Auteur Sujet: Alton Towers et Chessington Worlds of Adventure - 13 au 15 Aout 2018  (Lu 3825 fois)

Hors ligne Clrun4

  • Modérateur
  • Fait son cinéma à Movieland
  • *********
  • Messages: 461
  • Karma : 49
  • guitaro-geeko-coasterfan
Des coasters au service de sa majesté.

Non mais c’est quoi ce titre allez-vous me dire ? C’est en fait le seul que j’ai trouvé pour introduire ce nouveau TR sur notre escapade anglaise du mois d’Août. 

Et là vous allez me dire, le gars il a rien compris, il va en Angleterre sous la pluie plutôt que de profiter du soleil !
Alors déjà, je fais ce que je veux !

Et surtout, on a tellement galéré avec la chaleur en juin et juillet qu’on était content d’avoir 20° !

Et surtout, ça sera l’occasion d’aller enfin visiter Alton Towers !!!

Car oui, ce parc, je veux le visiter depuis que j’ai mis le nez dans l’univers des parcs, soit vers 2004/2005, autant dire depuis quelques années…  Il a donc été convenu que nous ferions 3 jours à Londres, 2 à Alton en séjournant à l’hôtel Splash Landings, 1 jours aux studios Harry Potter, et un jour tranquille sur la côte en allant chercher l’Eurotunnel.
Ah, oui, pas précisé, mais on est parti du Havre en voiture (en fait on a fait un tour de France cet été, je vous passe les détails) car pour aller à Alton, il faut une bagnole, et le combo carburant + eurotunnel revenait moins cher que de louer une voiture sur place.
Le seul souci, c’est que les studios Harry Potter étaient complets jusqu’à fin Septembre (alors que nous avons réservés début Juillet) ! Du coup on a laissé cette journée en suspens jusqu’à décider une semaine avant d’aller à Chessington World of Adventures ?
Pourquoi Chessington et pas Thorpe Park me direz-vous (ce que vous êtes bavards quand même) ?
On n’était pas attirés plus que ça par Thorpe Park, et on voulait un parc un peu plus calme au milieu de cette semaine (et des 4 autres de vacances qu’on avait) bien intense !
Un point rapide sur Londres, c’est beau, c’est très bien, c’est aussi très grand, en somme on a adoré (même à conduire dedans je n’ai pas eu de soucis, ou vite fait des bouchons), même si avec plus de 40km à pieds en 3 jours, on était HS.
Mais bon, nous sommes le Lundi 13 Aout, il est tôt, et nous prenons la direction d’Alton Towers !!!


Le 1er « train » bien que celui-ci ne fasse pas +1 !

Alton Towers : 13 et 14 Aout 2018.

Aucun souci sur la Motorway, pas trop non plus sur les petites routes, même si volant à gauche oblige, c’est parfois compliqué de jauger la distance qui nous sépare de la voiture qui nous croise, et nous arrivons sur le resort d’Alton Towers.


Sur le chemin d’Alton, le nom de l’autoroute était assez drôle ! Jon Snow, on arrive !

1ère péripétie, on ne trouve pas le chemin des hôtels, car mal indiqués mais heureusement un employé nous viendra en aide.
Une fois l’hôtel trouvé et la voiture garée, non sans difficultés, on prend possession des lieux.
Pourquoi le Splash Landings me direz-vous ? (Oui c’est un TR faussement interactif)
C’était tout simplement le moins cher, et on s’était laissé l’éventualité de tester le parc aquatique en soirée. Je vais spoiler direct, on l’a pas fait. Déjà c’était 32 livres par têtes il me semble, et ensuite, vu que le parc aquatique ferme à 18h, soit en même temps qu’Alton, ça aurait été compliqué.
D’ailleurs, cela m’amène à un petit point négatif sur l’hôtel, l’odeur de chlore.
Certes, cela parait très logique (et je préfère ça aux eaux usées) et c’était somme toute pas trop fort, mais quand même on le remarquait.
Autre chose aussi, notre chambre était très bien, sauf son emplacement juste à la limite de la partie aquatique/restauration et de la partie nuit. Soit un bon gros lieu de passage un poil bruyant. Ceci étant dit avec la fatigue, cela ne nous aura pas trop gêné ! 
Bon faut que j’accélère car je m’étale et nous ne sommes toujours pas dans le parc.
Alton étant immense, et la partie hôtel (ainsi que les parkings) situé à l’autre bout de l’entrée, nous nous dirigeons vers le monorail. 15 min d’attente et nous partons, alors que l’excitation est à son comble. 
Gros point positif du monorail (autre que de ne pas avoir à marcher) c’est qu’il passe au-dessus de pleins d’attractions, notamment Némésis et Air … ah non on me fait signe dans l’oreillette (totalement illogique cette expression quand on y pense) qu’il s’appelle Galactica. Mais vu que je trouve ce nom nul (pour pleins de raisons mais j’y reviendrais), je vais continuer à l’appeler Air. Sauf que merci Merlin Entertainement, grâce à leurs gros stickers pour décorer le monorail, on a plus l’impression de regarder Canal+ sans décodeur comme à l’époque ! (Référence de vieux non ?)  Bon c’est juste un petit défaut, on sait que dans pas longtemps on sera devant, et juste après potentiellement dessus !
Sorti du monorail, un petit coucou au pas regretté Corkscrew dont les corkscrews font office d’entrée et on passe les portes !


Je te préfère comme ça toi !


Enfin !
Ça y est, enfin, après plusieurs années à en rêver, nous y sommes dans ce fichu parc ! On est dans la Main Street … qui n’est pas super jolie avouons-le.  Les bâtiments n’ont rien d’exceptionnels et le coup de la peinture Fluo avec une couleur = un bâtiment bof bof.
Bon la mine de rien, il est bientôt 11h, donc on attaque !

1er arrêt: Sonic Spinball Whizzer. Ou pas ! Oui avec 50 min de file, on trouvera bien un moment plus calme pour le rider.
2nd arrêt : Smiler. Ou pas ! Oui là il est carrément fermé, et, spoiler Alert, il le restera toute la journée !


C’est pas censé être fiable les allemands ?

