Auteur Sujet: Frites, Tulipes et Sangliers, le TR de l'été 2019 !  (Lu 2056 fois)

Hors ligne LMP71

  • Modérateur
  • Prend son temps dans I-speed
  • *********
  • Messages: 383
  • Karma : 44
Re : Frites, Tulipes et Sangliers, le TR de l'été 2019 !
« Réponse #10 le: 22 Août 2019, 13:35:52 »
Merci pour ce super TR, plein d'humour, j'ai hâte de découvrir ce parc !


Coaster count 129

Hors ligne Yoshiii

  • Fait son cinéma à Movieland
  • **
  • Messages: 489
  • Karma : 4
Re : Frites, Tulipes et Sangliers, le TR de l'été 2019 !
« Réponse #11 le: 25 Août 2019, 19:23:48 »
Merci pour ce très bon TR très bien rédigé  ;)

Ravi que tu aies pu profiter de Bruxelles et des bonnes bières spéciales belges  :P

Je partage ton avis sur Amsterdam, cette ville est fantastique. Le seul bémol pour moi est le tourisme de masse qui rend le centre-ville trop étouffant.

Quant aux deux parcs visités, ce sont tous deux de très bons parcs dans leur genre et je partage ton engouement pour ceux-ci. L'environnement de la nouvelle zone d'Untamed à Walibi Holland a l'air hyper sympa (et perso je dois avouer que j'aime beaucoup les tags sur la Mad House ^^).

Hors ligne Clrun4

  • Modérateur
  • Lève les bras dans Katun
  • *********
  • Messages: 514
  • Karma : 54
  • guitaro-geeko-coasterfan
Re : Frites, Tulipes et Sangliers, le TR de l'été 2019 !
« Réponse #12 le: 25 Août 2019, 21:17:44 »
Merci à toi Yoshi !

Bah on commence à être rodés niveau tourisme, donc bon, on fait avec.

Oui, j'ai adoré ces 2 parcs, tout comme la zone Wilderness. Après, les goûts et les couleurs hein !

Bon, c'est pas le tout mais un autre parc pousse au portillon !

5: Efteling (erreur 404 : jeu de mots non trouvé)



Efteling, je pense que tout le monde connait à peu près. Plus grand parc du Bénelux, et le plus visité aussi, avec plus de 5,4 millions de personnes l’année dernière, on a affaire à du lourd. Pour comparer, c’est à peine moins qu’EP avec 5.8 millions et loin derrière Disneyland Paris avec plus de 10 millions de visiteurs. D’ailleurs, Efteling est souvent comparé à disney (il paraitrait même que walt himself aurait puisé de l’inspiration là-bas, Efteling étant plus vieux de 3 ans) car on trouve une immersion très soignée, tout comme les décors et les storylines. Et aussi à l’instar de ce dernier, on trouve beaucoup de dark-rides, et quelques coasters, qui ont presque plus tendance à briller par leurs thémas que par leurs chiffres. Autant dire que ça va dépayser de WH visité 2 jours auparavant.

C’est donc tôt ce mercredi 07 août que nous laissons avec un peu de regrets Amsterdam derrière nous pour nous diriger vers le sud et la frontière hollando-belge. Aucun problème sur la route ce qui fait que nous nous garons (un peu loin de l’entrée) à 10h tapantes. Le parc étant ouvert jusqu’à 20h, on devrait avoir un peu de marge, surtout que de la pluie est prévue dans la journée.

On engrange donc déjà quelques hectomètres pour se retrouver devant l’entrée, nommée la maison des 5 sens. Et bordel, ça a de la gueule ! Le bâtiment est iconique avec sa forme très caractéristique et donne un bon avant-goût de la journée. 


Très joli certes, mais super chiant à cadrer !

Une fois rentré, on part vers la droite du parc, en passant devant là où se joue Aquanura (qui malheureusement ne tournait pas ce jour) avec en arrière-plan la vue sur la place où se situe Fata Morgana. Si on part vers la droite, c’est qu’on suit les conseils de ce cher Harsaphes, et donc qu’on va se faire De Vliegende Hollander, qui d’après lui, est très prisé du public, mais est surtout bof, concernant la partie coaster.


C'est tout choupinou !

En chemin, on passera devant le Bob Intamin, qui vit ses dernières semaines, déjà entouré de palissades, et devant le magnifique Baron 1898, très bien intégré, mais qui fait quand même pas très haut il faut l’avouer. Un petit passage devant Pirana aussi, et nous arrivons dans un paysage de dunes, où se dessine à gauche des rails beiges, et à droite des rails tout de bois vêtus (techniquement pas vraiment, mais la figure de style était sympa !).


Hollandais-trempant

On manque de se faire arroser par les bateaux qui passent au-dessus de nos têtes, et on se dirige vers l’entrée. Pour le coup, vaut mieux arriver sur la droite que sur la gauche du ride, car l’entrée étant en droite, on la voit mieux. Forcément, on est arrivé par la gauche donc bon … La file, on l’a un peu traversée au pas de course, mais elle est franchement jolie ! Elle rappelle pas mal celle de Potc à DLP (excusez du peu), mais elle arrive à avoir son identité à elle. J’ai notamment beaucoup aimé le passage « secret » à travers un grand tableau (du hollandais volant) éventré !

Arrivé au quai en moins de 5 minutes, et là ! Je ramasse ma mâchoire et mon dieu que c’est beau ! Les façades sont magnifiques, le jeu de lumières aussi, et il y règne une atmosphère assez particulière et envoûtante.



Pas facile de rendre l’atmosphère via de simples photos ...


Bon, préparez-vous car je vais dire un truc bien sur Kumbak (oui car notre seul contact avec eux fut sur les trains de Stampida à PaW, et autant dire qu’il y en a eu beaucoup des contacts !) j’ai bien aimé le fait que les rangées sont disposées en quinconce. Pour faire simple, le 1er rang a 3 places, le 2nd 4 places, le 3éme aussi 3 places et le dernier lui aussi 4 places. Certes, niveau débit c’est pas l’idéal (après c’est un peu comblé par le double quai avec load et unload séparé à chaque fois) mais au moins, ça libère la vue pour ceux de derrière ! Après, il est vrai qu’on s’en tamponnait un peu vu qu’on était au 1er rang.

On avance, et pour le coup, on sent bien qu’on est sur des rails et pas directement à flotter sur l’eau, et c’est bien dommage, ça casse un poil l’immersion. La partie DR est très sympa, et si certains n’aiment pas le passage dans le noir complet, je trouve qu’avec la brume, et le fait qu’on ne voit que la lumière de la lampe du bateau donne une ambiance pesante très intéressante. Petite descente, et accroche sur le lift un brin brusque. Musique, effets d’eau et projection au plafond en ombre du capitaine Davy Jones (mauvais parc) Willem van der Decken (qu’on remarque très peu d’ailleurs) et le lift démarre …laborieusement on va dire (tu m’étonnes que le parc ait viré Kumbak et débauché Intamin pour le terminer !).

Lift indoor avec une grande porte qui s’ouvre au tout dernier moment, et c’est parti pour la partie coaster ! Les transitions sont hasardeuses, mais vu que c’est mou, c’est pas grave. Le fer à cheval est vraiment lent pour le coup, et le gros coup de frein avant la descente final est inutile. Petite descente en presque double down (oui car on sent rien) et plouf. Pas de point d’exclamation ou autre car ça mouille pas vraiment. Petit demi-tour et on rentre.

