne figurait au programme ! Avant que certains ne crient au boycott ou autres injures, il faut savoir qu'on avait déjà visité il y a quelques années Walibi Belgium et Plopsaland. Du coup, on a préféré miser sur l'inédit en tablant sur les 3 principaux parcs néerlandais. D'autant que Fénix, Untamed, Goliath, Baron et Joris me tentaient bien, avec beaucoup d'excitations pour le RMC de WH. Et puis à un moment, il faut arrêter de rajouter des parcs car c'est plus faisable.

Oui, mais le PA, c'est pas forcément inédit ?!

Alors oui, mais cessez de m'interrompre je vous prie ! Certes, le PA on a déjà fait, pleins de fois même, mais ça faisait longtemps qu'on avait pas été jouer les gaulois, et surtout, c'était sur la route … (oui, car Bruges – Lyon en une fois, ça fait un gros morceau de route ! (Et puis aussi, on a bénéficié de -30% sur le séjour pour cause de 30 ans du parc.)

Au total donc, 3 villes (je ne compte pas Paris qu'on a survolé), 4 parcs, 21 nouveaux coasters (de prévus, est-ce qu'on les fera tous?) 2000 km de voiture et …. environ 198000 pas, soit à peu près 150km à pied en visite de villes ou parcs !

Ah, et comme d'habitude, je n'étais pas tout seul, j'avais Madame en bagage accompagné ! (qui s'est récemment inscrite sur le forum, celui qui la trouvera gagnera peut-être quelque chose ..).

Bref, vous êtres prêts ?

Non ? Je m'en fous, je suis seul devant mon clavier et c'est moi qui décide !

C'est parti !

1 : Bruxelles (ou Brupoivres)

Je préviens, on va avoir pas mal de jeux de mots pourris ici ! Alors soyez forts, pardonnez moi de nos offenses... de mes blagues nulles, et détendez-vous, ça va bien se passer.

Bruxelles. Capitale Belge et haut lieu européen. Et très jolie ville ! Chaque quartier qu'on a visité et assez différent et la ville est assez aisément faisable à pied. On a eu de la chance de trouver un hôtel à 30 sec à pied de la Grand Place,et grand bien nous a pris car elle est juste magnifique et majestueuse. On a commencé la visite par ici, et tout de suite on en a pris plein les yeux !

Ensuite on s'est baladé dans le centre, on a fait le mont des arts et le palais royal. On a aussi été voir le manneken Pis et la jeanneken Pis, et c'était bof. Tout ce foin pour une petite statue qui pisse … qu'on voit à peine tellement il y a du monde autour ! Bon en même temps, on s'en doutait et on a donc pas été déçu. On a fait aussi un tour vers la cathédrale de St Gudule (j'adore ce nom) et vers le parlement européen. Dans le coin, il y avait aussi le musée d'histoire naturelle avec une jolie collection de fossiles de dinosaures, qu'on a donc visité. La fin d'après-midi a été une visite du parc de Laeken avec son célèbre Atomium. Il était prévu qu'on se balade dans les jardins royaux et alentours, mais tout ce qu'on aura fait, c'est une petite sieste dans l'herbe à l'ombre, car on avait déjà bien marché !

Comme je l'ai dit quelques lignes plus haut, Bruxelles nous aura bien plu. La ville est très jolie, il y a des références à la BD partout (et ça j'aime beaucoup) et c'est relativement faisable à pied. On a été plutôt bien accueilli en plus. Et on a bu de la bonne bière ! (Enfin surtout moi pour le coup!)




La grand place de Bruxelles



La mairie, sur la Grand Place donc...




Tout ce monde pour un si petit truc... et je parle bien de la statue !


La cathérale




Le mont des arts



La grand place de nuit


Le parc du cinquentenaire


L'atomium


Et une des nombreuses bières m'ayant accompagné lors de cette visite !
Coaster Count : 122 (v'là les flics !)

Hors ligne LMP71

  • Modérateur
  • Prend son temps dans I-speed
  • *********
  • Messages: 359
  • Karma : 44
Re : Frites, Tulipes et Sangliers, le TR de l'été 2019 !
« Réponse #1 le: 13 Août 2019, 18:55:35 »
Sympas ton début de tr ! Hâte de découvrir le reste !


Coaster count 129

Hors ligne Dim7303

  • Modérateur
  • Tire la queue du Mickey à Disneyland
  • *********
  • Messages: 1336
  • Karma : 66
Re : Frites, Tulipes et Sangliers, le TR de l'été 2019 !
« Réponse #2 le: 14 Août 2019, 10:00:18 »
Haha j'adore tes jeux de mots !
Un bon début de TR hâte de lire la suite.  :P

Hors ligne daxii

  • Pompe l'Air à Rita
  • *
  • Messages: 26
  • Karma : 2
Re : Frites, Tulipes et Sangliers, le TR de l'été 2019 !
« Réponse #3 le: 14 Août 2019, 12:05:49 »
Un très bon début de trip hâte de lire la suite . Et bien évidemment hâte d'avoir ton retour sur untamed et le parc walibi dans sa globalité .

Hors ligne Clrun4

  • Modérateur
  • Fait son cinéma à Movieland
  • *********
  • Messages: 462
  • Karma : 49
  • guitaro-geeko-coasterfan
Re : Frites, Tulipes et Sangliers, le TR de l'été 2019 !
« Réponse #4 le: 14 Août 2019, 18:05:12 »
2: Tover(or not Tover)land, that is the question !


Vendredi 02 Août, 8h00 du matin.

Non mais là je suis sous la douche, repassez plus tard !

Vendredi 02 Août, 9h00 du matin.

C'est sous un ciel gris que nous quittons Bruxelles pour nous diriger vers notre premier parc du trip, Toverland (et aussi sur une blague pourrie inspirée de Shakespeare).

Comme souvent, nous arrivons en retard, mais à première vue, le parking n'a pas l'air bien rempli.
Chose assez étonnante, alors que les Pays-Bas ne sont pas particulièrement vallonnées, on ne voit rien du parc tant qu'on n'est pas sur le parking. C'est uniquement à ce moment-là qu'on voit un gros tas de bois nommé Troy (et en plus ça rime) dont la seule vue nous mets tout en joie (la rime, toujours). Du coup, une fois s'être dirigés vers l'entrée d'un bon pas (…) on scanne nos places et on y va ! (Stop, par pitié!). Bon point pour le parc (il va y en avoir beaucoup), ya des plans en français ! Bon, et la nouvelle entrée est magnifique, toute comme la zone Avallon (Santé!) qui est juste derrière. Ça a de la gueule, tout comme le 1er truc que nous visiterons, les WC... (bah oui, 1h30 de route ça donne envie de pisser).


J'aime ces vues de parking !


C'est tout mimi !!

Bon le temps est toujours gris, il y a même de la pluie annoncé, mais on est très contents d'être là, et très impatients de faire notre 1er ride de la journée !

Pour le coup, on va suivre les conseils de TnP, et on va créditer le bobkart Maximus Blitz Bahn, car oui, Coaster Count compte ça comme un crédit, et oui, ça debite que dalle ce truc.


Donc, on se dirige donc vers la droite du parc, qui comprend la 1ére zone extérieure (chronologiquement parlant) et les 2 halles indoors. On passera donc devant Troy, qui a une sacrée gueule, comme toute la zone qui l'entoure et devant les courbes vertes de Booster Bike. On passe devant le flume et … euh ? C'est moi ou ils remplacent une pompe là ? Non c'est pas toi, ils l'avaient d'ailleurs indiqué à l'entrée que l'attraction était HS. Là on se dit que m****, ça fait chier de rater ce flume qui possède un élément inédit (mais on y reviendra). Bon au moins, ils bossent dessus, c'est déjà ça (n'est-ce pas Holiday Park …?)

On rentre dans la 1ére hall, celle de droite, et la plus récente, dont le petit nom est la Forêt Merveilleuse (par égard pour vous, je ne vous donnerais pas la version néerlandaise, vos yeux risqueraient de saigner!).