Vu qu’on est dans la zone X-Sector (Je ne ferais pas de blagues même si j’en ai bien envie !) on regarde ce qu’il y à faire dans le coin. Un Entreprise pour vomir mon eggs & bacon du matin ? Non merci sans façon.
Un truc bien raide nous interpelle alors (et ces 5 minutes de queue aussi) et nous nous dirigeons donc vers Oblivion 1er du nom (qu’on fera en second car on a déjà fait cette année le 2nd du nom. Ceux qui ne comprennent pas lèvent la main). 5 min d’attentes plus tard, nous voici en 1st row, c’est sur qu’avec un train non-floorless ça impressionne moins, sentiment renforcé par la faible hauteur par rapport au sol. Un pendouillage dans le harnais plus tard et c’est la chute !! Qui d’ailleurs m’a semblé plus intense que sur la « version » italienne. Il est vrai que le layout ensuite est anecdotique, mais la sensation est très sympa, ça faisait longtemps que je n’avais plus ressenti ça sur un Coaster, cette sensation dans le bas-ventre qui rappelle les Free-Fall.

Il tournait à vide à ce moment là…

C’est donc tout en joie que nous continuons notre découverte du parc. Devant nous se dresses les tours d’Alton (ça le fait vachement moins comme ça) et il parait qu’il y a une Mad House pas piqué des hannetons dedans. On longe donc ce qui pourrait être sans problème le château de Poudlard, et on se dit que c’est quand même vachement bien comme décors, des décors naturels.
Pas d’attente pour HEX et on entre dans le château à proprement parler.


Qualité dégueu car photo prise à travers la vitre du Skyride

Pour faire simple (et aussi car je sens que ce TR va être long), ça a de la gueule. Pas trop fan certes de la file en zig-zag, mais de rentrer dans la salle principale d’un vrai château ça envoie du lourd. On a ensuite droit à 2 préshows, le 1er où nous avons juste un écran qui nous pose les bases de l’histoire (que je ne spoilerais pas :p) et un second avec quelques effets. Et franchement c’est très bien fait et amené malgré l’âge de l’attraction (il y a encore des écrans cathodiques lol) et on rentre bien dans l’ambiance pesante des lieux.  Après la mad house en elle-même. Assez cool, je raffole pas énormément de ces bestioles car souvent je m’y embête un peu, mais celle-ci m’a bien plu !
Juste dommage que la sortie qui se fait via la cour intérieure du château ne soit pas plus mise en valeur, on a juste les murs et des vitres cassées, certes, ça reste dans le thème de l’attraction, mais une légère mise en scène n’aurait pas été de refus. C’est un défaut très mineur, et ça reste ma version préférée de MadHouse à ce jour !
 

On aperçoit le château en fond

Direction la Forbidden Forest en sortant !
Clairement la zone n’est pas extra. Beaucoup de palissades, un chemin qui va quasi en ligne droite, je trouve que c’est un peu « étouffant », l’atmosphère forêt n’est pas bien présente je trouve. Beaucoup de Games, une zone un peu en cul de sac, bref c’est pas extra. D’autant que si Th13teen rentre dans le thème, Rita absolument pas. C’est d’ailleurs vers elle que nous nous dirigeons.
Alors certes, vers la file nous avons des affiches tentant de justifier que la course qui se tenait ici a été annulé pour cause d’évènements mystérieux mais voilà c’est tout pour la storyline… Et vu que j’aime bien quand il y a un fond derrière une attraction, je reste un peu sur ma faim.
Pour le coup, la file d’attente se fait en forêt, du coup le thème est respecté. Mais ça on ne le sait que si on fait les attractions. Bref je m’égare un peu.
La file est chiante car on a pas grand-chose à voir si ce n’est que les opérations ne vont pas vite, et que le voisin Intamin va encore moins vite car il est carrément à l’arrêt ! Ça sent la panne ça …
On arrive enfin au quai d’embarquement (je ne peux pas dire gare car c’est à ciel ouvert) on embarque au 2nd rang, ce qui n’est pas mal car vu que les trains des rockets Intamin ont des harnais pourris des sièges en gradin, la vue est partiellement dégagée. 
Pour ceux du fond que ma prose endort, je rappelle que Rita est un launch hydraulique, et que du coup ça pousse ce qu’il faut ! Heureusement d’ailleurs car le reste du parcours est bof. C’est court, pas trop de G, pas trop d’airtimes, les harnais font mal.  Malgré cela, j’ai bien aimé juste pour le launch qui envoie ! 



Rita .. Il parait que c'est l'acronyme de Alton Towers Rocket Intamin à l'envers, heureusement qu'il ne s'appelait pas Blitz Coaster à l'époque

Un coup d’œil à Thirteen qui n’a toujours pas bougé depuis 30min (et qui ne bougera pas de la journée…) et on prend le Skyride. Autant le dire, j’ai le vertige et j’aime pas ces machins-là. Bon là je me dis que ça ne peut pas être trop haut donc on y va.  Grossière erreur car ceux qui connaissent le parc savent que la traversée de la vallée est mine de rien assez haute ! Jolie certes, mais haute. Un peu crispé je me dis que dans 2 min c’est fini quand je me sens partir en arrière d’un seul coup ! Un bel arrêt d’urgence comme il en arrive fréquemment qui fait bien balancer la nacelle à son point culminant. C’est donc bien crispé que nous (enfin moi) débarquons dans la Forbidden Valley !
La crispation laissera rapidement la place à une grosse excitation car cette zone abrite les 2 autres B&M du parc. Et pas n’importe lesquels !!!
Toutefois le 1er qui se présente devant nous est un coaster pas très connu en la personne de

NEMESIS


Alors ce coaster est quand même un nom connu et reconnu dans le monde des coasters, mais pour moi il représente un peu plus. En effet, j’ai dû commencer à m’interesser de près au domaine des parcs vers 2002, au moment de l’arrivée de Sista. Et j’ai vite découvert (virtuellement en tout cas) Alton et Némesis. Et il m’a toujours fait « fantasmé » d’une certaine manière. Ça faisait donc presque 15 ans que je rêvais de poser mon auguste (et enrobé) postérieur sur cette bébête !
D’autant que, miracle, on nous annonçait 10 min d’attente ! C’est donc au pas de course que nous arpentons la file. Elle a le mérite de mettre bien en ambiance, en circulant autour du coaster, même si les cascades ne tournaient pas ce jour. On rentre facilement et rapidement dans la gare et là un petit coup de râlage car la file pour le dernier rang est condamnée pour laisser place aux passes handicapés ou autre (c’étaient pas les fastracks en tout cas). Donc avant-dernier rang, on abaisse vite son harnais et let’s go ! On rigole rapidement du fait que notre dernier inverted était un SLC et que là ça devrait mieux passer et on se retrouve vite en haut du lift. En haut en haut faut le dire vite car on est pas si loin du sol. Le train a dû lire dans mes pensées car il passe ensuite la seconde et ce dès la première inversion.  Je ne vais pas faire le layout en entier car ce TR sera déjà assez long, mais j’ai surkiffé ! Aucune perte de vitesse, un Zero-G-Roll au top, l’interaction avec le paysage, il n’y a rien à jeter !  Un poil court peut-être, et quelques secousses et « tapotages » mais rien de dramatique.