Honnêtement, je m’attendais à pire ! J’ai bien aimé la partie DR, la déco est à tomber, et certes le ride est très (trop) soft, mais reste amusant à faire. On est donc contents de l’avoir fait, mais il est vrai que je ferais pas 30min de file pour ça !

Bon, on a fait notre +1 gastéropode, quoi d’autre ? Python ? Non trop de file !



Photobomb de watercoaster Kumbak !

Joris en de Draak ? Bingo ! On contourne donc le lac et le plouf final du Kumbak pour aller se diriger vers l’entrée de ce duelling GCI. L’entrée est pour le coup pas super mise en valeur et même un peu cachée je trouve. La file est correct, zigzaguant dans les structures et passant au-dessus d’un petit point d’eau tout mimi. On avance, vers le choix du côté feu, ou eau. Il me semble qu’on a du faire Water en premier. Installé rang 8 il me semble, et on part. Pas de prélift sur ce modèle mais un gros zigzag en sortie de ce dernier où le train prend pas mal de vitesse, pour déboucher sur la 1st drop. Moment sympa, quand les 2 circuits se rejoignent, on se rapproche très près et très rapidement de l’autre train, et l’effet marche très bien ! Ce qui marche très bien aussi, ce sont les nombreux petits airtimes qui jalonnent le parcours !


Vous voyez le petit panneau au dessus du rail ? Il indique le gagnant en se positionnant au-dessus du train vainqueur !

Pour ce 1er tour, on a perdu …. Et en plus, j’ai la lapbar (là aussi avec une ceinture par rang) qui a pris 2 crans pendant le tour ! Mais on a bien aimé, on retrouve le côté fou et nerveux des GCI, mais avec un peu plus d’airtimes que sur les modèles déjà testés, et le côté dueling est très bien foutu, car on voit souvent l’autre train foncer à côté de nous.

Ça nous a tellement plu, qu’on s’est remis immédiatement dans la file pour tester le Vuur (feu). Truc très sympa, l’opératrice en charge de la file nous a proposé gentiment d’attendre un tour de plus pour qu’on puisse aller au 1er rang filmer ! (J’avais la GoPro autour de la poitrine). Vraiment cool de sa part. Et donc Vuur ? Très bien aussi, pas de lapbar qui se resserrent (ma vessie a apprécié) et toujours autant d’airtimes. On a eu l’impression par contre qu’on voyait moins l’autre parcours de ce côté, mais c’est vraiment un détail.

Pendant les 10min de file pour Joris en de Draak, j’ai vu qu’on pouvait prendre, via l’appli du parc, un fastpass local pour Python. C’est bien entendu gratuit, et uniquement pour ce ride (il est fort possible qu’il s’agisse d’un test). On a tenté, et on a du gagner 10-15 min de file sur les 30 annoncées.

Python donc. Outre le fait d’avoir un nom de serpent (bestioles que je n’apprécie pas particulièrement, éventuellement l’espèce Black Mamba que l’on trouve vers Cologne) partagé par 10 coasters dans le monde, c’est surtout un looper Vekoma de ….1981. Un des premiers à posséder 4 inversions, et à l’époque, le plus gros coaster du continent.


J'aime beaucoup l'effet de perspective sur les corkscrews. Et une fois n'est pas coutume, c'est mieux off-ride !

Autant dire que Vekoma, 4 inversions et 1981, le tout mélangé, ça fait un peu peur (et pas des chocapics !). Sauf que ! Nouveaux trains à harnais souples déjà testés et approuvés sur Speed of Sound, HyperSpace Mountain et .. Magic Mountain à Gardaland, clone de ce bon vieux Python. Et sauf que, retrack quasi intégral du layout (hors lift, 1st drop, freins et gare en fait) par une compagnie belge nommée CSM, spécialisé dans l’industrie métallique, et qui a apparemment bossé sur des produits Mack tels que Pulsar, Helix et Blue Fire, et sur du Vekoma avec entre autres notre cher Goudurix ! Et franchement, ça change tout ! Ok le lift est super long, car il doit aller à 2 à l’heure. On sent bien la transition entre anciens et nouveaux rails, mais le reste est plutôt fluide ! Très peu de vibrations. Aucune baffe. C’est assez déroutant d’ailleurs de faire un vekoma old school à ce point fluide. Bon après voilà. 1st drop pas assez incliné, double loop que je trouve trop serrés à leurs sommet (une constante chez Vekoma), un virage, et 2 corkscrews qui sont loin d’avoir la puissance de celles de chez B&M. Une petite spirale un peu corsé pour finir (qui a laissée Madame un peu patraque) et freins un peu secs.


Bon, il a une belle gueule quand même !

Disons que même si le ride ne fait pas ses 38 ans (!!!) en termes de « confort » (relatif hein, c’est pas du Megacoaster Mack non plus), la conception elle les a, les 38 ans. C’était sans doute très bien dans les années 80, voire 90, mais là c’est daté. C’est pas un mauvais ride avec les améliorations qu’il a subi, mais depuis on en a fait des sacrément mieux !

Histoire de changer un peu des coasters, on décide de faire un Dark-Ride. Sauf que c’est pas dans le Ruigrijk, le royaume déchainé, en haut à droite du parc, qu’on va en trouver. Là, il y a du flat qui tourne, ou qui balance ! D’ailleurs, De Halve Maen, la bateau pirate du parc est le plus grand au monde, et c’est vrai qu’il est assez impressionnant vu la taille. Au final, on ne l’aura pas testé, un peu par manque de temps et d’envie.


Sauf qu'on voit rien en fait ...

Donc, on marche 5 grosses minutes vers la gauche du parc, devant pleins de kiddies tous joliment aménagés pour se retrouver devant un gros piaf ! J’pense que je ne vous apprends rien, il s’agit de l’entrée de Vogel Rock.


Un gros pigeon donc, mais un gros pigeon avec tête mobile !

Hep hep hep ! On n’avait pas dit Dark-Ride ?

Ah si, et oh ! Il y en a un juste à côté ! C’est donc parti pour Carnaval Festival !!


Bon la file est au final est un gros parc à bœuf amélioré en semi-indoor. Semi-indoor ? Bah oui, il y a 4 murs, et un toit avec un gros trou pour laisser passer un arbre ! Ah ok. Passé ce détail légèrement inutile, ça débite bien, on ne stagne pas et on se retrouve vite assis dans une des nombreuses nacelles de cet omnimover Mack. L’histoire fait trèèèèès légèrement penser à It’s a Small World, car on suit Jokie (Jokie c’est celui-là ?), un alcoolo…un mec au nez rouge  (la confusion est aisée) qui se balade dans différents pays. On voit donc le royaume uni, l’afrique, la chine, ou encore la France avec ses baguettes, son moulin rouge et ses pu*** … Merci l’image.



Photos bien nettes car prises pendant l'arrêt ...


Donc, ça c'est notre bonne vieille France ...

Bon allez, en vrai c’est mignon, cliché, et la musique est trop bien, même si pas du tout entêtante !! Ah et on sera resté bloqués quelques minutes, car des PMR devaient débarquer.