Alors certes, il y a du bois, par contre les arbres, on repassera. N'empêche, la majeure partie de cette zone est traversée par des agrès, toboggans, ponts de singes et autres filets qui doivent en faire un paradis pour les gosses ! Même pour nous, presque trentenaires, ça donnait envie ! On l'a pas fait, car je pense qu'on dépassait la taille (et le poids) limite. Après, si on compare avec la seule zone indoor qu'on a fait, celle de Holiday Park, la déco est un peu plus light. Mais loin d'être inexistante !
Il y a quelques bâtiments, la partie indoor du flume avec la 1ére descente et le grand lift, et la file du Bobkart vers laquelle on se dirige. Là où Toverland a eu une bonne idée (et c'est loin d'être la dernière), c'est qu'on a des grandes vitres pour avoir de la lumière naturelle et il y a pas à chier, c'est beaucoup mieux ainsi !



Bon et le Bobkart ? On y arrive !

20 min annoncées (d'ailleurs, via le seul panneau affichant l'attente qu'on ait vu dans le parc) et 15 attendues je pense.
La file est toute mimie, avec un chalet bavarois bien foutu, et avec un peu d'animation dans la file (qui ne marchait pas d'ailleurs) faite de rails où des boules sont censées se balader. C'est bien foutu et mignon. D'ailleurs, on y apprend le thème de l'attraction, à savoir qu'un savant fou allemand a créer un véhicule fonctionnant à l’électricité pour aller vite (ou un truc dans le genre). Certes, c'est pas de la storyline de fou, mais vu qu'il ne s'agit pas forcément d'une attraction principale, l'effort est louable !



Chose très marrante, chaque tour est chronométré, et on peut donc entrer en compétition avec ses camarades de classes pour savoir qui a la plus grosse... qui est le plus rapide ! Sachant que les employés laissent partir les gens un par un (mauvais pour le débit, mais en même temps, à 2 là-dessus, on aurait été un peu serrés!), c'est parti pour la course. Galanterie oblige, je laisse Jess y aller en premier (dans l'espoir de la filmer via la GoPro).

Je prends place, feu rouge, feu vert et Voll Gaz ! Et franchement l'accélération est marrante ! Certes, c'est pas Formula Rossa (heureusement d'ailleurs) mais ça a de la pêche. Le parcours après est somme toute de la spirale et quelques bosses sans airtimes, mais c'est fun ! (et tout couvert aussi!).

Bref, on rigole et on valide, c'était marrant comme tout !

Quoi ? Les temps de parcours ? Bah il s'avère que bien que je sois resté tout le long du parcours avec l'accélérateur à fond, madame m'a battue ! Soit j'avais pas le bon wagon, soit les bières et le burger de la veille n'ont pas aidés...

Bon maintenant qu'on a fait notre plus ou moins +1, on continue sur notre lancée avec du Vekoma ! (En même temps, étant aux Pays-Bas, il aurait été très surprenant de ne pas en trouver!)

Mais stop ! Du Vekoma inédit ! Et oui, direction Booster Bike, MotoCoaster Vekoko à launch hydraulique ! (et le prototype au passage). Bon là, pas de thème, juste une gare verte, pour aller avec les rails verts et les trains verts, et c'est vers l'avant que nous nous dirigeons. Peu d'attentes et on s'installe. La position fait beaucoup penser aux Disk'O Zampera, mais en plus penché vers l'avant. Ce n'est pas inconfortable, mais vu qu'on est un peu appuyé contre l'estomac, je ne le ferais pas après déjeuner (petit ou non). L'avantage par contre, c'est qu'on peu quand même se redresser pour rider les mains levées. Dispatch, ajustage de GoPro et on se dirige vers la zone de launch via un petit virage en S. Compte à rebours ? Ah non, a pas, juste le départ.

Bon effectivement, faut pas comparer avec un launch hydraulique Intamin car c'est en loin d'en voir la puissance. En même temps, avec la position motard, pas sur qu'on puisse faire plus intense.

Le parcours enchaîne ensuite spirale relativement proches du sol et bosses sans trop d'airtimes (nul!) mais ça reste fun ! La position joue beaucoup sur le ressenti, et le tout se fait quand même sans trop de vibrations ou autres. Là aussi, on a bien aimé, c'est original, certes pas très beau, mais très amusant à faire et à refaire (surtout qu'on a à pine 5 min d'attente, bien que le coaster n'ai toujours eu qu'un seul train!).



Étant dorénavant dans la Magische Vallei, on se dirige vers notre prochain coaster. La météo n'étant toujours pas exceptionnelle, on se garde pour plus tard le Raft Hafema, pourtant tout proche.

Non là, il est temps d'aller Spinner (et Twister) sur du Mack ! Vous l'aurez compris (sinon, continuez à lire, je vais l'expliquer ensuite) on va se faire Dwervelwind (à vos souhaits!), le spinning Mack, clone du Twist du Pal. Bon, on connaît le parcours, par contre la déco est tout autre, et ça change pas mal de choses. Le côté végétation luxuriante est bien fait, et très joli, et la file serpente plus sous le coaster qu'au Pal, offrant plus de points de vue sur la bête (notez comme j'évite de réécrire son nom imprononçable à ce coaster!). L’intérieur de la gare est très jolie, avec le plafond recouvert de feuillage et de Leds s'animant à chaque envoi du train. Oui train au singulier, le 2nd n'avait pas envie. Et donc 15-20min d'attentes pour le seul tour du coaster qu'on a fait. Enfin seul tour de layout car des tours sur nous-mêmes, on en a fait pas mal ! Très bizarrement, on a autant aimé ici qu'au Pal (tu m'étonnes John). Notez qu'ici, on a du son on-board (qu'on remarque uniquement pendant le lift et les freins) et que dans le lift, le 1er wagon tourne sur lui-même (pas compris pourquoi). En tout cas, ça reste un bon coaster, certes court, mais bien dosé en sensations et d'un confort irréprochable !






Non mais c'est quoi cette tête monsieur ?

Bon, à travers la file de Dwervelwind (argh je l'ai réécrit!!!) on entrevoyait des rails bleus foncés très chatoyants et attrayants, le tout ponctués d'un rugissement puissant, et de quelques cris de joie et/ou terreurs !

Allez, il est temps d'aller braver Fénix, le Wing Coaster B&M du parc !


Les wings on connaît. On a déjà subi Furius Baco à Port Aventura, et on a déjà grandement apprécié Raptor, à Gardaland l'an passé. Sauf que là, la bête est un peu plus grande, et surtout, elle commence par une Dive Drop. Autant dire que le grand amateur de hauteurs que je suis était parfaitement serein ! (pour ceux du fond qui ne suivent pas, c'est de l'ironie!)


Qu'à cela ne tienne, on pénètre dans l'antre de la bête. La file est très jolie, tout en intérieur, rappelant beaucoup l'ambiance que l'on peut trouver dans celle de Wodan à Ep. Elle est bien décorée, avec des tableaux animés un peu partout, une jolie affiche pour choisir son côté du train, et pleins d'escaliers bien raides pour se ramasser ! Et surtout, elle est bien vide de visiteurs ! Ce sera donc 4-5 trains d'attentes, malgré les opérations à un seul train. Pour ce 1er tour, nous embarquons au milieu, côté droit du train. Jess à l'intérieur, et moi à l'extérieur. Premier constat, contrairement à Raptor, la partie « veste souple » ne se bloque pas, ce qui ajoute pas mal de confort et oppresse moins. Une fois parti, le train effectue un virage à 180° sur la droite au milieu d'une pièce vide (ok...) et s'arrête quelques secondes sur le transfert track (bien planqué) pour nous montrer un petit préshow, sous la forme d'un animatronique de dragon de glace qui nous crache de la vapeur à la tronche (avec un peu d'eau aussi).
S'en suit le lift bien raide et rapide, d'où l'on peut voir le chain dog et l'anti rollback en action, un petit virage à plat vers la droite et voici que se profile le moment bien redouté de plein de monde (moi surtout en fait) la Dive Drop ! Bon en vrai, c'est très marrant car c'est assez rapide, et à peine se retrouve t'on à l'envers qu'on est violemment tiré vers le bas ! Une bonne dose de G en bas et on attaque le camelback au dessus de l'eau, pas avare en airtime (et ce, malgré les harnais) et direction l'immelmann très planant. C'est un élément pas du tout planant qui nous attend, car on attaque la bonne spirale bien intense et assez longue, qui s'avère être excellente ! Quasiment pas de vibrations, très proche du sol lorsqu'on est à droite, j'ai bien aimé. D'autant que cela contraste bien avec la sortie de l'immelmann et le zero-g-roll qui suit derrière ! Zero-g-Roll bien marrant comme souvent. La fin est un peu plus quelconque avec 2 virages relevées, bien que le 1er est pas trop mal, le rail se remettant à l'horizontale avec de s'incliner à 0, et c'est les freins.