Hop direct dans le Top 5 et un gros kiff ! 15 ans d’attente et absolument pas déçu.
L’autre potentiel chef d’œuvre dans le coin c’est Air. Ah on me fait signe (je suis seul dans mon bureau devrais-je m’inquiéter ?) qu’il s’appelle Galactica maintenant…. Mais comme c’est de la me*** je vais continuer avec Air. Mais Air, malgré son air alléchant, a l’air d’être blindé vu que la file annonce 60 min et que ça a l’air crédible (promis j’arrête). Donc on décide de pendre l’…. de prendre la poudre d’escampette et d’aller manger au Pizza & Pasta buffet, qui est un buffet à volonté (je pense que vous trouverez tout seul ce qu’on y mange). Rapport qualité prix très correct et les pizzas étaient plutôt bonnes !
En sortant, on file voir du côté de Duel ce qu’il en est.
La file avec 2-3 effets Fun house est sympa (même si en plein courant d’air) et l’attraction est très cool ! Possible un des meilleurs DR interactifs que j’ai fait après COT ! La théma est bien fichue, c’est somme toute assez long, bref son seul défaut est peut-être d’être un peu perdu dans le parc (mais bon d’un côté au moins ça fait moins de file) et d’être avec Hex le seul Dark-Ride, ce qui fait peu en fait.
En sortant de là, on se dit qu’on va retourner vers l’avant du parc car il nous reste des crédits à faire.
Alors c’est rapide à dire, mais pas à marcher vu que c’est loin ! C’est plusieurs minutes plus tard que nous arriverons vers Runaway Mine Train qui annonce plus d’une heure d’attente… Idem pour le Raft, et carrément 80min pour Wicker Man. Vu que nous restons 2 jours et que ce 1er jour (logique) est déjà bien entamé, on les laisses tomber pour le moment, et on se dirige de nouveau vers Spinball Whizzer. 30 min annoncées, on se laisse tenter.  Sauf que il va se mettre à pleuvoir (pas longtemps certes) et que ça va partir en couille. Oui déjà, on ne sait pas trop pourquoi, mais les wagons partent avec maxi 2 adultes… Du coup le débit déjà pas top n’est pas franchement augmenté. De deux, les Spinnings Maurer fonctionnant souvent avec un mouvement continu des wagons en gare, il est parfois nécessaire de couper le « flux » si un visiteur met trop de temps à bouger (ce qui dans certain cas peut être compréhensible). Or, à chaque reprise du système, les opérateurs faisaient tourner à vide les wagons pendant 5 min…. Certes je peux comprendre qu’avec l’accident de Smiler ils ont des directives, mais là quand même. C’est même pas un arrêt d’urgence quoi ! Bref. Tant bien que mal on arrive vers la gare (les 30 min étant passés depuis longtemps) quand un dernier coup du sort va se jouer. 
On a eu droit à une bagarre. Une bagarre en plein wagon quoi. Je sais pas comment tout s’est passé, mais quand les 2 c*** sont rentrés en gare, ils se battaient, et ils ont continués sur le quai. Des opérateurs se sont interposés pour les séparer, mais un était tellement en rogne qu’un opérateur est resté sur lui 10-15 min le temps de se calmer. Je ne ferais aucun commentaire sur cet incident par crainte de langage « fleuri » mais je peux vous dire qu’on en avait plein le c** et qu’on était d’ailleurs sur ce dernier tellement ça nous semblait inconcevable. Au final, on a quand même réussi à faire ce spinning. On a eu un peu de mal à l’apprécier vu les déboires de la file d’attente je dois dire. Mais c’est plutôt sympa. Mieux que Crush, mais après les Winjas, ça reste gentillet. 2 trucs un peu étranges sur ce coaster aussi : le blocage de rotation était foireux, en effet, dans le virage avant le lift, le wagon pivotait un peu, ce qui fait que le lift se faisait avec un angle un peu étrange. Manque d’entretien ? Et la 2nde chose, mais ça je ne pense pas que ce soit imputable au parc, est que la 1ére zone de freins avaient tendance à balancer de droite à gauche assez visiblement ! J’ai voulu faire une vidéo, mais elle ne rend rien. J’avais jamais vu un Steel Coaster bouger aussi fort ! Après ce n’était pas perceptible on-ride.


On t'aura mérité toi ...

La journée avançant doucement, et les files d’attentes aussi, nous décidons de terminer la journée dans la Forbidden Valley. Némesis toujours aussi bien, mais étrangement un peu plus violent à gauche qu’à droite (mais on est toujours très loin d’un SLC), et surtout, nous prenons sur nous pour affronter les 50 min de queue pour Air !


Enjoy the flight !


On rentre donc un peu blasés, mais on est vite surpris car on ne voit personne… Bon signe ? On arrive à une barrière où un employé nous demande de patienter. On lui répond poliment que pas de soucis et on discute avec madame, en français bien entendu. Sauf que ce monsieur avait vécu et travaillé en France et qu’il avait de très beaux restes de français ! Toujours sympa des moments comme ça. C’est aussi à ce moment-là qu’on décide si on veut la VR ou non.
Nous la VR, on a testé sur AlpenExpress et c’est sans plus, alors sur un Flying et en plus pour notre premier tour (et premier flying tout court) on dit que non, on veut en prendre plein les mirettes ! Il nous indique donc la 1ére station, et nous y allons, pour découvrir une gare à moitié vide !
En effet, la quasi-totalité des personnes ridant en VR, personne ne fait la file classique. Notre premier tour d’Air se fera donc au 1er rang (et oui !).  Comme toujours chez B&M, les sièges sont très confortables, et ceux-ci ne dérogent pas à la règle avec leurs harnais souples. J’appréhendais un peu le basculement mais celui-ci est doux. Après oui, la position est étrange et pendre dans le harnais avec le sol en face de soi est assez spécial la 1ére fois. Le lift c’est pareil, même si grâce à l’inclinaison, on a moins ce sentiment de « pendre ». Tout du moins jusqu’au sommet du lift, car là, on pend la tête vers le bas en plus du reste. Par contre le reste… C’est juste génial. La sensation de vol est absolument merveilleuse, c’est très fluide, silencieux, on a l’impression qu’on va pouvoir effleurer l’herbe de nos doigts, on a adoré. Madame encore plus que moi, car il monte à la 1ére place de son classement, moi il monte dans le top 5 mais je sais pas où. En tout cas une très chouette découverte, refaisable en boucle, qui fait un bien fou. Ça se complète très bien avec Némesis je trouve et on ne s’est pas privés pour les enchainer ces deux-là. Perso, je n’ai pas trouvé les parties sur le dos vibrantes, nuls ou autres, mais il est vrai qu’elles sont je trouve moins intéressantes que celles sur le ventre. Après cette très bonne expérience, (et cette 5éme page Word) il est temps de rentrer, car il est 18h.