Alors certes, c’est un peu kitsch, mais on a bien aimé ! Et bénéfice de cette petite pause impromptue, on a repris du poil de la bête, et on va pouvoir aller tester une autre bête à plumes, j’ai nommé Vogel Rok ! Alors non, ce nom n’est pas une demande que des musiciens à guitares se taisent, mais le nom de l’indoor coaster Vekoma du parc, similaire en thème et en modèle à Temple of The Night Hawk de Phanta.


Problème de traduction non ?

Le Roc, c’est un grand oiseau fabuleux de contes perses, qui fait certainement plein de trucs merveilleux à part voler, pondre des œufs et déféquer sur tout le monde, mais je pense que ce qui vous intéresse c’est le coaster. La file est pas trop mal, le quai fait un peu parc à bœuf, mais comme là c’était vide on s’en fout, et fait surtout moins vide que celle de son homologue allemand.

J’ai bien aimé le fait de partir direct faire quelques virages dans le noir avant d’entamer le lift. Le parcours ensuite est pas mal. Du G+, des spirales, de la déco que l’on voit (et qui fait un peu sursauter, notamment la tête de serpent géant qui s’illumine juste devant nous, et dans laquelle le train plonge), et doux comme de la soie ! Vraiment bien aimé, même si c’est un peu court.

Dans le même coin, il y avait un manège de tasses, qu’on a zappé parce que voilà, pas envie, nommé Monsieur Cannibale (en français dans le texte !). On est d’accord que c’est le meilleur nom pour un TeaCup Rides, non ? L’origine du nom provient de Sacha Distel, un chanteur donc, et est thématisé sur des chaudrons. Bah et alors ? Il y en a plusieurs des TeaCup thématisés chaudron.

Certes oui, (qui que vous soyez !) mais mettez cela en relation avec le nom de l’attraction… Voilà, niveau tendancieux, ce flatride s’élève pas mal non ?

Bon, de Flat-ride à Dark ride, il n’y a que 3 lettres, mais à pied, entre racisme-the-ride et Symbolica, notre prochaine cible, il y avait un peu plus que 3 pas … C’est qu’il est gigantesque ce parc !

Ce n’est donc que quelques minutes plus tard que nous arrivons face au palais de la Fantaisie, prêt à être reçu par le roi Pardulfus.




Oh mon Dieu, l'animatronique de Pardoes s'est échappé !!

De l’extérieur, c’est beau. Très beau même. Mais j’ai trouvé que ça faisait pas hyper impressionnant, le bâtiment ne faisant pas hyper grand. Mais là je chipote un peu.

Bon vu que la file était à 45-50min, on a opté pour la single rider qui en faisait 10. Oui, à Efteling, les temps d’attente des files singles riders sont calculés et indiqués ! J’avais jamais vu ça, et il faut dire que l’idée est très bonne. L’autre bonne idée, c’est de faire passer la file SR par le pré-show. Comme ça, on ne loupe et rien. Si en soi, on comprend vite l’histoire (on est conviés par le roi Pardulfus à visiter le château, via un Alfred Eftelingien tout tremblant, sauf que Pardoes, magicien du roi, et accessoirement mascotte d’Efteling, trouve que c’est pas fun, et préfère nous faire visiter le palais de la fantaisie, dans les sous-sols), la mise en scène est très bien faite. Les animatroniques sont dans la moyenne haute du genre, il y a des effets de mapping pour montrer que la magie agit, et surtout, l’escalier principal s’ouvre en 2 pour laisser passer les visiteurs, dans un passage secret digne du Cluedo !

On descend donc, vers l’embarquement. Il faut savoir que dans la file normale, vous avez droit de choisir entre 3 « tours ». Le tour des trésors, le tour des héros, et le tour musical. (En SR, pas trop le choix mais ça se comprend).

J’vais pas détailler car je laisse la surprise à ceux qui voudraient aller le faire, mais on a vraiment aimé. C’est très très beau, très bien amené, et très poétique par moment. 90% des 3 tours se font en commun, il y a un moment où ça se sépare et où arrive le petit défaut de l’attraction, l’interactivité.

J’ai pas précisé mais il s’agit d’un DR ETF Trackless, à la Challenge of Toutankhamon. Soit des nacelles avec 2 rangées. Or, sur la 1ére rangée, et elle seule, se trouve un écran tactile. Au moment des parties « individuelles » à chaque tour, il y a des manips à faire sur l’écran pour déclencher certains effets. Sauf que, on comprend pas trop ce qu’il faut faire. Que ça n’apporte pas grand-chose. Et surtout que si vous êtes assis au 2nd rang (genre bibi) bah ça fait 30 secondes de rien, qui nous font sortir un peu de l’attraction.


Après ça n’enlève en rien aux autres qualités de cette attraction, qu’on aurait aimé un peu plus longue pour le coup. C’est une très belle réalisation qu’on a préféré à Ratatouille aux WDS.

Sortis de là, on avait faim. Du coup pause crêpes en face de Symbolica. Oulah Clément, toi qui a de l’ascendance bretonne, t’as pas peur de manger des crêpes dans un parc néerlandais ? Boh ça va, elles étaient pas mal. Un peu trop épaisses à mon goût, mais bonnes et raisonnables en tarif. Ah et ce qui était bien aussi, c’est qu’on avait un menu en français, et un serveur francophone aussi ! Même si on a aucun problème pour s’exprimer en grand-breton, c’était sympa de leur part.



A l’instar de Toverland, on a digéré sur Pirana, le raft ride du parc. Intamin aux commandes, et surtout, lors de la commande de ce ride, c’était le tout 1er européen ! La déco est chouette, inspiré de l’époque précolombienne, et présente tout le long du parcours. Chose encore jamais vue ailleurs, l’embarquement se fait via table tournante … tout en intérieur. Genre pas un toit hein, un toit avec des murs et tout ! Le parcours est assez sympa, décoré à 100%, des bonnes grosses cascades qui pour une fois ne nous auront pas trop arrosées, et quelques vagues sympas. Ah et dans le virage final, entièrement surplombés de murs et de sculptures, il y en a une qui lâchait un gros jet (le mal élevé !) qu’on aura pour une fois évité ! (Oui d’habitude, on peut être sûr que c’est pour nous, cf Walibi Holland). Jess aura été un peu humidifié mais sans plus. C’est pas le meilleur raft qu’on a fait, mais certainement celui qu’on aura préféré dans ce pays !

Ensuite ? Je sais pas :P




Tout porte à croaare que l'on s'approche !

Fata Morgana ! Je l’ai déjà dit en intro, j’aime beaucoup l’extérieur et l’implantation du bâtiment. Par contre, la file est affreuse ! Gros parc à bœuf sous un auvent dans un coin, c’est pas génial. Bon nous, on est rentrés direct dans le bâtiment avec à peine 5min de file ! D’ailleurs, l’embarquement se fait là-aussi via table tournante dans un bâtiment fermé, avec la file en hauteur qui en fait le tour. Et on va dire que ça manque un peu de détails… C’est un peu vide et un peu tristounet.

Fata Morgana est un DR donc, mais avant tout un Tow-Boat Intamin (comme les gondolettas, qui ont d’ailleurs servies de test grandeur nature pour Fata Morgana) sur le thème des milles et une nuit. Quel rapport avec le nom (et la bretagne) me direz-vous ? Bah en fait, merci wiki, Fata Morgana est un nom donné à un phénomène optique résultant d’une combinaison de mirages. Notamment avec le placement du bâtiment au bord d’un lac, la réflexion dans le lac jouant sur ce phénomène.