Verdict : Court, mais très bien ! Les sensations sont très variées, parfois c'est planant, parfois intense, il n'y a pas un accoup ou une vibration, le rythme est très bon, c'est génial.

Et surtout, le coaster est magnifiquement intégré dans la zone, avec le camelback et le 0-g au dessus du boat ride, la spirale bien décorée ou encore l'entrée de l'immelmann se faisant sous une allée.

J'adore quand les coasters interagissent avec la zone où ils sont, et là je dois dire que c'est du grand art ! C'est tellement bien qu'on en a refait un second tour, du côte gauche cette fois-ci. Et ce qui est bien avec les wings, c'est que les sensations dans les vrilles sont différentes, notammment la dive drop. C'est vraiment pas pareil de passer sous le rail que de passer au-dessus. Après, j'ai une légère préférence pour la partie droite, notamment pour la spirale au ras du sol, mais les 2 côtés sont à faire.



Ensuite, quitte à être dans le coin, on a fait le boat ride, à savoir Merlin's Quest. Si la balade en elle-même n'a d’intérêt que les points de vue sur Fénix, la courte partie DR est sublime ! C'est bien réalisé, bien mis en scène, très envoûtant (notamment le passage avec les colonnes de livres immergés), et en plus,on sent bien que la zone forme un tout, car on retrouve des éléments architecturaux de la file de Fénix ! Le tour dure bien une dizaine de minutes, mais ça vaut largement le coup, notamment pour la partie DR !


une des rares photos que j'ai de ce Merlin's Quest

Bon ensuite, on a voulu se faire un tour de Fénix à l'avant droit. On l'aura fait, mais sous la pluie !
Autant dire qu'on a rien vu et que c'est pas agréable du tout !

On est restés dans la zone ensuite pour manger, au Flaming Feather. Le restau est très joli, les cartes sont en français, les employés sympas, et le rapport qualité/prix très bien ! 17€ pour 2 gros morceaux de poulets avec potatoes et légumes (très bons en plus), rien à dire ! Ne pas hésiter à y aller ! La chance aidant, il ne pleut plus lorsqu'on sort du resto.




A la base, je voulais photographier le mur, et pas les fesses de la serveuse ...

Pour digérer, quoi de mieux qu'un tour de Raft ? C'est donc vers Djengu River qu'on se dirige. La dernière partie de la file est très jolie (même si il y a pleins de marches encore!) et le parcours aussi.
J'ai bien aimé le fait que le parcours soit en hauteur, donnant une belle vue sur l'ensemble du parc.


Ma seule photo, très représentative du bouzin ...

Pour ceux qui ne le sauraient pas, on a ici affaire à un raft Hafema, créateur entre autres de River Quest à Phanta, dont on retrouve les bouées en 3 parties que je trouve assez drôle car l'eau rentre facilement sur les côtés des embarcations, rajoutant à l'appréhension d'être trempés. Malheureusement le niveau d'humidité n'est pas le même (sauf pour le mec assis à coté de nous). Ce raft vaut donc plus pour sa déco que son parcours, bien que ce ne soit pas déplaisant à faire.

Ensuite, que nous reste-il ? Troy ? Ah oui, je vois le cheval qui n'est pas loin.
Là aussi, la zone est très belle, avec plein de végatations et de petites mares aux canards (dont un qui pionçait allégrement sous un banc pleins de visiteurs). Le début de la file est assez étrange, car il y a plusieurs chemins sans indications... On trouvera du 1er coup fort heureusement. La seconde partie de la file est plus classique, et pas décorée pour un sou par contre. Le soleil ayant fait une percée, on aura d'ailleurs bien chaud pendant les 15 minutes d'attente pour ce wooden GCI.




Hue dada !

Après 15 min pour un 1er rang (et avec une opération à un seul train), rien à dire. 3éme GCI pour nous après le bon Wodan et le très bof Wicker Man. 1er avec ceinture par contre ! C'est assez étrange car c'est une seule ceinture pour 2 personnes mais bon. Petit prélift sans intérêt et on attaque le lift. Bon je vais pas vous faire le parcours par cœur car j'ai rien capté car de un, ça trace, de deux, chez CGI c'est toujours le bordel, et de 3 ça vibre pas mal quand même ! Perso, cela ne m'a pas plus dérangé que cela, mais ça limite le reride. Jess a un peu moins bien supporté par contre. Pour elle, Wodan est devant, pour moi, je ne sais pas.

Wodan est plus haut, plus rapide et plus confort. Et sa 1ére descente est génial. Troy est plus long, et a un peu plus d'airtimes je trouve. Donc je dirais ex-æquo comme ça, pas de jaloux ! Mais en wooden, je préfère toujours Timber à WRA (à ce moment-là, il est fort possible que cela ait changé depuis!).


Bref, Troy, validé pour moi, un peu moins pour Jess !

Ce qu'on valide ni elle ni moi par contre, c'est cet énorme nuage noir qui se dirige vers le parc....Ce qu'on valide aussi néanmoins, c'est que le flume tourne ! Et oui, ils ont l'ont réparé en une matinée !



Notre ami le nuage ...


Wiiiii !!!!

Ni une ni deux, on file dans la file ! On retrouve d'ailleurs le même système qu'à Phanta sur Chiapas avec une file pour les personnes seules ou à 2, et une pour les groupes de 3 à 5 (ou 6 je sais plus).

Bon, bien sur, il y a toujours des idiots pour se gourer...

La file et l'embarquement du flume se font en intérieur, dans la halle Wunderwall. Du coup, la « gare » du flume est un simple quai d'embarquement, ce qui fait assez bizarre quand on est pas habitués.



C'est fou, c'est flou et c'est vide ...


Ah et la file n'avance pas des masses, voir n'avance plus du tout car vous savez le gros nuage bien noir dont je vous parlais tout à l'heure ? Bah là il est au dessus du parc, et il est venu accompagné d'un gros orage, qui a fait fermer tout l'extérieur ! Y compris bien sur le flume...

Donc vu que rien ne nous intéressait dans cet halle (la tour bizarre Wirbelbaum étant en maintenance, annoncé depuis longtemps sur le site pour le coup), on a filé vers la plus ancienne des 2 halles, Land of Toos. Et on a … rien fait ! Oui car il y a beaucoup de trucs pour gosses, et les 3 seules attractions potentiellement intéressantes, à savoir le junior Vekoma, les toboggans ou les chaises volantes étaient blindées de monde ! Donc on s'est posé dans un coin, en attendant que la pluie se calme.


La 1ére halle, alias "le refuge au sec"


L'intégration est top par contre !

20 min après, le soleil revenu, on a retenté Expedition Zork, le flume. Un petit ¼ d'heure plus tard, on était dessus. Donc c'est un Mack, la 1ére descente, pas bien haute, est en arrière et mouille peu.
Un petit bout de canal (dont on peut aller au bord dans la halle!) indoor et on attaque le lift inédit. En effet, les 1ers mètres se font en arrière, puis le retournement arrive dans le lift, via une plaque tournante inclinée, pour ensuite continuer de façon classique le lift. Une autre plaque tournante nous attend en haut, abritée elle aussi, avant d'attaquer la grande descente à l'extérieur. Et de se faire bien bien rincer ! Sauf que juste après l'orage, il ne faisait pas hyper chaud, d'autant que le vent continuait à souffler !