 Madame tout en joie après Air, et un inconnu qui fait la tronche

 #PornLift

Youpi !



Quelques photos de notre chambre

C’est dommage que le parc n’a pas un accès direct pour les hôtels car nous n’étions pas loin et qu’il nous a fallu remonter tout le parc, attendre 10 min pour le monorail. Un bon bain chaud, un bon repas (10 fois trop copieux) et une bonne bière plus tard, et dodo.
Le lendemain, direction le petit-déj. Alors oui, truc à savoir, il est conseillé de réserver à l’avance son diner et surtout son petit-déjeuner pour être sûr d’avoir des places… Autant je comprends le principe sur les repas, autant sur le petit-déj, je trouve ça un peu étrange de ne pas pouvoir en avoir. Bon nous on s’en fout on a réservé. Ou pas !
Bug ou inattention de ma part, je ne sais pas, mais bon le « garçon de salle » nous trouve une place et affaire réglée.
Avec tout ça, nous sommes en retard pour les horaires réservés aux occupants des hôtels, alors on ne traine pas et on file trainer dans les 15min de file du monorail…. Bref, nos 30min d’ERT seront 15 min d’ERT et on en profitera pour filer dans la file (faut que j’arrête) de Wicker Man.

 Bonjour monsieur.

Il faut le dire, la file est longue. Très longue. Elle n’a en effet aucun système pour couper à travers champ. Quoi qu’il arrive, il faut la faire de bout en bout. Et pour nous ça sera environ 40/45 min.


Un peu fumeuse cette théma …

La file est très peu thématisé, mais vu qu’on a des points de vue sur le ride, c’est pas très dérangeant, surtout que les effets fonctionnent tous sur le Wicker Man. On arrive ensuite vers la gare, qui possède un système très intéressant de consignes pour les sacs. La file passe dans ce bâtiment où nous est remis un bracelet avec un numéro et à la sortie de l’attraction on récupère le tout. A priori ce système existait à plusieurs endroits dans le parc mais c’est dommage que ce ne soit plus le cas, car cela fait gagner un temps précieux.
C’est donc sans nos sacs que nous pénétrons dans l’antre du Wicker Man, et assistons au Pré-Show.
C’est assez rare d’avoir un préshow avant un coaster, et je trouve ça très sympa pour se mettre dans l’ambiance. Celui-ci étant en plus bien amené et plutôt sympa (je ne spoilerais pas) ils ont bien fait de le mettre.
Quant au ride… bon ben c’est du GCI quoi. Ça ne vibre pas trop, les G latéraux sont corrects et les effets de Head choppers sont sympa. Et on a fait le tour de ces points forts.  Pas d’airtime, un circuit peu inspiré, c’est pas nul, mais c’est pas bien non plus. Dans le genre (enfin chez GCI) je lui préfère largement Wodan (en même temps vu que ce sont les 2 seuls GCI que j’ai ridés…). Il s’avérera ensuite que Wicker Man est le coaster qui nous aura le moins plu à Alton Towers.





 Il est cependant très photogénique ce coaster !

Bon il est 10h45, et le parc commence déjà à être blindé, donc on file chercher des Fastrack, autrement dit des coupe-files.  Ne voulant pas aller à l’accueil du parc pour éviter la foule, on galère à trouver les points de ventes marqués sur le plan jusqu’à ce qu’on se retrouve à celui situé dans la boutique du Smiler. Bien nous en a pris car c’était désert. 40£ chacun plus tard, nous aurons droit à un tour sur les 3 B&M du parc, The Smiler, Rita et Th13teen (oui j’aime bien cette typographie :p). 
Vu que contrairement à hier, Smiler tourne, c’est tout naturellement qu’on se dirige vers cette orgie de rails. Un peu d’appréhension car même si on sait qu’Alton a pris toutes les précautions pour que ça ne se reproduise pas, on ne peut s’empêcher de penser à l’accident pendant quelques secondes. Appréhension aussi car 14 inversions, c’est beaucoup. 14 inversions sur du Gerstlauer, qui n’est certes pas Vekoma, mais pas Mack ou B&M non plus, je me demande dans quel état je ressortirais de là-dedans. Et pour finir, notre 1er lift vertical aussi. Donc oui, c’est les mains un peu moites (très majoritairement par le coaster en lui-même, et pas par son passif) que nous prenons place au 2nd rang.


Et lui aussi est très photogénique !
On retrouve ces sièges droits des produits Gerstlauer qui ne sont pas très ergonomiques, mais je suis agréablement surpris de constater que le harnais m’arrive pile aux épaules, ce qui fait que ma tête ne peut pas taper contre quoi que ce soit. Check, Dispatch et c’est parti pour la marmalisation.


Il est passé par ici…

 Il repassera par là !
Bon déjà, ça commence fort car la 1ére inversion est passée beaucoup plus rapidement que ce que je pensais, et nous mets direct dans le bain. Dur de décrire ensuite car tout s’enchaine très rapidement et assez bien pour le moment. Petit arrêt bienvenu au pied du 2nd lift (qui fait du bien car à ce moment on ne sait plus trop où est le ciel et où est la terre) et c’est parti pour le lift vertical. Sensation assez étrange de se sentir de plus en plus pencher et surtout de ne pas voir à quelle hauteur on est. La 2nde partie est assez intense, malheureusement un peu plus violente avec un bon à-coup dans le cobra roll (pas de baffes mais bien violent néanmoins) et on finit après 2 corkscrews bien intenses.  Malgré son confort perfectible, ça reste une très bonne machine ! J’ai bien aimé, les 14 inversions passent plutôt bien (merci la pause à mi-chemin), on a même 2 moments d’airtimes assez sympathiques, bref c’était cool. Après je pense qu’il ne faut pas être trop sensible pour faire cette bestiole, en effet, en sortant une pause pipi s’imposait, et on est tombés derrière un mec qui sortait lui aussi de Smiler. Vu les haut-le-cœur qu’il avait (et sa casquette en protection devant sa bouche aussi) je pense qu’il a moins apprécié son tour que nous. C’est en lui laissant une avance confortable, au cas où :p, que j’ai pu soulager ma vessie.


 Airtime !

 Hangtime !