Sauf que là on était à l’intérieur en fait … Et c’est vraiment bien. C’est original, très bien fait et très détaillé surtout, mais j’ai pas forcément accroché plus que ça. C’est très bien certes, mais je préfère un POTC quoi. J’ai bien aimé la scène où tous les décors sont penchés, donnant l’illusion que c’est nous qui penchons. C’est un bon dark ride très bien réalisé, mais c’est pas celui que je préfère.

Bon j’avoue qu’après, je me souviens plus de l’ordre de visite, mais je sais ce qu’on a fait.

Le Bob. Alors lui j’étais très curieux de le tester car j’en avais jamais fait, et en plus lui est sur le départ. Pour le coup je trouve beaucoup esthétique les rails pleins Intamin que l’assemblage de tubes de chez Mack. Le thème est follement original car c’est la suisse … et la file se limite à un chemin au milieu des arbres. On voit qu’il y a eu du progrès depuis !



Photo prise par dessus la clôture, on peut déjà voir que ça s'agite

Une fois dans le chalet d’embarquement, bordel on est assis bas, faut bien plier les genoux pour s’asseoir là-dedans ! Ensuite le ride est assez sympa, on a de grandes amplitudes dans les virages et on a l’impression que le wagon « saute » parfois sur les transitions. Le problème c’est que c’est très brusque pour le haut du corps. Un moment je me suis pris une Jess sur le coin du nez, elle son cou a pris tout court, on a pas compris. C’est dommage car en l’état je préfère cette version à celle de Mack, mais pour le confort, c’est l’inverse. Après je peux comprendre le choix d’Efteling de se séparer de ça, surtout qu’Intamin n’assure plus le « SAV » du bouzin, que le confort est bof. Et puis, quand on regarde bien, il manque une montagne russe pour enfants/famille ! Mis à part éventuellement le Kumbak (et encore, je pense que la partie DR risque d’en effrayer certains), il y a pas grand-chose. Vogel dans le noir est impressionnant, tout comme Joris. Et Baron et Python, avec leurs inversions, je comprends que certains en aient de l’aversion !

Donc c’est un mal pour un bien. Je pense que le duelling Powered Mack remplacera très bien, rééquilibrant l’offre, et m’est avis que niveau déco, là aussi on y gagnera. D’ailleurs, comme déjà énoncé, des palissades étaient déjà présentes (pour faire plus DLP sans doute) et j’ai l’impression qu’ils avaient déjà coulé un enrobé tout neuf sous le coaster.

On a du faire un tour vers Spookslot et le bois des contes à un moment. Le bois des contes c’est parce que ma mère l’a visité quand Efteling ne se limitait pour dire qu’à ça, et je voulais lui envoyer des photos de certains contes, qu’elle a reconnue. Le positionnement dans les bois est mignon, et la réalisation en général soignée. Après , vu que c’est pas trop mon truc, on est pas restés longtemps.

Spookslot, le château hanté quoi, nous a bien surpris. Je m’attendais à un walktrough et … non.
Le début de la file fait penser qu’on va rentrer dans un walktrough, vu qu’on commence dans un décor sombre et inquiétant, pour arriver devant une porte fermée, pleine d’inscriptions étranges. On rentre et … on pénètre dans une pièce formés de gradins où l’on se pose debout, face à des vitres nous faisant apercevoir le château. Et en fait, il s’agit plus d’un show d’animatroniques dans un décor horreur bercé par le morceau « La Danse Macabre » de Camille Saint Saëns. C’est spécial, et à la limite je préfère ça à certains Ghost Trains bordéliques.

Le dernier dark-ride qu’on a fait fut Droomvlucht. Je savais pas trop à quoi m’attendre pour celui-ci, mis à part que ça tournait autour des fées et que certains avis le qualifiait de kitsch. Quand on a vu le nombre de gosses dans la file, on a eu un peu peur (file bien parc à bœufs d’ailleurs). On arrive vers l’embarquement, assez inédit car à peine séparé par une cloison de la boutique de sortie, et on découvre qu’il s’agit d’un Suspended Dark-Ride.


Alors oui, il y a des fées. Oui, c’est peut-être un peu kitsch effectivement. Mais on a vraiment bien aimé, plus pour ma part que sur Fata Morgana. Pour le coup c’est très poétique, le système de transport est très bien adapté (même si on le sent et l’entend beaucoup) et c’est somme toute assez long. J’ai beaucoup aimé la scène des planètes flottant dans l’espace, et surtout celle vers la fin où l’on descend en spirale le long d’une grande scène (13m de haut hein) au milieu d’arbres sous la pluie. Même si l’histoire est difficilement compréhensible (si récit il y a), je sais pas on a accroché c’était cool. Après si le thème est assez « spécifique » on va dire, la réalisation est vraiment grandiose !

Et voilà on a fait le tour …

Quoi ?

Baron ?

Bien sur qu’on l’a fait ! 3x même ! dont 2 en first row, ce qui reste la meilleure façon d’appréhender un Dive !




Baron donc, Dive B&M de 37m de haut thématisé sur une mine. Et thématisé presque jusqu’au dernier boulon, à commencer par ce magnifique lift en puits de mine, à la sauce Eiffel. J’adore, tout comme l’intégration du coaster dont les rails passent proches des allées, en faisant un coaster très photogénique. La file extérieur est quelconque, mais toutefois très rapide. Par contre là où on sent que ça va taper en termes d’immersions, c’est qu’on nous remet un ticket avant de rentrer dans le bâtiment, nous indiquant quelle porte prendre, et surtout à quel rang on sera. Sauf si on a fait la file dédiée au 1er rang, où la surprise est moindre.


Les tickets du bonheur ?

A noter qu’entre la remise des tickets et l’entrée dans le bâtiment (magnifique lui aussi), on trouve une consigne gratuite fonctionnant comme à Alton Towers où un employé prend notre sac en échange d’un bracelet numéroté. Suffit de faire l’opération inverse en sortie et parfait !
Petite attente avant de rentrer dans le 1er préshow, et on pénètre dans la 1ére scène, le vestiaire des mineurs. Là, via un projecteur, on nous explique le pourquoi du comment de ce baron.

Tout simplement on a un mec qui est tombé (au figuré hein, sinon il serait mort je pense) sur une mine pleine d'or. Forcément attiré par l'appât du gain (quand on est vénal on se refait pas!) a décidé de l'exploiter à fond. Ils nous engagent donc en temps que mineurs pour miner (logique) sauf qu'à priori des dames blanches, gardiennes de l'or, ne l'entendent pas de cette oreille et nous préviennent que cela risque d'être notre fête si on touche à l'or. Bref, une fois l'avertissement annoncé, on fait demi-tour... Quoi on peut pas ? Et le code du travail et mon droit de retrait alors ? Comment ça j'ai pas signé de contrat ? C'est une honte M. le Baron !

Quoiqu'il en soit, le fait de savoir qu'il y a un B&M au bout nous fait réviser notre jugement, et on avance donc vers le 2nd préshow. Là on rencontre le Baron en vis et en pistons, et on est placés devant les portes. Oui, on va pas vous écouter M.Baron, car on pige que dalle au néerlandais déjà, et là en plus les portes s'ouvrent et on va donc s'installer dans les sièges floorless.