Pour résumer, un flume original, mais dans la moyenne du genre.


C'est chiant les trolls sur le net, mais sur les flumes, ça va !

On aura refait un tour de Booster Bike ensuite, à l'arrière et tout aussi bien qu'à l'avant.

On aura refait un tour de Fénix à l'arrière aussi, et sous la pluie aussi ! Même si ça pique moins qu'à l'avant, on aura pas vu grand chose (et il faut préciser, j'étais en short et t-shirt, ce qui n'est pas conseillé!).





Ensuite, on aura quand même fait le vekoma indoor, qui vibre et tape un peu. Et qui fait pas mal de boucan aussi ! J'avoue que je me moquais du coaster indoor de HoPa qui était caché par une facade, mais au moins en termes de bruit, ça aide. Donc lui c'était pour le +1 on va dire ! Ah, et on a bien fait d'attendre, on est rentrés direct dans le train !



Un coup de chaises indoors pour finir ? Pourquoi pas...

Oui, je vole ! (Oui, je vais pas développer sur ça!)

Conclusion sur Toverland ?

C'est très très bien ! Le parc n'est pas bien grand, mais est très joliment décoré et aménagé (à part peut-être les halles, qui sont certes plus anciennes), ça pulule de jeux pour les gamins, et d'aires de jeux aquatiques, les rides vont quasiment tous de correct à excellent (Fénix!), on a vraiment adoré !

Les prix étaient raisonnables, les employés sympas, on a juste joué un peu de malchance avec la météo, mais ça aurait pu être bien pire, et le parc a tout fait à chaque fois pour relancer les attractions très rapidement donc chapeau bas !

Je ne peux que vous recommander d'y aller, vous ne serez pas déçus !
Coaster Count : 122 (v'là les flics !)

Hors ligne Clrun4

  • Modérateur
  • Fait son cinéma à Movieland
  • *********
  • Messages: 462
  • Karma : 49
  • guitaro-geeko-coasterfan
Re : Frites, Tulipes et Sangliers, le TR de l'été 2019 !
« Réponse #5 le: 20 Août 2019, 10:01:19 »
Bon, Toverland n'a pas l'air de soulever les foules ...

Mais vu que j'ai déjà rédigé les 3/4 de ce TR, je continue  :P !

3: Amsterdam (pas vu d'Amsterhom par contre)

Amsterdam, capitale des Pays-Bas, et certainement de pleins d'autres trucs aussi.


C'est écrit sur Centraal Station, si toutefois vous oubliez dans quelle ville vous vous trouvez...

Que dire de plus, sans rentrer dans les clichés habituels ? Que c'est une assez grande ville, et surtout que c'est une très jolie ville ! Il n'y a rien ou presque que l'on ait pas apprécié, et là aussi, on en a pris plein les mirettes (et plein les pieds aussi, car il y a énormément de trucs à voir!).

Clairement, 3 jours ne suffisent même pas pour tout découvrir, surtout si vous voulez faire plusieurs musées. Mais sachez qu'on a pas vu passer ces 3 jours !

On a bien sur visité le centre avec ses canaux (à pied ou en bateaux), et quelques quartiers un peu plus périphériques. Ce qui est très sympa, c'est que si le centre reste très authentique en termes d'architecture, le reste se permet des libertés plus modernes, et je dois dire que tout se mélange très bien et permet de renouveler les expériences !

Bon, là où on a un peu joué de malchance le premier jour, c'est qu'on est tombés en plein milieu de la gaypride … Et quand je parle de malchance, c'est uniquement à cause de la nuée de monde qui en découlait ! Certes l'ambiance était très bonne et drôle vu certains accoutrements (genre le groupe peints en or et déguisés en statues romaines ou grecques), mais c'était très bondé pour visiter dans de bonnes conditions. Du coup, le dimanche on a évité le centre-ville (sauf le soir histoire d'aller voir nos propres yeux le Red Light District, qui est exactement comme on le décrit) et on a pu profiter d'une affluence plus calme.

On a donc revisité le centre-ville le mardi et profiter à fond de cette magnifique ville qui s'impose comme l'une de nos préférées en Europe !







Quelques photos en vrac. Pour info, la dernière est l'autre côté de Centraal Station, la 1ére photo de ce chapitre

Le samedi, sur les conseils avisés de notre cher Dim7303, on est allés faire un tour à This is Holland, le flying Theather ouvert en 2018, nous présentant les Pays-Bas (oui en fait, la hollande est une des 2 provinces du même nom parmi les 12 qui composent le pays, il y a un peu tromperie sur la marchandise !)


C'est dans le bâtiment gris juste à droite de l'Adam Torren

Pour le coup, on avait pas vraiment anticipé (tout au plus, on avait récupéré des bons de réductions, enfin 1 bon, à l'hôtel histoire de gagner 1,5€) et on s'est pointés comme des fleurs au truc, un peu anxieux de l'attente qu'il y aurait.

Au final ? 5 min à peine pour prendre les billets. Une fois ceux-ci en poche, je demande à l'hôtesse (d'accueil je précise!) combien de temps d'attente il y aura pour le prochain tour. Elle commence à me répondre quand une voix nous invite à nous présenter à « l'embarquement ».

Cool !

Bon, on passe rapidement sur la séance photo sur fond vert, histoire d'avoir l'air super intelligent (et à un prix totalement prohibitif, genre 15€ le truc!) et on arrive au 1er préshow.

Avantage, sûrement lié à la saison, par rapport à Dim, c'est qu'on a eu la vidéo en anglais, avec sous-titres en néerlandais. Plus simple à suivre (d'autant que c'était un anglais pur souche qui présentait, avec un accent impeccable et très simple à comprendre). 

2nd préshow (et la remarque de la langue est toujours valable, ils nous ont pas fait de feintes!) bien sympa aussi. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé l'idée du « plan de vol » car c'est tout à fait ça dont il s'agit. Ça permet ensuite, une fois dans le ride, de savoir ce qu'on est en train de voir. Je trouve que ça aurait eu tout à fait sa place à Ep dans Volétarium, où on est parfois en train de se demander où l'on est. L'effet de mapping est bien fait en plus, c'est sympa.

Concernant le vol en lui-même, pour faire simple, j'ai préféré à Volétarium ! C'est plus long, plus nerveux (même si j'étais bien accroché pour le coup!), et on a pas d'images de synthèses bancales !

Après, je referais la même critique qu'à EP, les transitions sont inexistantes... Mais ça reste un détail mineur somme toute.

Très bon point après, on retrouve une salle nous apportant des explications sur ce qu'on a vu (dont notamment le rôle et fonctionnement des moulins), et un système d'écran tactile retraçant le vol, et donc permettant de savoir ce que l'on a vu juste avant.

Bref, on a adoré !

Contrairement à Dim par contre, on a zappé la Adam's Torren. Vertige oblige, pas envie de payer 12€ pour rester 2min là haut à flipper !


On aperçoit d’ailleurs les balançoires

Donc, pour changer, je ne peux que vous recommander d'aller visiter Amsterdam ! C'est beau, hyper tolérant, très accueillant et très crevant !

Certes, ce n'est pas la ville la moins chère d'Europe (genre le ticket de bus 1h à 3,20€!!!), mais avec un peu d'organisation, on y arrive sans problème !




Bon, c'est parfois pas toujours droit leurs bâtiments là-bas!

Si vous avez bien lu (sinon gare à vos fesses!), vous aurez noté que j'ai parlé du samedi, du dimanche et du mardi, mais pas du lundi. Et c'est tout à fait normal, car lundi, nous étions ailleurs, mais il vous faudra lire le prochain chapitre pour le découvrir. (ou pas vu que j'ai spoilé dans le 1er message!)
Coaster Count : 122 (v'là les flics !)