Etant dans le coin, on aura refait un tour d’Oblivion grâce à nos pass, et ensuite on a dû aller manger.
Pour la suite du TR, je ne vais plus faire dans l’ordre, car j’ai déjà tapé une belle tartine de texte, et surtout que je ne me souviens plus …
On a refait Rita en échangeant nos places. Et constat surprenant, c’est un peu plus violent à droite qu’à gauche. C’est dommage car le Launch est toujours très jouissif, et même si le reste du parcours est simple comme bonjour, Rita gagnerait en confort et du coup en intérêt.
On a aussi testé Th13teen, vu la distance, là aussi en Fastrack.
Je ne reviendrais pas sur le débat marketing de cette Secret Weapon mais on a aimé. On ne parlera pas non plus des trims sur la 1st drop …. Enfin si on va en parler. Je comprends que ce coaster rentre dans la catégorie des familiaux ++(+ ?) mais dans ce cas pourquoi faire une drop très sympa, pour la dégommer ensuite ? Cette drop surprend positivement au début, jusqu’à ce qu’on touche les freins et que toute sensation disparaisse. C’est dommage car le reste du parcours est sympa lui. Bien sur l’élément Free-fall fait bien son effet, et même si la chute est très brève, c’est suffisamment original pour être cool. La partie en arrière est aussi très sympa, car dans le noir, avec un rail qui s’incline au fur et à mesure, renforçant ainsi l’idée de la perte de contrôle.
Bref, c’est dommage car Th13teen est sympa, mais sans ces trims à la noix, il aurait pu être très sympa. Un peu comme Rita en fait… c’est un peu l’ambiguïté Intamin je trouve, que de faire des rides qui sont souvent novateurs et/ou intenses, mais qui ont assez souvent un truc qui font que ça aurait pu être mieux… Bref.
En parlant d’Intamin, on a bien sûr aussi testé leur raft, dont le nom m’échappe.
-Google s’il te plait ?
-Mais bien sûr !
Congo River Rapids !
Comment dire ? Nul ? Oui c’est ça, il ne se passe pas grand-chose, mais au moins ça repose.


C'est nul mais ça change un peu des photos de coasters..

Avec tout ça, on a tout testé dans le parc !
On aura fait encore en ce 2nd jour, des tours de HEX, DUEL, mais aussi de Némesis et Galactica (il parait qu’il faut accepter le changement …. d’air ?) et surtout de ces 2 derniers qui méritent presque à eux deux le déplacement.


 Un Némesis sauvage apparait !

On aura pas testé Runaway Mine Train et le Kiddie, car trop d’attente. Les 2 tournaient à environ 1h, et en 1h, on pouvait se faire facile 2-3 tours de Galactica (mais sans VR) et de Némesis (dont un en 1st row ! La sensation de vitesse est impressionnante, mon cerveau n’arrivait plus à suivre !) donc le choix a vite été fait. Petite anecdote drôle sur Galactica, j’ai pu voir, en plein ride, un écureuil courir sur le sommet des rails, dans la zone de freins. Apparemment qu’un train plein de passagers déboule, il s’en tapait !
On aura pas testé le très joli Splash Battle car trop froid… avec 15 degrés et des gros nuages on a pris un joker. 


La météo n'aide pas mais c'est très joli !

Au final, après beaucoup de bla-bla, qu’avons-nous pensé d’Alton Towers ?
C’est paumé mais tout le monde le sait (et encore je m’attendais à pire)
C’est très grand, ce qui est à la fois un atout et un inconvénient. Un atout car ça disperse énormément le monde dans le parc, et qu’au moins tout le monde ne se marche pas dessus. Un inconvénient car c’est fatiguant, et qu’on perd un peu de temps mine de rien.
La théma ensuite. Ce n’est en général pas fou, un peu fouillis et pas très net (et souvent la même chose, de l’apocalyptique ou horreur) mais ça ne m’a pas trop choqué. Au final grâce au côté nature très présent, ça « noie » un peu cette absence de Théma. Je ne mentionne pas Némesis sur lequel un effort a été fait.
Faut-il aller à Alton ? Oh oui ! Malgré cela, on a adoré et je n’ai pas été déçu ! Oui, il y a des points à améliorer mais l’offre en termes de coasters est une des meilleures d’Europe. Alors certes, c’est pas à côté, mais si vous passez dans le coin, c’est inratable !
Après 2 jours (et 8 pages Word) il est temps de rentrer à Londres car demain nous attends un autre parc, Chessington World of Adventures !!

Edit : J'ai rajouté quelques photos et surtout 2 gifs perso de Némesis que je trouve cool !







Coaster Count : 122 (v'là les flics !)

Hors ligne LMP71

  • Modérateur
  • Prend son temps dans I-speed
  • *********
  • Messages: 358
  • Karma : 44
Re : Alton Towers et Chessington Worlds of Adventure - 13 au 15 Aout 2018
« Réponse #1 le: 04 Octobre 2018, 19:38:54 »
Très beau Tr, je n'ai jamais visité le parc, mais les photos rendent vraiment bien, y avait-il beaucoup d'attraction fermer ?
Est-ce que cela vaut le coup de passer la frontière ?


Coaster count 129

En ligne Dim7303

  • Modérateur
  • Tire la queue du Mickey à Disneyland
  • *********
  • Messages: 1336
  • Karma : 66
Re : Alton Towers et Chessington Worlds of Adventure - 13 au 15 Aout 2018
« Réponse #2 le: 04 Octobre 2018, 20:00:38 »
Super début de TR je reconnais bien ton humour  :D
Hâte de lire la suite !!

Hors ligne Clrun4

  • Modérateur
  • Fait son cinéma à Movieland
  • *********
  • Messages: 461
  • Karma : 49
  • guitaro-geeko-coasterfan
Re : Alton Towers et Chessington Worlds of Adventure - 13 au 15 Aout 2018
« Réponse #3 le: 05 Octobre 2018, 08:13:19 »
Très beau Tr, je n'ai jamais visité le parc, mais les photos rendent vraiment bien, y avait-il beaucoup d'attraction fermer ?
Est-ce que cela vaut le coup de passer la frontière ?
Clairement oui ! Au final, les seuls attractions fermées (hors panne bien entendu) étaient Némesis Subterra et Charlie & the Chocolate Factory.
C'est dommage car cela manque à ce parc, quelques dark-rides. Le parc est atypique je trouve, mais néanmoins assez beau, et l'offre coasters est quand même au-dessus de la moyenne européenne.
Après concernant les avis de baisse en qualité du parc, on ne l'a pas trop senti. Je pense que si on est habitué de ce parc, cela peut sauter aux yeux, mais en étant 1st timer, cela ne nous a pas trop gênés. Donc oui, ça peut se goupiller sans aucun problème avec une visite à Londres, tu ne sera pas déçu je pense !