Ai-je besoin de préciser que l'intérieur de la gare est magnifique ? Ah, et il y a un détail que j'ai adoré, c'est que pour envoyer le train, l'employé actionne un levier à l'ancienne, et ça rajoute à l'immersion de ouf ! L'idée est très maligne et c'est pas mal.

On avance, et on s'arrête juste devant le lift pour un dernier préshow où l'on voit les petites dames de pigalle...blanches commencer à foutre le bordel. Le tout est fait via de la projection et c'est pas mal, même si ça me rappelle un peu le préshow avant launch de Furius Baco.

Lift bien raide et rapide, et on avance directement face au vide (c'est d'ailleurs la seule Dive B&M a avoir la chute dans l'axe du lift), pendant qu'une cloche retentit et nous avertir de notre chute imminente.

Chute bien sympa qui termine dans un tunnel, immelmann planant, zero-g-roll dans le même genre, une spirale un poil intense, un camelback très léger en airtime et demi-tour direction les freins. C'est court mais c'est sympa. C'est assez doux (comme les B&M quoi) et on a quand même des bonnes sensations.

Après je serais pas contre un peu de hauteur et de longueur en plus, mais c'est déjà un bon coaster. Et puis tout est superbe sur ce ride, que ce soit l'extérieur, l'implantation du coaster, ou la déco intérieur. On l'aura fait 3 fois dans la journée, dont 2 au 1er rang et on a bien kiffé.



On a refait aussi un tour de Joris en De Draak côté Water, et j'avoue ne pas savoir lequel des 2 je préfère entre ce dernier et Baron. En tout cas, je crois que je le préfère à Troy, testé quelques jours plus tôt.

Avec tout ça, la journée est passée, on s'est arrêté grignoter un morceau et on est repartis vers Bruges.

Efteling ? On a adoré ! Pour ma part, je trouve que c'est presque le parfait mix entre EP et Disneyland.

On a les sensations que Disney manquent un peu, et on a le souci du détail et l'immersion (et les storylines) qui manquent à EP. On a eu énormément de chance avec la météo et l'affluence, vu qu'il a fait plutôt beau toute la journée, et qu'on a du se débrouiller pour ne pas dépasser les 20min de queues ! Honnêtement, je ne pensais pas qu'on aurait si peu de monde !
Je l'ai déjà dit, mais le parc est très beau, très détaillé. L'immersion fonctionne très bien et c'est un réel plaisir de visiter ce parc, que ce soit pour les DR très au-dessus de la moyenne, ou pour les coasters plutôt sympas.

Après le parc est immense, prenez de bonnes chaussures ! A l'instar d'Alton, ça a le mérite de disperser le monde, mais on marche bien.

Un autre petit détail qui me plaît moins, c'est que malgré la taille du parc, on a un nid à coasters dans un coin du parc. Ok, c'est le royaume déchaîné comme ils appellent ça, et c'est plus simple à faire rentrer dans le thème, mais 4 des 6 coasters que compte le parc se trouvent dans ce coin !
Il serait judicieux de mieux répartir à mon sens.

Après c'est un détail somme toute, mais voilà.

Malgré cela, Efteling nous a énormément plu et c'est sans hésitations que nous y retournerons.
Et entre l'arrivée du duelling family Mack en remplacement du Bob, et le futur prochain gros coaster d'ici 2 ans, cela donne envie !








Pas d'autre photos car je crois que j'ai atteint la taille maxi des messages...
Coaster Count : 122 (v'là les flics !)

Hors ligne Clrun4

  • Modérateur
  • Lève les bras dans Katun
  • *********
  • Messages: 514
  • Karma : 54
  • guitaro-geeko-coasterfan
Re : Frites, Tulipes et Sangliers, le TR de l'été 2019 !
« Réponse #13 le: 30 Août 2019, 14:39:43 »
6 : Bruges de là !


J'aime les panoramas ...enfin les panoramiques !

Allez, courage, c’est la dernière ville !

Donc Bruges, c’est en Belgique. Pas loin de la frontière française, et pas loin de la mer non plus.
Comme en fait beaucoup d’autres, elle est appelée la Venise du Nord à cause de ses canaux.
Et voilà, c’est très mignon, il y a pleins de brasseries dont même une qui a un bieroduc pour
transporter la bière de la brasserie en centre-ville à l’usine d’embouteillage à 3km de là !

Bruges, ça date pas d’hier, et ça se voit car il y a beaucoup d’anciens bâtiments très bien conservés,
et des églises un peu partout. Voir même des moulins ! Et beaucoup de magasins de chocolats
aussi :P




Voilà, c’était une étape un peu cool, mais bien agréable, la ville n’étant pas très grande, mais très
jolie (et relativement blindée aussi).







En milieu d’après-midi, on est partis vers la grande bleue … ah non la mer du nord ! Si dit comme
ça, ça fait moins rêver, il faut avouer qu’elle était plutôt bonne et propre. On s’est donc contentés de
se balader les pieds dans l’eau sur la plage d’Ostende (et Dieu que ça fait du bien aux petons après
avoir marché jusqu’à plus soif), et on est rentré dans la mère patrie, la France, direction … (à vous
de deviner !), tout en esquivant au passage les kékés français en voiture…







Les vacances c'est le pied !

C’est donc sous un gros soleil que l’on arrive à notre destination. En sera-t-il de même demain ?
Coaster Count : 122 (v'là les flics !)

En ligne Dim7303

  • Modérateur
  • Est infernal dans Inferno
  • *********
  • Messages: 1505
  • Karma : 67
Frites, Tulipes et Sangliers, le TR de l'été 2019 !
« Réponse #14 le: 02 Septembre 2019, 13:01:59 »
Ça a l'air vraiment beau comme ville ! En tout cas ça donne envie !

Merci pour cette suite, hâte de lire la prochaine étape.

Hors ligne Clrun4

  • Modérateur
  • Lève les bras dans Katun
  • *********
  • Messages: 514
  • Karma : 54
  • guitaro-geeko-coasterfan
Re : Frites, Tulipes et Sangliers, le TR de l'été 2019 !
« Réponse #15 le: 05 Septembre 2019, 18:12:03 »
7: Le parc * …


30 ans et toutes ses dents !

Ok, on sent que c’est la fin du trip là, le niveau des jeux de mots laisse vraiment à désirer ….

Et puis c’est quoi ce faux suspens sur la destination mystérieuse là ? Je te rappelle que tu en as parlé lors de l’intro !

Certes, mais je voulais voir si vous suiviez !

C’est donc jeudi 8 août, vers 20h30, que l’on arrive en vue de Plailly et du Parc Astérix. Ce parc, Jess n’a pas du y aller depuis 2014 et moi depuis 2015. Donc, on avait de la nouveauté à tester, que ce soit Discobélix, Pégase Express et surtout, Attention Menhir, toute fraiche de cette année.


Le genre d'arrivée qui met tout de suite dans le bain !

2nde raison d’y aller, ça faisait une belle étape entre Bruges et Lyon, et ça nous donnait aussi l’occasion de tester pour la 1ére fois un hôtel du parc, notamment grâce au -30% sur les séjours pendant la période des 30 ans du parc (« né » en 1989, comme bibi !).

Et donc, on a choisi le plus récent des 2, à savoir La Cité Suspendue.

Pourquoi donc me direz-vous ? Parce que !!!