Hors ligne Dim7303

  • Modérateur
  • Tire la queue du Mickey à Disneyland
  • *********
  • Messages: 1336
  • Karma : 66
Re : Frites, Tulipes et Sangliers, le TR de l'été 2019 !
« Réponse #6 le: 20 Août 2019, 12:54:43 »
Haha trop bien cette ville !

Alors je n'ai pas été gêné par le fait que le film soit en néerlandais sous-titré anglais. Cependant il est vrai que j'aurais plus apprécié en anglais comme vous avez eu.

Je suis content que vous ayez apprécié, en effet dans la partie nerveuse j'ai préféré me tenir ...
Dommage de ne pas être entré dans le hall de la Adam Torren, vous qui aimez bien GoT, vous auriez pu vous asseoir sur ...

The Gibson Throne  :D



Je trépigne d'impatience de pouvoir lire la suite.

Hors ligne Clrun4

  • Modérateur
  • Fait son cinéma à Movieland
  • *********
  • Messages: 462
  • Karma : 49
  • guitaro-geeko-coasterfan
Re : Frites, Tulipes et Sangliers, le TR de l'été 2019 !
« Réponse #7 le: 20 Août 2019, 13:10:52 »
Oh shit ! Fan de GoT et surtout possesseur d'une Gibson ! Bon, je fais l'aller retour à plus tard !
Coaster Count : 122 (v'là les flics !)

Hors ligne Clrun4

  • Modérateur
  • Fait son cinéma à Movieland
  • *********
  • Messages: 462
  • Karma : 49
  • guitaro-geeko-coasterfan
Re : Frites, Tulipes et Sangliers, le TR de l'été 2019 !
« Réponse #8 le: 22 Août 2019, 11:57:53 »
Bon, il est temps...

Le chapitre que bon nombre de gens attendaient !


4: Walibi  (Francois) Holland (oui j'avais que ça en stock …)




Lundi 05 Août 2019, 8h.

Ah vous êtes là ? Un croissant ? Un café ? Un freedent ?

Vous êtes bien matinal à venir me voir pendant mon petit-déj... Serait-ce parce qu'un parc est prévu aujourd'hui ? Comme vous êtes perspicaces !

Voyons voir jusqu'où va cette perspicacité ... Nous sommes à Amsterdam, nous y serons encore ce soir et demain, ce qui implique un parc proche. Et donc dans le coin, qu'avons nous ?

Walibi Holland (et une blague trop usée) ? Totalement !! Bravo !

Bref, Walibi Holland. 3éme parc de la marque pour moi, et 4éme (et donc dernier) pour Mme qui a eu l'affront de faire Walibi Sud-Ouest sans moi !

Bon là je fais genre, c'est un autre parc parmi d'autres mais en vrai j'étais super excité de le visiter pour 2 (voir 3) raisons.

De un, il y a quelques années, j'avais gagné des places pour le visiter, mais malheureusement je n'avais aucun créneau de dispo, et j'avais donc du m'asseoir dessus.

De deux, Goliath (et dans une moindre mesure Lost Gravity) m'attiraient beaucoup.

De trois, je sais pas si vous avez suivi l'actu des parcs ces derniers temps, mais un petit constructeur ricain pas du tout connu nommé RMC a apparemment fait 1 ou 2 petites modifs sur Robin Hood, l'ancien Wooden Vekoma du parc.

Donc pour résumer, le package du parc m'attirait raisonnablement, mais Untamed surtout me faisait baver d'envie !

Je vous passe l'heure de route chiante entre Amsterdam et le parc (ponctué de travaux) pour en arriver au parc. On arrive à l'heure, on trouve une place juste devant l'entrée, et on remercie beaucoup Dim pour le coupon -50% qu'il nous a filé !


Photo prise juste en sortant de la voiture !


La main street dont je ne sus pas fan mais qui passe mieux en photo qu'en vrai

Une fois rentrés dans le parc, on attend patiemment que 10h arrive et on se dirige tout de suite vers le coaster tant attendu …



Notez le ciel magnifique ...
Speed of Sound !

Quoi ? Euh, vous êtes surs ?

Bah un peu mon neveu ! 2 raisons : 1, ça débite que dalle les boomerangs, et on est toujours en attente de voir ce que donnera l'affluence (donc on préfère assurer, et au moins il sera fait et plus à refaire), et de 2, je suis à 108 coasters en temps réel, ce qui fait qu'on doit faire Untamed en 2nd ce jour, pour qu'il arrive en 110 (j'aime faire des coasters symboliques pour les nombres ronds).

Et puis c'était ça ou Xpress, mais vu que ce dernier est le 1er coaster que l'on croise en rentrant dans le parc, il était déjà blindé …

Bon Speed Of Sound, dont l'acronyme est SOS. Est-ce un message de prévention caché ? Après tout, on a affaire à un Boomerang Vekoma dont je n'ai pas besoin de préciser le niveau de confort.

Sauf que ! Déjà, il y a de la théma musique (oui vous savez, celle que WRA a vivement enterré au bout de 4-5 ans), et un tunnel (hors-sol, donc est-ce vraiment un tunnel?) sur le lift et sauf que (bis donc), les nouveaux trains Vekoma, déjà testés et validés sur Space et le Magic Mountain (celui de Garda et pas le six flags malheureusement).

Et donc, à l'instar de ces derniers, la ride y gagne en confort et donc en intérêt. On l'aura fait au 1er rang, et j'avoue qu'à cette place, le tunnel n'apporte que dalle. Pas de sensations de verticalité comme l'a décrit Dim7303, mais vu (ou plutôt entendu) les cris derrière nous, je pense que cela fait son petit effet.

Donc, meilleur Boomerang qu'on a fait avec celui de WRA. Mais bon dire que c'est notre boomerang préféré, c'est un peu comme dire qu'on a fait notre pipi préféré... Tout le monde s'en fout un peu non ?

Une fois le 1er crédit hollando-hollandais de la journée glingé, passons au 2nd. J'vais un peu me répéter, mais le prochain coaster qu'on fera sera le N°110. Or, j'aime faire des coasters « symboliques » pour les nombres ronds. Et là, on est devant le kiddie, Drako (Malefoy ? Ah non, mauvais parc!).

Non.

Juste non.

Quand je pense coaster symbolique, j'pense pas vraiment à un Zierer modèle Tivoli Medium …
Et puis je veux faire du RMC, na !

Ok, direction Lost Gravity alors !!

Quoi, qu'ouis-je ? C'est pas le RMC ça !

Bah oui, Untamed tournait à ce moment là à 50min, alors que le Big Dipper Mack tournait à 6 (oui, ils sont hyper précis chez WH!), rajoutez à ça le fait que nous étions dans le coin, et paf, ça fait des chocapics ! Non mais qu'est-ce que je raconte moi ? Disons que ça justifiait le fait de changer nos (enfin les miens surtout) plans. Et puis au final, 110 ou 112, ce ne sont que des chiffres, c'est l'expérience qui compte !

Bon, Lost Gravity, que j'abrégerais en LG, à ne pas confondre avec Lucky-Goldstar, célèbre entreprise Coréenne spécialisée dans l’électroménager et l'électronique, ni avec Loup Garou, wooden Vekoma présent à Walibi Belgium, frère de Robin Hood, wooden Vekoma présent à Walibi Holland et transformé en Untamed. Ni avec LG version médical, qui est un lavage gastrique (bon appétit), ni avec TG, enchaîne sur le Mack bordel !

Donc, LG (si besoin, revoir paragraphe précédent!). 1er Big Dipper Mack de son état, à savoir un wagon de 2 rangées de 4 places donc les sièges extérieurs sont floorless et un parcours assez tordu et original que l'on va voir en revue.