Super début de TR je reconnais bien ton humour  :D
Hâte de lire la suite !!
Mon humour de me***? :p
La suite est déjà commencée, mais ça sera moins long je pense, donc dans les jours qui viennent !
Faut juste que je récupère les photos de madame, car j'en ai quasiment pas prise de Chessington.

Coaster Count : 122 (v'là les flics !)

Hors ligne Clrun4

  • Modérateur
  • Fait son cinéma à Movieland
  • *********
  • Messages: 461
  • Karma : 49
  • guitaro-geeko-coasterfan
Re : Alton Towers et Chessington Worlds of Adventure - 13 au 15 Aout 2018
« Réponse #4 le: 15 Octobre 2018, 20:05:15 »
Double post, mais c'est pour la bonne cause !

Mercredi 15 Aout 2018: Chessington World of Adventures.


C'est mignon !

Comme indiqué précédemment, on aurait pu aller à Thorpe Park mais on était pas trop chaud. Déjà le parc ne nous attire pas plus que ça, et puis entre la route, les 3 jours à Londres (à pied) et les 2 jours à Alton, on était un peu nazes. Déjà à la base, c’était pas forcément prévu de faire un parc autre qu’Alton, mais au final, l’appel du crédit aura été plus fort ! 
Chessington se trouve dans le sud de Londres, à 30 min de voiture de notre hôtel. On aurait pu y aller en transport en commun, mais la flemme. Et ça revenait moins cher d’y aller en voiture aussi.
On arrive à l’heure, les parkings ont l’air blindés… Aie ! On avait un peu parié sur le fait que vu que le 15 Aout n’est pas férié en Angleterre l’affluence serait calme mais non. (Et puis on avait consulté les temps d’attentes sur l’appli la veille et on avait déchanté…) Mais bon on a nos places donc y va !
Pour les places on a effectivement profité d’une offre sur leur site où pour 39£/personne (au lieu de 61£) on avait l’entrée, le repas de midi, et une gourde remplissable à volonté. Ce qui reste raisonnable et vu que ça faisait le 3éme parc Merlin de l’année, on voulait pas trop leur filer de fric non plus… sauf qu’on ira acheter des Fastracks car le parc est hyper blindé ! Le suspended et le spinning tournaient autour des 90 min et beaucoup d’autres choses tournaient entre 30 et 60. On aura donc succombé aux sirènes du coupe-file. Il est vrai que je ne suis pas un grand fan de ce système (et je félicite EP de ne pas l’utiliser) car je trouve qu’il aggrave le problème. Effectivement ça ralentit la file classique, donc ça augmente le temps d’attente, qui lui augmente le nombre de gens qui achètent des coupes-file, ce qui va ralentir d’autant plus la file classique etc… On a un bon cercle vicieux, et il suffit de voir les temps d’attente d’EP en pleine affluence qui restent raisonnables (en général) pour se dire que le système n’est pas idéal (sauf bien sûr financièrement). Malgré cela, je sais très bien que si jamais je veux boycotter, il y aura plusieurs centaines voire milliers de personnes qui en achèteront, et je me retrouverais à attendre plus que de raison. Et quand on fait un parc qu’on risque de ne faire qu’une fois tous les 10-20 ans ou pire, bah j’ai quand même envie de profiter au maximum. C’est donc muni de ces Fastracks que nous attaquons la visite du parc.
Par rapport à hier, le parc est plus petit, et donc donne l’impression d’être beaucoup plus compact, et malgré le plan on a un peu de mal à s’y retrouver. Il faut dire que ce dernier n’est pas vraiment raccord avec la géographie réelle, ce qui fait qu’on ne s’y repère pas. En fait il est « dessiné en carré » ce qui n’est pas la forme exacte du parc. Heureusement, on a l’appli, qui elle affiche un plan beaucoup mieux fichu. On se dirige donc vers notre 1er coaster de la journée.

1ere étape, Rattlesnake.

Wild Mouse inédite!!! En quoi c’est inédit ? Bah c’est une Maurer et c’est la 1ére fois qu’on en fait une !! Bon au final, Mack, Zamperla ou Maurer même combat, c’est sympa sans plus. Surtout que celle-ci a un circuit standard, sans « grosse » drop au début. Mention très honorable à la théma qui est assez jolie. Assez rare d’ailleurs à souligner. Elle est en effet encerclée de bâtiment, ce qui nous aura valu de faire 3 tours de ce bâtiment avant de réussir à identifier l’entrée fastrack, et ça rajoute un peu à l’intérêt de la bête.


Cherchez les différences avec les versions Mack...

On continue sur notre lancée avec notre premier coaster Mack de l’année ! Alors, Spinning ? Launch ? MegaCoaster ? BigDipper ? …. Et non c’est un magnifique modèle de Powered avec les anciens sièges qui nous attend, avec là aussi une théma assez sympa. ScorpionExpress de son petit nom, avec un scorpion géant métallique qui crache du feu par la queue (pas de hors contexte svp :p) mais qui rend bien. Parcours court (stach stach) malgré les 2 tours (mais où est le retour du roi ?) et voilà. Rien d’autre à dire, ça reste un Powered Mack tout le monde connait je pense. Et si vous ne connaissez pas, c’est pas très grave !


Il faudra vous contenter du panneau ...

Sur notre liste d’attractions accessible avec le fastrack, nous avons un Top Spin. Mais comme on n’aime (&m’s) pas, on le fera pas. Là aussi, manège très bien intégré dans le décor, ce qui est en fait une constante dans ce parc.
Tant qu’à parler de décors, on file vers le Dark-Ride interactif du parc, de son nom Tomb Blaster.
Là aussi c’est très bien fichu, les décors sont simples mais prenant. C’est vrai que la thématique égyptienne pour un piou-piou the ride rappelle énormément CoT ou Ramsès Il reveglio à Gardaland (qu’on avait pas trop aimé). Bonne nouvelle, on tire plus vers le modèle belge. 
Chose marrante, on a affaire à un train avec wagons rotatifs. C’est la 1ére fois que je vois un truc comme ça. On a vraiment un train d’une dizaine de wagons, qui pivotent comme n’importe lequel DR. Bon au final une fois lancé, on ne voit plus la différence avec un omnimover classique mais ça a le mérite d’être original. Bref un bon DR, (malgré un arrêt d’urgence en plein milieu) et une des meilleures attractions du parc.
Ce qu’on a fait ensuite était super intéressant car ça devrait être une pause pipi… Ah mais si, là aussi j’ai une anecdote (nos visites de parcs doivent paraitre hyper chelou en fait) !
Que ce soit à Alton ou à Chessington, dans les toilettes hommes, il n’y avait jamais de séparations entre les différentes pissotières. C’est peut-être culturel, mais c’est assez perturbant pour un continental. Du coup, accord tacite masculin oblige, j’ai pas mal eu le temps de contempler les plafonds des WC. C’est bizarrement assez chiant en fait, comme on aurait pu s’y attendre.
En restant dans le domaine aqueux (quelle transition douteuse !), on se dirige vers la seule (ou pas) attraction aquatique du parc, qui est accessoirement la nouveauté de l’année.

