Auteur Sujet: [Zoo de Mulhouse] A l'heure africaine en 2021  (Lu 111 fois)

Hors ligne Greg90

  • Newser
  • Se mange une baffe dans un SLC
  • **********
  • Messages: 777
[Zoo de Mulhouse] A l'heure africaine en 2021
« le: 26 février 2019, 20:54:40 »
Le zoo à l’heure africaine d’ici 2021



D’ici début 2019, les premiers coups de pelle de l’Horizon Afrique seront donnés. Un projet ambitieux qui permettra notamment aux visiteurs de découvrir des girafes et des hippopotames nains, dans un milieu proche de leur milieu naturel, courant 2021 !

Après avoir ouvert la zone Grand Nord, l’enclos asiatique et la petite Amazonie, le Parc zoologique et botanique de Mulhouse se lance dans un nouveau projet d’espace thématique : Horizon Afrique. Comme pour les espaces asiatique et amazonien, ce projet a vocation à présenter au public des espèces en voie d’extinction, dans un milieu se rapprochant au maximum de leur milieu naturel d’origine. « Nous sommes en train de vivre la sixième extinction des espèces, la première qui débute du fait de l’humain, expose Olivier Becht, député de la 5e circonscription du Haut-Rhin. Les zoos deviennent des réservoirs de biodiversité, des arches de Noé du XXIe siècle ». « Il faut préserver les espèces mais aussi leurs habitats, complète Brice Lefeaux, vétérinaire et directeur du zoo. Il y a des interactions entre le végétal et les animaux ! »

Hippopotames nains et girafes

Ce nouvel espace, dédié à l’Afrique et à ses espèces aussi emblématiques que fragiles, est certainement l’un des projets les plus ambitieux depuis la création du zoo, il y a 150 ans. Situé dans la partie basse du parc, Horizon Afrique s’étendra sur une surface de plus d’un hectare et demi. En plus des espèces africaines déjà présentes au zoo, comme les crocodiles à front large, les cercopithèques de Hamlyn et de Roloway, les zèbres de Grévy ainsi que des oiseaux, de nouvelles espèces seront accueillies sur la colline du Rebberg : gazelles, autruches à cou roux, amphibiens, reptiles et insectes, hippopotames nains et girafes.


Le bâtiment « Forêt tropicale » – Fabre Speller Architectes

Deux écosystèmes

Pour accueillir tout ce beau monde, le zoo va reconstituer deux écosystèmes : la savane et la forêt tropicale. « L’idée est de faire entrer les gens dans la forêt de Haute-Guinée », confie Brice Lefeaux. En plus des vastes espaces extérieurs, trois bâtiments seront construits : une grande verrière pour les girafes, un bâtiment plus bas et fermé pour les autres espèces de la savane, ainsi qu’une serre tropicale, pour un montant global s’élevant à 8,5 millions d’euros et des travaux qui devraient débuter d’ici la fin de l’année pour une ouverture courant 2021.