La théma (je vous laisse chercher, vous allez trouver tout seul je pense) est elle aussi très originale ! Il fallait avoir l'idée, et en plus cela colle très bien avec le type de coaster ! Après c'est pas forcément ce qu'il y a de plus joli, mais c'est suffisamment complet pour faire l'affaire. Et puis il fallait avoir l'idée ! Et puis les 2 jets de flammes aléatoire font largement leurs effets.
Allez, mine de rien, j'ai bien aimé le troll de l'escalator (qui ne marche pas donc), et la pièce avec tous les miroirs donnant une impression d'infini.
La gare ne m'a pas du tout marquée par contre (ce qui n'est pas forcément un compliment), mise à part que le système de casiers était bien foutu. En fait le load et l'unload sont séparés et se font tous deux du côté gauche. Ainsi, on préserve à débit à peu prés correct, et surtout, on fout nos sacs d'un côté des casiers, et on les récupère de l'autre. Bonne solution, qui ne fait perdre de temps à personne.

Pour ce 1er tour, nous nous retrouvons au milieu du 2nd rang. Petit demi-tour, lift très rapide (à tel point qu'on ressent bien le changement d'inclinaison en haut) et … Woputain la first drop ! Elle est raide, elle est vrillée à presque 180°, autant dire qu'on ne comprend pas grand chose quand on la descend, mise à part que c'est plutôt pas mal ! Le petit bunny hop envoie un bel ejector, et arrive l'espèce de « tord hat ». Oui je le nomme ainsi car c'est un top hat, mais vachement tordu, avec un bel hangtime latéral au somment, et une redescente qui paraît au delà de la verticale pendant quelques mètres. Un camelback bien sympa viens ensuite, avec une bel airtime, un poil gâché par le fait que la remontée est très rapide ensuite (la drop ne fait que la moitié de la hauteur du camelback) et arrive le petit virage à plat très légèrement incliné vers l'extérieur (et qui ne fait donc que très légèrement effet …) qu mène aux freins de mi-parcours. On enchaîne ensuite avec une Dive Drop dans le style de celle de Fénix, mais en moins impressionnant, vu qu'il y a moité moins de hauteur (même si le fait d'avoir uniquement des lap-bars rajoute à la sensation) et ensuite le parcours perd beaucoup en intérêt. Oui, mis à part le zero-g-roll un peu lent, le reste n'est que virages relevées sympa mais sans plus. Notons quand même un bel effet avec le jet d'eau synchronisé lors du zero-g, qui surprend bien même si il n'humidifie quasiment pas.


On aperçoit le jet d'eau, sponsorisé par Total Wash

Au final on a bien aimé ce Lost Gravity. C'est original, la 1st drop envoie du lourd, et il y a pas mal d'airtimes. Par contre, la 2nde partie est vraiment molle, et le coaster est un peu brusque. Heureusement que les sièges Mack sont très confortables car ça vibre un peu et on part un peu dans tous les sens.

Et Drako, il dit quoi ? Il dit qu'il voit pas le rapport !

Bon plus sérieusement, c'est un Tivoli Medium Zierer pas confort, moche, et on l'a fait en compagnie de scouts, autant dire qu'on devait avoir l'air bien cons pendant les 2 tours que faisait ce truc. +1 et bon vent ! (Oui, ce type particulier de vent peut très bien convenir!)

J'en ai pas trop parlé encore, mais LG (et Drako) se trouvent en haut à droite du parc. Dans le coin on trouve Neurogen, une expérience en VR qui ne nous tentait pas du tout, un frisbee qui ne nous tentait pas du tout, une des gares du petit train, qui ne marchait pas du tout, et le flume, qui nous tentait tout court. Mais le soleil n'étant pas là du tout, on repassera plus tard. On a zappé aussi (bien qu'on soit passés dedans), la petite zone enfant entre LG et SOS. D'ailleurs, on a zappé aussi le Wave Swinger à côté du Boomerang car on s'en tapait pas mal.

Du coup, vu qu'on a à peu près fait la partie droite du parc (ah non, j'ai oublié les tacots LGBT Friendly qui ne nous tentaient pas du tout), si on allait à gauche ? Oui, mais doucement garçon !

En effet, je sais pas qui a pondu le cheminement du parc, mais quasiment toutes les zones de ce parc sont en cul-de-sac, communiquant par la grande roue. Mention spéciale à Goliath qui est vraiment paumé dans un coin... Du coup, bien que le parc ne soit pas très grand, on finit par faire pas mal de kilomètres pour aller d'un point à un autre... Et c'est chiant.


Mais qu'est-ce donc ?

Ce qui ne risque pas d'être chiant là, c'est qu'on se dirige vers Untamed !!! Oui là je ne tenais plus, et j'étais plus que prêt à affronter les 30 min de file annoncées.
Bon, il a fallu marcher un peu, passer devant la grande roue (pas faite, trop haut!), devant le top spin (pas fait, trop grinçant!), devant la Mad House (pas faite à ce moment, trop taguée et trop envie de RMC, canal 24 de la TNT) et enfin ! Un amoncellement de bois bien sexy fait voir le bout de ses échardes à travers les arbres (histoire de rester dans le thème!).

On progresse encore de quelques mètres, et voilà, la bête se dévoile entièrement ! Et effectivement, en vrai, il ne fait pas bien haut... Mais bon, la taille ne fait pas tout (euh …), il n'y a qu'à regarder (faire surtout) Mystic ou Timber à WRA pour s'en rendre compte !


Wouhou !


Moins wouhou pour le coup ça...

On rentre dans la file, qui serpente entre la gare et le step-up underflip. En l'état actuel, elle est sympa car elle laisse bien voir les trains d'Untamed foncer sur le parcours tout en réutilisant des éléments de déco de Robin Hood pour l'hommage. Je pense que dans quelques années, quand la végétation aura bien poussée, cela aura encore plus de gueule et rentrera encore plus dans le thème « nature reprenant ses droits ». J'ai un peu moins compris par contre les inscriptions sur le côté du coaster, notamment le « LOVE » bien vintage, mais ça n'est qu'un détail mineur. On passe à côté la chute d'eau le long de la gare, histoire de voir qu'elle mouille un peu partout, notamment le chemin en terre (histoire de bien saloper les escaliers ensuite) et certains visiteurs !


C'est bucolique tout plein !



Tu le sens là mon gros airtime ?

On rentre dans la gare, excités comme c'est pas permis, pour se rendre compte qu'elle est plutôt jolie, avec l'espèce de faux lierre pendant du plafond, et ses vitres tout autour pour la rendre lumineuse. Rajoutez à cela des bonnes percussions à chaque ouverture des portillons ou départs du train pour avoir une ambiance du tonnerre !

Ok les trains sont moches … Mais l'avantage, une fois assis devant, c'est qu'on les voit plus ! Bon par contre, on sent bien les barres aux tibias (et aussi le fait qu'ils serrent comme des b******) et je dois avouer que la position n'est pas la plus confortable, vu qu'on a les pieds reculés par rapport aux genoux. Pour ce 1er tour, on devait être vers l'avant du train, 3éme ou 4éme rang je ne sais plus.




Dispatch ? Oui !!!! On passe le demi tour trèèès incliné vers l'extérieur et bien fun pour arriver face au lift. Chose étrange, celui-ci est très lent au début pour accélérer sur les derniers mètres. Et une fois là-haut, à 36m du sol, prenez une grande inspiration, car ça va être la dernière possible avant les freins mes amis !

La descente est bien raide et bien jouissive, le bunny hop est pour le coup beaucoup plus doux que je ne le pensais, même si dans les 2 cas, vos fesses ne toucheront plus le siège, et voici qu'arrive déjà le 270° double inverting stall. Comment décrire ce truc autrement que par jouissif ? Faut imaginer un zero-g parfait en montée, sauf qu'arrivé aux ¾ de la rotation on bloque pendant 1 ou 2 secondes, avant de recommencer dans le sens inverse. Et vous pendant tout ce temps, vous êtes en totale impesanteur, en train de kiffer.

Ensuite, un double up bien puissant donc la 2nde bosse s'incline bien violemment pour redescendre en virage, avec une bonne dose de G en bas, puis arrive un camelback avec un gros airtime bien long, un autre incliné vers la gauche hyper planant, et le step-up under flip.