Tiger Rock.

Pseudo-nouveauté pour le coup, car il s’agit d’une re-thématisation du flume mack déjà présent dans le parc.  Exit la théma dragon (enfin je pense que c’était ça vu son ancien nom : Dragon’s Falls) et place à une théma tigre et accessoirement asiatique. La théma tigre, ce n’est pas habiller les buches en tigres, car d’un ça serait moche, et de deux pas super WWF friendly, ça a été de créer en enclos pour ces chers Panthera tigris entourant toute la zone, que ce soit allées ou ride. Pas sur que les bestioles apprécient de voir des gens tout autour d’eux et surtout des embarcations pleines de gens qui crient faire splash, mais il est vrai que ça a plutôt bonne allure (même si les minous restaient dans un coin un peu tranquille, ce que je peux aisément comprendre).


Miaou ?

Concernant le flume en lui-même, il est assez classique. 2 descentes, une grande et une petite. Petite particularité c’est que passé le 2nd lift, qui est aussi le plus grand, on a un grand demi-tour pour nous mettre face à la descente (heureusement d’ailleurs :p) mais vu la quasi-absence de dénivelé, on rame c’est abusé… Je pense qu’on met bien 45 sec à faire 50 mètres, mais au moins on a une jolie vue car ça doit être la plus haute attraction du parc mine de rien. La descente est sympa et mouille bien, même si on avait fait les lopettes en mettant nos K-ways. Oui avec 20° et un ciel bien gris, on était pas d’humeur téméraire.


Le passage de l'ennui...

Verdict sur cette « nouveauté » 2018 ? Ça apporte de la jolie déco, mais c’est à peu près tout. L’interactivité avec les gros matous est peu présente, le reste existait déjà. Ceci étant dit, vu les 60 min d’attente, ça devait fonctionner auprès du grand public.


Oui j'aime bien les gifs, surtout quand mon téléphone les fait lui-même !

On passe ensuite dans la zone Wild Asia du parc. Qui même si elle présente pas mal de déco, tend beaucoup vers les tons gris, ce qui amené au gris du ciel, fait moche. Autant le dire clairement. Dans cette zone, on trouve une volière en accès libre avec des lorriquets, une zone enfant avec jeux de mousses toute recouverte de déco, un méga Disk’o Coaster, des chaises volantes, des autos-tamponneuses et un Flying Bus.
On aura visité la volière, toujours sympa à faire, testé le Disko, toujours sympa et pas trop rétro, et les chaises volantes parce qu’elles sont pas gavantes. Une fois cette pitoyable série de rimes digérée, on va s’attarder sur les chaises volantes. Oui je passe sur la volière car on sait tous ce que c’est (même si moi je suis un VIP, les oiseaux viennent sur moi sans que je leur file à bouffer !), je passe aussi sur le Disko car que voulez-vous que je dise dessus ? Il est gris donc moche.


Moi et une vrai tête de piaf.

Les chaises volantes ont beau être grises aussi, elles sont déjà plus intéressantes. Il faut savoir que les chaises volantes, je n’arrive jamais à être rassuré dessus. J’aime bien pourtant, mais je suis crispé. Je trouve toujours les sièges et les chaines trop fines etc… On est con quand on a le vertige quoi ! (Pour ces mêmes raisons, je ne ferais jamais de StarFlyer). Ceci étant dit, on s’y dirige quand même. En longeant l’attraction pour se présenter à l’entrée Fastrack (oui elle était sur la carte et était à 35min de file…) on enjambe sans trop faire attention une grosse flaque d’eau (attention, fusil de tchékhov en approche). On arrive les premiers au check, et l’employé est en train de finir son inspection des retenues. Il lance le cycle, et on regarde sans trop faire attention l’attraction démarrer. Au bout de quelques secondes 3 pauvres jets d’eaux sortent du sol et là on rigole, en pensant aux jets des modèles de Phanta, du Pal ou même d’EP. Sauf que. Si les 1éres secondes, les jets sont à 50 cm du sol maxi, ils prennent vite de la puissance pour aller jusqu’au-dessus des têtes des passagers, leur faisant prendre leur seconde douche de la journée (ou pas, qui sait ?). Gros silence avec Madame, et bon, on est là on y va ! Mme, prudente, réenfile son K-way et choisit une place à l’intérieur. Moi, confiant, reste en sweat et va à l’extéri… Non au milieu, faut quand même pas pousser ! Au final ? Trempés !! Car les jets, c’est pas juste une fois et hop, t’es mouillé, c’est rigolo, c’est pendant les ¾ du cycle ! Donc on y passe bien 5-6 fois sans problèmes et des pieds à la tête. Mais comme j’ai 9 ans d’âge mental, ça m’a bien fait rire !
Il est possible que je ne me souvienne pas vraiment de ce qu’on a fait ensuite, enfin surtout de l’ordre quoi. On a mangé dans un Fast-Food (il y a que ça là-bas) au service très long, et surtout avec une salle absolument dégueulasse ! Tables pas débarrassés, résidus de bouffe par terre, fontaine à boisson qui déborde, c’était vraiment lamentable. Heureusement c’était plutôt correct (pour du fast-food, j’entends) car sinon on l’aurait vraiment eu mauvaise.
Pour la digestion, on tentera Zufari, qui comme son nom le laisse présager, est un safari en camion au milieu d’animaux. Sur le chemin, on croisera un lama, un cochon et un 3eme animal (me souviens plus !) tenus en laisse par des employés, normal ! Bon la digestion se fera en partie dans la file, car malgré le coupe-file ça n’avance pas. Bon l’attraction n’est pas folle, c’est court, on ne voit pas grand-chose, on a une mini partie DR dans une grotte (euh…non :p) avec de l’eau qui coule en cascade de partout, mais de tellement loin qu’on s’en fout et c’est fini. On voit peut-être une quinzaine d’animaux, et la plupart du temps de loin, j’ai pas aimé quoi. Si vous n’avez pas le temps de la faire, c’est vraiment rien de perdu.


Une girafe...

2 girafes...

Et 4 girafes !! Dommage que c'était pas en bière ...