Plus sérieusement, il est plus récent, le principe m’attirait bien, et Mister RomainFanatix me l’avait en plus chaudement recommandé !

Donc voilà, on arrive sur la sortie d’autoroute, un gros coucou à Oziris qu’on était pressé de refaire, afin de le comparer à ses collègues Black Mamba, Némesis et Blue Tornado… non je déconne pour le dernier !

Ce qui est bien sympa, c’est que la route d’accès aux hôtels passe derrière TDZ, et cela fait bizarre de le voir d’un nouvel angle, et surtout ça fait plaisir de voir les parties retrackées.

On passe devant les 3 hiboux, qui a l’air chouette (elle était obligée celle-là), devant le chantier des quais de lutèce, ce qui ne nous effraie pas (…) et on arrive finalement à la réception de nôtre hôtel pour la nuit.

Tout est fait de bois, et c’est plutôt joli, et c’est mine de rien assez grand. On prend la résa pour le petit-déj (réservation par tranche de 30 min certainement pour mieux gérer l’affluence) et on va jusqu’à notre logement.



Petite vue de la terrasse

J’aime beaucoup le fait de n’avoir que des passerelles suspendues, et j’aime bien le style des bâtiments. Par contre, faut bien marcher et surtout il y a pas d’ascenseur… Du coup, monter au 3éme avec une énorme valise de 2 semaines bien lourde, ça pique un peu. Bon on monte, et ..le badge marche pas ….

Donc un petit aller-retour à la réception (sans valises, excepté celles sous les yeux) et c’est bon ça remarche !

Et franchement, chambre très bien ! C’est plutôt grand, bien aménagé, la salle de bain est superbe avec la plomberie effet bronze (et en métal, pas en plastique !), la literie confortable et la clim, parfait !

Seul petit défaut, la grande terrasse n’est absolument pas aménagée… même pas une chaise ou quoi pour se poser dehors. Allez, ça et les marches sont les seuls défauts donc bon.

Une fois installé, on part se balader jusqu’à l’entrée du parc pour les résidents des hôtels. Petite balade en pleine forêt, on pourrait presque s’y croire si ce n’était pour les bruits du lift de Goudu et le fracas mêlé de cris provenant de TDZ.

Voilà, on profite du point de vue inédit du Vekoma pour en faire des photos, sachant qu’on ne l’approchera pas plus, et puis après avoir constaté qu’on voyait par endroit l’ancienne peinture sur les poteaux (la nouvelle est quand même plus classe), on est rentrés.




C'est nul et ça fait mal, mais qu'est-ce que ça rend bien !

Via le balcon, on a assisté à une partie du feu d’artifice de l’été gaulois (d’ailleurs, on a vu des pompiers faire de l’arrosage préventif), puis on a fait un gros dodo.


Bon après, toujours difficile à rendre ce genre de truc



La photo d'art du trip !


Le lendemain, rdv était pris à 8h pour le petit-déj, servi dans la grande salle. Petit déj très bon et avec un énorme choix ! Bon après juste 2 fontaines à jus de fruits pour le monde qu’on était, ça manque un peu, mais comme d’habitude, c’est histoire de pinailler.

A noter qu’à partir d’une certaine heure, on peut déjeuner avec les personnages, mais vu que ça nous aurait fait mettre en retard (on se fout déjà bien assez en retard tous seuls comme ça !).

Une fois le ventre bien plein, on retourne à la chambre sans déranger le voisin qui faisait sa gym sur le palier (véridique …), et on part charger la voiture … Euh ? Jess ? C’est moi où j’ai senti une goutte là ? Non mais c’est quoi ce déluge ? Une bonne grosse pluie bien mouillante et bien chiante.

Malgré cette pluie, on est quand même content car on peut accéder dans le parc dès 9h30 étant logé aux hôtels. On a donc Discobélix, la rivière d’Elis et le Manneken-Pis… ah non lui, il est à Bruxelles ! Normalement c’est Pégase Express qui devait faire partie de ce trio d’ERT mais il fait sa poule mouillée … Ou plutôt il fait ses pneus de 2nd lift mouillés et du coup il tourne pas. Bon ça, je dis rien, après avoir vécu un rollback sur le zierer de WRA avec le même problème, je comprends qu’ils ne prennent pas le risque.

Vous vous doutez bien qu’entre le Disco et le round boat ride, on a choisi le 2nd … Ou pas ! Oui on avait pas envie de couler (quoique vu le déluge, ça n’aurait pas changé grand-chose) et puis c’est tellement bien comme attraction qu’on aurait eu peur d’être trop blasés par la suite.


Tu la sens ma belle intégration ?

Donc Discobélix. La file a l’air sympa, même si on en a pas profité vu qu’on est monté directement sur l’engin. Forcément, une fois notre lap-bar (même si on devrait parler de back-bar là) sécurisé, la pluie a redoublée. Si d’habitude, on a le rinçage puis l’essorage, là on a gagné du temps et mixé les 2. Ça ne permet pas forcément de profiter à fond de l’expérience mais voilà, c’est le jeu. Après pour en revenir au Méga Disk’o, bah c’est un méga Disk’o quoi. Le programme était pas ouf, on a jamais vraiment été tout en haut, mais l’intégration est au top avec l’allée qui passe en dessous, le ride intégralement thématisé, et les effets de vagues et de feu lors du passage de la nacelle.

Un bon petit ajout, si on met de côté le débit, qui n’est pas vraiment le point fort de ce modèle.

En sortant de chez Zamperla, on a voulu tester de l’allemand qui séchait les cours sous la pluie… Quoi ? Z’avez pas compris ? Bah du gerstlauer qui ne tournait pas pour cause de pneu tout mouillé ! Donc on a fini vers TDZ, qui a ouvert plus tôt en compensation de Pégase Express !


J'comprends pas, il fait pourtant plus de 8°C !!

Sympa de la part du parc d’avoir fait ça ! D’autant plus que ça doit être suffisamment rare pour le souligner, mais on a pu rentrer dans le train directement … et au milieu aussi, car si la 1ére partie est retrackée (de la 1st drop à la 2nde en fait) le reste pas du tout … Donc bon, on voulait pas être secoués pour que notre pulpe, elle reste en bas (surtout que 2 références à Orangina en un seul trip c’est 2 de trop !) et on est restés prudent.

Il y a pas à dire, le retrack fait du bien ! On a eu un peu de mal à en profiter vu la pluie qui nous cinglait la tronche, mais c’est beaucoup plus fluide et beaucoup moins vibratoire (même si parfois les vibrations, ça peut être bie… oubliez ça !). Par contre, faites le reste les gars ! Car ça vibre quand même pas mal, sachant qu’on l’a fait à froid, j’ose pas imaginer ce que ça aurait donné plus tard dans la journée. Je sais pas si c’est d’ailleurs à cause de l’heure matinale ou de la pluie qui nous a perturbés, mais je n’ai pas retrouvé les airtimes de mes souvenirs. Par contre les G latéraux oui…

Ah et anecdote, j’ai la lanière de mon sac qui s’est bloqué dans le train, j’ai passé 2min à essayer de libérer tout ça faisant chier tout le monde …

Donc TDZ, bof. On a certes pas eu les meilleures conditions pour le tester, mais il recule d’année en année dans mon classement des woodens. Le retrack complet lui fera beaucoup de bien en tout cas je pense. Et là, il y a moyen qu’il regagne énormément de sa superbe !