Derrière ce nom un peu étrange se trouve en fait un génial zero-g-roll (qui paraît presque reposant!) suivi d'un demi tour intense, pour finir sur une bosse inclinée bourrée d'airtime.

Et là, on attaque la partie de malade mental d'Untamed ! Cela commence pour un double up suivi d'un double down avec des ejectors de partout, notamment sur la partie la plus haute, le 140° stall qui t'envoie voler, et ensuite c'est le bordel ! Pleins de petites bosses pour t'arracher les cuisses, parfois droites, parfois inclinées, parfois aussi dans les structures (avec vraiment l'impression qu'on va y laisser nos bras!). On ne comprend pas tout mais c'est vraiment génial. Arrive l'heartline roll en montée qui nous éjecte encore une fois (comme si ça nous avait manqués), un peu à l'instar de celui de BF mais en beaucoup plus long, une dernière petite descente (avec airtime) et c'est la montée sur les freins (avec airtime aussi soyons fous) et ouf ! On peut reprendre son souffle !




Ah tiens, mon t-shirt est vachement remonté dites-moi ! Et OH PU**** LA VACHE CE COASTER !!! C'est ultra jouissif, hyper rapide, incroyablement fluide (aucun à-coups ou vibrations c'est démentiel) et un peu physique aussi. C'est intense, vraiment. Enfin, les airtimes sont intenses ! Ce coaster a explosé ce qu'on pensait être nos limites, bien qu'en fait on voit qu'elles sont encore loin, et a dépassé nos attentes ! C'est pas si court, mais c'est une tuerie, point !

Pour faire simple, c'est mon coaster préféré.

Jess a adoré aussi, même si il déplore l'absence de poignées pour s'accrocher. Effectivement, c'est un petit défaut. On ne peut se retenir à rien, et vu la puissance monstrueuse des airtimes, je comprend que ça puisse en gêner certains. Moi perso, j'avais les bras bien levés donc je m'en foutais, mais effectivement, c'est un petit point négatif à rajouter au confort. (Mais ce sont bien les seuls!)

Bref, vive RMC, vive Untamed et vive Walibi Holland pour nous avoir pondu ça !

Bon allez, quitte à être dans le coaster à airtime, continuons avec Goliath, le MegaCoaster Intamin ouvert en 2002.


On était très curieux car on a jamais pu tester encore ce modèle (merci Holiday Park). Bon il est vrai qu'après Untamed, il risque de nous paraître « soft » mais tant pis.

Je passe rapidement sur les 5 min de marche qu'il faut faire pour y accéder (oui car dans le genre paumé dans un cul-de-sac, il se défend bien) et sur les 15 min de gros parc à bœuf en plein cagnard qu'est la file. On ressent bien le style Six Flags pour la gare (c'est à dire moche et vide) pour constater que le dernier rang, ainsi que le 3éme, ne sont pas ouverts.


On s'installe, et on découvre les joies des chaises de camping Intamin ! Franchement, mis à part la place pour les pieds qui est vraiment limité, on est plutôt bien installé. Ceinture, lap-bar et c'est parti !

Forcément, lift à câble veut dire lift rapide. On arrive vite en haut (pour info, on était entre l'avant et le milieu du train il me semble) et 1st drop. Qui envoie franchement bien malgré ses « seulement » 70° degrés d'inclinaisons. Bel airtime bien planant, idem sur le camelback et sur les autres. Le stengel Dive est très sympa, et les spirales m'ont bien plu. Les airtimes sont plus puissants que sur du B&M (même si les lapbars me cisaillent un poil les cuisses, certes un peu sensibles après la folie furieuse qu'est Untamed) et on garde une bonne vitesse tout le long, sensation renforcée par les trains très ouverts.

Par contre, même constat que Dim7303, je pense que les roulements font la tronche, car ça vibrote un peu. Pas de quoi gêner hein, mais ça se ressent. D'ailleurs, on aura vu un technicien passer avec une roue avant notre embarquement, et partir vers les voies de garage.

Mine de rien, on a grandement apprécié ce Goliath ! Certes, il pâtit un peu de sa comparaison avec son nouveau voisin, mais il envoie du lourd. D'ailleurs, on aura préféré Goliath à LG dans ce parc.

Il me semble qu'on a du tester le raft après ça. Bien que ce dernier soit fabriqué par Vekoma, on retrouve les mêmes types de bouées qu'à Toverland.
Après voilà. Il y a un début de first drop sur des rouleaux, quelques vaguelettes et c'est tout. Un peu de déco, mais rien de quoi sauter au plafond. On a attendu 10 min pour ça et je ne pense pas que ça en valait beaucoup plus.

On est passés aussi devant El Condor, plusieurs fois même, mais non.
Les SLC, on connaît. C'est de la grosse m**** bien coulante. Sachant qu'en plus c'est le prototype, on avait franchement pas envie d'y laisser notre dos et/ou nos cervicales et nous gâcher la journée. Je suis pas un acharné du coaster count, et je préfère largement m'asseoir sur un +1 pourri, plutôt que de me pourrir la journée ! 


Trop tard les gars !


La photo était sympa, et je viens juste de remarquer ces flamands roses !

Ensuite, on a du manger. On s'est arrêtés au resto vers la droite d'Untamed, qui sert tout un tas de trucs au poulet, frit de préférence. On a du jeter notre dévolu sur un wrap chaud, et c'était correct. Niveau KFC pour dire. Bon le gros problème (en plus de l'employée qui devait débuter et qui était franchement paumée), c'est les guêpes. Il y en avait de partout, et c'est bien chiant d'essayer de bouffer quand on en a 3 ou 4 autour de soi ! D'ailleurs, le parc en était infesté un peu partout... Et c'était un peu chiant. Heureusement, si dans les files et les terrasses, il y en avait plein, on en a pas croisé pendant les rides (car ça pour le coup, ça « pique » un peu!)

Pour la digestion, quoi de mieux qu'un tour d'Untamed ? Bah plein de trucs en fait, mais on avait trop envie, et avec 25 min de file, on s'est dit que ça valait le coup.





On a eu de la chance, on a pu se mettre dans le dernier wagon ! Et avec le train qui a chauffé et avec la position reculé, c'était encore mieux que ce matin ! Étrangement, lors de ce second tour, la configuration des sièges nous a moins gênés... En même temps, j'étais tellement à fond que la configuration des sièges à ce moment-là était vraiment anecdotique.

Ensuite, pause Mad House avec Merlin’s Castle. Premièrement, j’aime pas du tout les graffitis rajoutés sur la facade, ça colle pas du tout avec le thème. Bon après l’histoire, j’ai pas tout compris (oui, je sais pas si je vous ai dis, mais de un je pige que dalle au néerlandais, de 2, c’est pas une langue mélodieuse, et tant pis si les 2 n’ont pas de rapports avec la bretagne !), mais à priori, on est dans le château de Merlin (non, vraiment ?) et il nous montre ses plus beaux tricks de magie (restons dans le thème des tags). Sauf qu’un emplumé de piaf (ce qui parait logique) se fout de sa gueule et que Merlin prenant la mouche (ptet de là que vient le design des trains du Rmc) se fâche un peu, et décide de nous faire vivre son tour ultime, à savoir faire tourner la pièce autour de nous ! (J’ai un pote qui me faisait pareil, je comprenais pas jusqu’à que je vois la façon dont il dosait mes verres d’alcool …)


Vu que je trouve ça moche, pas une seule photo !

Voilà, c’est une mad house, donc la moyenne haute du genre, et c’est plutôt pas mal. Juste du mal à comprendre pourquoi les graffs sur la facade, et plus rien ensuite mais bon.

Ensuite on s'est décidés à faire le dernier crédit du parc qui nous manquait sur la liste de ceux qu'on voulait faire. Désolé El The Condor (hommage à Raziel!) mais j'aime assez la façon dont ma colonne vertébrale est implantée, j'ai pas besoin que tu fasses des nœuds avec !

Donc on zappe un Vekoma, pour faire … un Vekoma ! Xpress Platform 13 de son petit nom, qui n'est autre que Rock'n'Roller Coaster en grande partie à l'air libre. Enfin le Xpress, c'est pas pour tout de suite, il y a la file à affronter avant ! L'entrée du coaster se fait dans le hall of fame du parc (enfin, ça c'est eux qui le disent) entre les chiottes et une boutique, ce qui est original. La file est ensuite entièrement en intérieur. Sauf que la 1ére partie est un parc à bœuf amélioré, dans une pièce mal ventilée et particulièrement bruyante. Pour le coup ça me rappelle le métro Lyonnais au mois de juillet ! Mais oh !! Quelle coïncidence ! Le ride est censé se passer dans une station de métro abandonnée ! Mis à part la chaleur et les scouts aromatisés à l'Edam bien excités, l'effort est louable. Une grosse partie de la file est décorée façon vitrines abandonnées et ça fait le taff. Bon dommage pour nous, l'écran censé diffuser une vidéo était en RTT et du coup on avait pas grand chose pour faire passer le temps. Le pompom étant les derniers mètres de la file, avant la partie « walktrough » où on est dans un bête couloir sans rien à voir et encore plus étouffant.

Et donc la partie « maze ». J 'adore l'idée, mais ça ne nous a fait ni chaud ni froid. Enfin si bien chaud car c'était un sauna là-dedans, mais on a vu qu'un seul effet et en 30 sec on était déjà au quai. La déco est jolie par contre. Et j'ai beaucoup aimé le quai d'embarquement « aveugle », où l'on patiente devant des grandes portes qui cachent tout. Certes, là aussi ça aide pas à passer le temps, mais au moins la mise en scène se pose là. Après le ride, c'est RnRc quoi. Sympa, j'aime bien le launch (qui me paraît plus puissant que Blue Fire, même si en termes de chiffres, c'est l'inverse) juste la transition launch en intérieur, et ride en extérieur est un peu brutal pour mes petits yeux délicats. Après les sièges sont aussi confortable qu'une table en bois (c'est à dire pas trop) et le ride donne quand même une ou 2 baffes pour rester éveillés. Verdict ? Je préfère Rock à Paris, pour l'ambiance ! (et je pense que j'apprécierais d'avantage la V2 avec les hypothétiques nouveaux trains!)

Nous reste quoi à tester ? Le flume ? Ok !



Modèle Mack à 3 descentes dont une en arrière, très proche de celui de WB et de HoPa. Ils galéraient un peu à le faire tourner dans le sens où ils ont du arrêter le les lifts pleins de fois car les bûches se suivaient de trop près…
On avance vers l’entrée, et oh ! C’est sympa ce gros geyser au milieu du virage final ! Toute l’eau finissait sur l’allée qui passait à côté, mais ça fait un peu d’animation, c’est sympa.

Le « thème », qui semble un peu passer au second plan maintenant, c’est une scierie. Ok, pas le truc le plus original au monde, mais il y avait pleins de fausses consignes à la noix dans la file du genre « si vous perdez une main, utilisez l’autre. Si vous perdez l’autre, demandez un coup de main » (elle marche un peu mieux en anglais d’ailleurs). Bref, ça m’a fait rire.

Pas de stop pour nous sur le dire. 1ére descente, ça va. 2nde descente en arrière, ça va aussi. 3éme descente (en double down) ah bah on est bien humides là !

Sauf qu’à ce moment, c’est la fin du ride. Certes comme ça, on s’en fout et ça parait normal. Sauf que si vous remontez 2 paragraphes plus haut, je mentionnais un geyser…. Et oui bingo ! Au lieu de retomber à côté, toute l’eau est retombée sur notre tête. De bien humides, on est passés à bien trempés … Bon il faisait chaud et beau, donc hein. Si on est pas mouillés sur un water ride, où est l’intérêt ?! (Il faudra dire ça à la fille qui m’a regardé avec des yeux pleins d’appréhensions quand elle a vu notre niveau de trempage avancé !)


Et oui, Jess, c'est toujours pour ta pomme !

Après le lavage, un essorage sur Lost Gravity ? Pour le coup, ils nous ont pris au mot, en activant la grosse flamme qui sort des décors pendant qu’on était dans la file, dont on sentait bien la chaleur !

Encore au 2nd rang pour ce tour, sauf que je serais cette fois à l’extérieur gauche. Si ça ne change pas grand-chose pour 99% du layout, ça change énormément pour la 1st drop ! On est bien éjecté sur le côté (et le vide donc) tout en plongeant ! J’avoue que je n’ai pas pu résister au besoin de rattraper la lap-bar ! Sinon le verdict est toujours le même, c’est très sympa, mais un peu trop brusque à mon goût.






2éme ride sur Goliath (et donc 2éme fois à se paumer dans cette pu**** d’allée en cul-de-sac !) et toujours aussi bon, sachant qu’on était au dernier rang (enfin le dernier dispo, c’est-à-dire l’avant dernier quoi …). Mis à part que les roulements se faisaient sentir (et entendre même !) c’était très cool !

La journée s’est finie sur un dernier tour d’Untamed, qui n’aura pas volé son nom ! En effet, Untamed peut se traduire en anglais par sauvage ou indompté (à vous de trouver la référence à Game of Thrones, sans parler de la saison 8 svp !) et, il y a pas à tortiller du c** pour ch*** droit, c’est totalement ça ! A noter qu’on était vers l’avant, et qu’on est resté bloqués 5 grosses minutes sur la zone de freins car l’autre train ne voulait pas partir. Il me semble d’ailleurs qu’il a fini par partir à vide… (Même si après un seul petit mois d’opérations, on peut comprendre qu’il y ait encore quelques soucis de jeunesse).

La journée s’est finie tranquillement ensuite à faire vite fait les boutiques, avant de rentrer crevés mais heureux à Amsterdam.

Bilan sur WH ? Franchement pas mal !

Certes, l’organisation des allées est à chier, du coup on marche souvent. J’ai pour ma part beaucoup de mal avec la théma « street ». Ça rend mieux qu’en photo néanmoins, mais ça reste pas extraordinaire. Et ces guêpes étaient franchement reloues !

Ceci dit, le parc est d’un autre côté assez vert, j’aime bien la zone wilderness, où le côté « nature reprenant ses droits » permet de rester dans la thématique globale du parc, tout en apportant une dose de végétalisation bien sympa. Aucun problème avec les employés, efficaces et relativement souriants.

On aura fait qu’un flat, les tasses (j’en ai pas parlé car c’est des tasses quoi …). J’avoue que de ce côté, ça pêche un peu de trucs sympas. Car avec la space shot en grève, ou un enterprise ou un frisbee pour vomir, rien ne nous disait. Le raft est tout juste passable, le flume est cool, et on a oublié le Splah Battle. Mais Walibi Holland, c’est les crédits avant tout ! Et force est de constater que l’offre est plutôt pas mal ! Certes, El condor et le kiddie sont à oublier, mais Xpress et le boomerang sont corrects, Lost Gravity est très original et sympa. Goliath est un bon MegaCoaster et Untamed est un des meilleurs crédits (si ce n’est LE meilleur) du continent !

On a eu aussi pas mal de chance avec l’affluence, la plus grosse étant 45-50 minutes pour Xpress, et la moyenne était de 15-20 minutes environ. Si jamais on repasse dans le coin, on hésitera pas à y retourner, notamment pour mon chouchou Untamed !




Oui, je le comprends ce "love" maintenant !

Coaster Count : 122 (v'là les flics !)

Hors ligne Dim7303

  • Modérateur
  • Tire la queue du Mickey à Disneyland
  • *********
  • Messages: 1336
  • Karma : 66
Frites, Tulipes et Sangliers, le TR de l'été 2019 !
« Réponse #9 le: 22 Août 2019, 13:06:32 »
et on remercie beaucoup Dim pour le coupon -50% qu'il nous a filé !

Autant que ça serve à quelqu'un !


Tu m'as bien fais rire en tout cas dans ce chapitre, merci pour ce bon moment.