Sorti de là, vu qu’on était tout juste avant l’ouverture, on a filé vers Oziris via la rue de Paris (qui est abrité !) mais à priori lui aussi ne voulait pas se mouiller … Bon au moins il le testait, ce qui est toujours bon signe. Vu qu’on était dans le coin, on a tenté l’oxygénarium. Bon déjà, sous la pluie, la file est hyper casse gueule, et ensuite mon k-way a décidé de me lâcher, en atteignant son point de saturation. C’est donc trempé jusqu’aux os que l’on monte dans les bouées.

Et bordel, que ce truc tourne vite ! On approche vraiment du pas agréable en termes de rotation, et heureusement que ça ne dure pas longtemps. Pas d’arrosage en bas du toboggan (bien qu’à ce stade, ça n’aurait rien changé, mais vu l’eau couleur canard wc bien bleue, c’était pas si mal) et une bonne attente avant de débarquer histoire d’achever le rinçage intégral.

Histoire d’échapper à la pluie quelques minutes et d’espérer sécher un minimum, on est allé faire Attention Menhir, la nouveauté de l’année.

Vous le savez sans doute, c’est un ciné 4D, et c’est juste génial ! Le préshow est très bien foutu et très original, et on retrouve tout l’humour de la bd pour le pimenter.

Photo à remplir par vous-mêmes, merci

Le film est lui aussi très réussi, reprenant l’animation des derniers films (d’animation donc) ainsi que les voix, et le tout fonctionne parfaitement ! Mention spéciale aux sièges très confortables et aux effets bien utilisés, voir originaux. J’en dis pas plus pour ne pas spoiler mais on a adoré ! Notamment le fait d’avoir l’écran déjà allumé lorsqu’on s’installe, nous laissant dans l’immersion du préshow, et ne coupant pas l’histoire.

Une addition parfaite pour le parc, et notre ciné 4d préféré, tout simplement ! Je sais que plusieurs personnes ont été un peu déçues de voir Astérix investir dans une attraction que certains qualifiaient de « datée », mais quand on voit le résultat, on ne peut que féliciter le parc. Et puis, ça fait une attraction couverte dans le parc, qui en manque un peu, surtout avec la fermeture du plus ou moins regretté Transdémonium !

Ce qui était parfait aussi, c’est que quand on est ressorti, il ne pleuvait plus !

On a donc retenté notre chance sur l’Inverted B&M qui affichait une quinzaine de minutes.
J’aime toujours autant la file, dont l’intérieur est rempli de gags et de jeu de mots pourris comme je les adore. Bon par contre, si d’habitude Oz’ est l’attraction où les employés sont le plus efficace, ce n’était pas le cas ce matin. Les 4 derniers rangs condamnés, et un seul mec pour gérer la file et un côté du train … Autant dire que les 15min se sont vite transformées en 35min, à faire du sur place.

Les plus matheux d’entre vous auront compris que 8-4 = 4, soit que le train était amputé de la moitié de sa capacité. C’est donc au rang 4, un poil énervé que l’on prend place. Comme je l’ai dit en intro, on était curieux de comparer ce modèle à Black Mamba et Némésis.

Déjà, c’est beaucoup plus haut. La 1st drop est très sympa, et j’ai trouvé le ride beaucoup plus aérien que sur ces deux compères. Il arrache moins que Némésis, mais le fait de mélanger partie planante et partie intense font qu’il est très complet et très plaisant. Il y a juste le petit passage à vide entre l’inversion en sortie de bassin et le zero-g-roll (excellent celui-ci grâce à l’effet de collision) qui fait tâche. Mais on a bien aimé aussi. Bien que je placerais l’homologue anglais devant, notamment à cause de sa puissance de malade, celui-ci pas loin derrière, et ptet un poil devant Black Mamba, étant plus varié dans les éléments et le layout. Après, peu importe, ça reste 3 excellents coasters et c’est déjà très bien ! Bon après, il était un peu timide à froid et avec un train à moitié vide (ou à moitié plein, faites votre choix), mais on reviendra corriger ça dans l’après-midi.

On a ensuite enchainé avec la Trace du Hourra. Ce qui ne fut pas la meilleure idée de la journée. Là aussi 20min annoncées et 1h attendue car ça n’avançait pas et qu’ils ont mis 3 plombes à sortir un train… Après c’est sympa, mais c’est vrai que le parcours est de moins en moins intéressant au fur et à mesure. C’est pas extra en fait à bien y réfléchir, et je crois même que j’ai préféré le parcours du (regretté) Bob (l’éponge, le bricoleur, faites votre choix) d’Efteling, confort mis à part.

Photos en cours de fabrication, veuillez patienter !

Un coup de descente du styx pour continuer ? Ah non c’est vrai qu’il a changé de nom celui-là (je trouvais ça mortel comme nom pourtant)! Romus & Rapidus donc. On a le retour de l’eau Canard WC et un point de vue inédit sur Pégase (pensez-vous que Pégase soit un pléonasme ?) Express.


Les 2 mastodontes en action !

Bon après, c’est pas le meilleur raft-ride qui soit, peu de vagues et peu de déco… Mais bon vu qu’on est rentré direct dans la bouée, on ne dira rien. Histoire de faire dans le désordre, on a du faire en passant Le Grand Splash. Là aussi personne et de l’eau turquoise chimique, si bien qu’on a à peine eu le temps de s’émerveiller de la grotte où passe la file d’attente !

Si là aussi, la déco est inexistante (si on oublie le faux rocher qui vibre à chaque à-coups du lift et les plantes), les interactions avec les jets d’eau, brume et explosions sont pas trop mal. Après, en rajoutant un peu de théma, ça ferait une bonne attraction je pense !

La 2nde descente (qui me paraissait énorme étant gamin) est sympa, quoiqu’un peu brusque sur la « bosse » et mouille un peu. Cette fois-ci on a évité le geyser (hommage à Mr Panoramix !), ce qui n’a pas été le cas pour d’autres bateaux ! Sympa, mais un peu d’attention ne lui ferait pas de mal !


Tout est une question de doigté ...enfin je voulais dire de timing !

Le même commentaire pourrait se faire pour Epidemais croisières. C’est assez long, mais c’est un peu trop statique à mon goût ! Après, cette attraction, ça faisait tellement longtemps que je ne l’avais pas faite que j’en avais aucun souvenir. D’ailleurs, on peut faire la même remarque pour les espions de césar, qui offre vite fait un point de vue sur le parc. Pas très mémorable en somme.

A midi, on a testé la nouvelle formule du restaurant du cirque. C’était en général notre point de chute pour manger dès qu’on allait au PA, et donc on a retenté l’expérience. Et bah franchement, il y a du mieux ! Ok, c’est pas un restau étoilé hein (quoique le thème cirque, pistes aux étoiles tout ça tout ça..) mais c’est correct et relativement bon. D’autant qu’ils proposent dorénavant des plats un peu plus travaillés (genre de l’houmous, des feuilles de vignes, et je sais plus quoi d’autres, mais des plats en sauce un peu plus originaux) et ça fait plaisir.

Bon pendant qu’on mangeait, la pluie a fait son grand retour (bien comme il faut d’ailleurs), et a inondé une partie du resto ! Heureusement, vu qu’on a mangé tard, il était quasi vide, ce qui n’a gêné personne (mis à part les employés qui ont joué de la raclette pendant 30min, et je ne parle pas du fromage !) mais pour dire que c’était une sacrée saucée !

Gros coup de bol, plus de pluie lorsqu’on est ressorti, et ça s’est maintenu jusqu’au soir.

Un moment ou un autre, on a fait l’hydre de lerne et la galère. L’hydre, il me semblait que le programme était mieux, et surtout qu’on avait des petits airtimes surprises. La galère, bah euh, ça m’a fait beaucoup d’effet quand j’avais 7 ans, avec 22 de plus, c’est tout juste plaisant quoi …


J'ai galéré à faire cette photo !

Je sais qu’on a fait le défi de César, la Mad House et euh … Entre la mésange qui a fait son nid dans les décors, la 1er préshow avec 4 points photo hs (et qui dure 20 ans), la 2nd préshow en RTT, le 3éme donc les projections marchaient plus, tout comme les jets d’eau côté droit et le main show avec 1 écran hs, elle fait un peu peine à voir cette attraction … Dommage parce que même si le cycle est court, l’idée de base est très bonne, et tout se tient en matière de storytelling. On sent malheureusement que les moyens n’ont pas suffi à la construction et encore moins à la maintenance… Je me demande bien quel va pouvoir être l’avenir de ce ride, car là, il fait vraiment la tête.

Un qui ne fait pas la tête par contre, c’est Menhir Express ! On aurait presque pu le transformer en Attention Menhir Express avec de la VR au lieu de faire un 4D mais ..

Non.

Juste non.

Les attractions sont très bien comme ça donc pas la peine de changer !
J’avais jamais fait attention, mais les bûches (enfin les menhirs quoi, soyons précis) ont désormais un poids maxi de 400kg ! Mais en même temps, quand on voit la sensation d’instabilité qu’elles renvoient, on peut comprendre ! Le canal bouge bien, et permet de se prendre 2-3 vagues, la déco est sympa, mais les parties intérieures sont un peu vides. Mais surtout, ça rince beaucoup, mais alors beaucoup ! Ceci dit, c’est excellent, et pour ma part, il s’agit d’un de mes flumes préférés avec Chiapas !


Un menhir se cache sur cette photo, sauras-tu le retrouver ?


J'voulais faire une blague avec l'actu de Nigloland, mais je pense que ça passera pas ...

Enfin, la dernière attraction testée de la journée, Pégase Express !


La star de la journée !! En tout cas, si on s'en réfère au nombre de photos en ma possession ...

Le coaster est beau, relativement bien intégré, tout comme l’extension du quartier grec dont on a l’impression qu’elle a toujours été là. La gare est très jolie de dehors, et si à l’intérieur, l’idée est bonne avec tous les jeux de mots, l’ensemble laisse une impression de « fini à la va-vite ». Je ne sais pas, ça ne fait pas hyper net, c’est déjà un peu fatigué alors que l’ensemble date de 2017. C’est bizarre, c’est qu’on a pas cette impression avec Oziris. Bon après, même si les finitions sont perfectibles, l’ensemble rend pas trop mal, et on retrouve tout l’humour gaulois que j’aime beaucoup, avec beaucoup d’anachronismes qui me font rire !





Forcément, vu le niveau, j'adhère totalement !

Le coaster quand à lui est assez surprenant ! Le petit « launch » en départ de gare fonctionne bien, le layout est fluide et rythmée, et assez confortable malgré quelques petites vibrations pas trop gênantes. Certes la mise en scène de Méduse est là aussi pas parfaite, mais c’est plutôt bien fait, et l’enchainement départ en arrière + petit jet d’eau arrive à surprendre. La partie en arrière passe bien selon moi (mais pas pour tout le monde, au 2nd tour mon siège avait été arrosé, et mon sac a eu la bonne idée de prendre 2-3 échantillons …) et juste longue ce qu’il faut.


Il y a presque un début d'airtime là !

Jess & moi avons bien aimé, et je trouve que ça fait du bien d’avoir un family coaster « nerveux » et moderne surtout ! (Oui car les zierer et la trace de freinagevoilà quoi…). On en aura fait 3 tour, ce qui prouve qu’on a apprécié.

Le seul autre coaster qu’on a doublé est bien sur Oziris, avec une énorme progression, il n’y avait plus que le dernier rang de condamné ! Bon et des employés efficaces pour le coup.

Changement, on est rang 7, et ah oui, la bestiole a chauffé ! Néanmoins, oui, ça reste moins intense que Némesis pour moi, et je ne sais pas si c’est à cause des roues Nylon (qu’ils utilisent pour que le train aille un peu plus vite, au lieu de roues en polyuréthane) mais ça vibrait pas mal pour du B&M.
Bon, c’était pas du Furius Baco (qui en steel, doit être je pense la référence, même si ce n’en est pas vraiment une en fait) mais pas mal quand même. 

Du coup, en attendant de pouvoir faire Katun un jour, Némésis reste mon inverted B&M préféré à ce jour !

Et c’est à peu près tout pour cette journée ! On aura refait un coup d’Attention Menhir, toujours aussi bon et après s’être baladé dans les boutiques, on est reparti.

Mine de rien on est resté environ 12h dans le parc ! Et malgré quelques problèmes, on a passé une bonne journée ! Le parc est plutôt sur une bonne dynamique, les ajouts récents sont bons, (et les futurs promettent d’être excellents !) et chapeau à tous les animateurs qu’on a vu un peu partout, présents malgré la faible affluence. Certes, les seuls qu’on a vu avaient un humour peut-être un peu trop « nrj12 » (ou trop jeune?) pour nous, mais il faut saluer l’effort. Et puis tout marchait (sous réserve de la météo) et avec une bonne capacité en plus.

Non, actuellement, le point négatif du parc est qu’il faudrait vraiment reprendre plusieurs attractions qui vivotent dans leurs jus. Le Grand Splash, Romus, TDZ (bon lui ça a commencé !) et surtout le Défi ! Quand on voit la qualité générale des derniers ajouts (à 2-3 détails près) et des anciennes attractions qui font la tronche, il y a un sacré décalage. Surtout que pour certaines, il ne faut pas grand-chose pour les redynamiser.

M’enfin, quand on voit qu’ils s’attaquent à TDZ, je pense que c’est une volonté de « rafraichir » le parc, tout en investissant dans de bonnes nouveautés qui sont ce qui fait venir les gens.

En tout cas, le parc va dans le bon sens, et je lui souhaite de réussir !

Et avec ça c’en est fini de ce trip !

On a vraiment adoré, on a dans l’ensemble eu de la chance avec la météo, et surtout, on a eu un bol énorme concernant les affluences ! Si je ne m’inquiétais pas trop pour Toverland et WH, c’était pas la même limonade pour les 2 autres. Et dans l’ensemble …On a eu un p***** de c** ! Bref on s’est éclaté, on était un peu mort à la fin, on a bouffé trop de frites et pas assez de bières pour moi (même si pourtant) et surtout…


Untamed me manque déjà !


Quand je vois ça, j'ai envie de me ... non rien !

Merci à tous de m’avoir lu, le long de ces 29 pages (soit 18656 mots), et je vous dis à bientôt pour la prochaine qui sera …


C’est une bonne question …
Coaster Count : 122 (v'là les flics !)