A un moment, on a dû tester le parcours en tacots. Voilà, à part avoir l’air con, ça n’a servi à rien !
Et, comme ça fait trop longtemps que je n’ai pas parlé de Coaster, il est temps de voir ce qui se passe dans le coin de la Transylvanie. Il se passe que 100min d’attente pour la file normale, et environ 30 pour la Fastrack. Durant ce temps, on aura le temps de discuter de la bestiole qui nous attends. Pour ceux qui ne sauraient pas, et ça peut se comprendre, Vampire n’est pas un SLC Vekoma (ouf !) mais un Suspended Arrow qui a reçu il y a quelques années des trains floorless Vekoma. D’après TnP, cela reste confortable et cool, et vu que je les crois, je rassure Mme qui a tendance à grincer les dents quand elle voit du Vekoma. C’est sûr que, quand on était la veille dans un Inverted B&M, le confort des sièges parait un poil plus dur… Mais on est partis. Bon au final, on aura quand même droit à des vibrations et quelques baffes (merci les harnais !) mais ça reste sympa. L’attraction est très bien intégrée dans son décor, de bonnes sensations de vitesse et les balancements rajoutent du sel à la sauce. Une bonne pincée de déco dans la gare et c’est prêt. Malheureusement, l’épice (ou la pisse ?) Vekoma (la tremblote quoi) est un peu trop présente pour que ce soit un délice.
Une fois passée cette magnifique comparaison avec l’univers culinaire (et qui n’a aucun sens), on a du faire une pause doliprane + pipi (effet Vekoma oblige) et on s’est dirigé vers un Dark-Boat-Ride qui était juste à côté de la sortie du Vampire dont le petit nom est The Gruffalo River Ride Aventure.
Alors pour information, le gruffalo est une créature issue d’un livre pour enfants anglais sorti en 1999, et dont a été tiré un film. Perso je ne connaissais absolument pas. Je ne savais d’ailleurs pas grand-chose de l’attraction en rentrant dedans, à part que le terme River dans le nom me laissait penser à un Boat Ride. On passe la file qui m’a d’ailleurs bien fait penser dans l’esprit, à celle du bois de Plop à Plopsaland De Panne, et on embarque dans des minis-rafts, qui sont bien humide…. Echange de regards circonspects avec Madame, car rien de tout ceci ne nous rassure.  Vous avez du comprendre que si je dis Round Boat Dark Ride, c’est que nous sommes en intérieur, et nous voilà parti. La storyline est simple, on suit une souris (une vraie hein, pas de Ed ou autre en vue !) qui se balade dans une forêt et qui à chaque bruit, va croire qu’il s’agit du mythique Gruffalo (un cousin de Mark ? Ceux qui ont compris lèvent le doigt !) alors qu’en fait non, elle passera alors pour une conne (je simplifie hein) et manquera de se faire bouffer par un hibou (c’est pas très chouette) jusqu’à le Gruffalo (Bill ou Grill ?) vienne la sauver. Bon ça casse pas 3 pattes à un hibou, mais c’est récent, car même si le ride (Mack !) existe depuis longtemps, la nouvelle théma date de 2017. C’est donc propre, et ça joue beaucoup sur du média (pas hyper bien intégré ceci dit) mais ça reste bien léger. Une petite descente de 2 mètres pour faire splosh (c’est le niveau en dessous du splash, le niveau au-dessus étant un manège Mack) et ne pas être mouillé car on avait  pivoté ce qu’il faut pour y échapper. Un passage sous en ensemble de jets d’eaux (un peu comme à Menhir Express) et c’est fini.
Verdict ? C’est sympa, certainement très bien pour les enfants, mais pour nous, ça ne restera pas le DR du siècle, même si c’est loin d’être le plus miteux !
Après ça, il me semble qu’on a ridé un Peter Pan de chez Mack (oui c’est un peu pitoyable, mais j’aime bien ces m*****, je ne sais pas pourquoi) et on est parti vers notre dernière attraction du jour.
Vu qu’on était en Angleterre, je peux le dire, It was the last but not least !

Dragon’s Fury.

Un spinning Maurer ! Ça faisait longtemps ! Mais trêve d’ironie, il s’agit apparemment d’un de leurs meilleurs modèles, dont le circuit long s’étend sur l’ensemble de la zone Dragon. Là aussi chapeau à l’intégration, et même si ce n’est pas le niveau de déco de Winjas, c’est toujours bien mieux que Spinball Whizzer (ou même le Main Show de Crush !).
Par rapport à avant-hier, pas de chargement à moitié, pas de train en travers dans le lift, pas de bugs à répétition, pas de bagarres non plus … Mais toujours un bout du circuit qui « danse » à savoir le lift, qui vacille bien de plusieurs centimètres à chaque passage d’un wagon ! Comme dit précedemment, je sais qu’un Steel possède un minimum de flexibilité, mais entre une légère déformation et un vacillement comme ceux-là, il y a une sacrée différence ! D’ailleurs il me semble l’avoir légèrement perçu dans le lift, mais il est possible que ce soit un effet de mon imagination ! Si on est dans le lift, c’est qu’on est parti, et en général, après un lift, on a une 1st Drop. Surtout que celle-ci est très plaisante, et la rotation joue bien son rôle en ajoutant ce qu’il faut de sensations.
Le reste du parcours est très bien fichu, long, rapide, fluide et varié. On a même un micro airtime sur un camelback (et ça nous a un peu manqués ces derniers jours) !
Bref, le meillleur coaster de Chessington sans hésitation ! On aurait bien aimé en refaire encore un tour mais avec plus de 60 min de file on avait plus vraiment le courage…
Du coup on est partis vers le fond du parc faire Hocus Pocus Hall, car pas d’attente et qu’il fallait s’occuper. Il s’agit d’un Walkthrough en lumière noire, dont j’apprendrais à mon retour qu’il vivait sa dernière année. Le pré-Show est sympa car les effets sont bien foutus, le reste est …. Comment dire ? Pas vraiment fait pour notre tranche d’âge !  Il y a peu d’effet, c’est très, voire trop, cartoon, on n’a pas accroché, mais on était peut-être trop vieux pour ça. En tout cas, ça ne me fait ni-chaud ni-froid qu’il s’en aille. 
Ensuite, vu qu’il nous restait un peu de temps à tuer et qu’on était dans le coin, on a erré dans le SeaLife du parc. C’était notre premier, et c’était correct je trouve. Bien aimé le fait que les bassins soient à ciel ouverts (même si je ne pense pas que les résidents soient contents avec toutes les mains d’enfants qui doivent venir s’immiscer là-dedans) un petit tunnel pour la forme, c’était pas trop mal fait. Déjà vu des aquariums « seuls » qui faisaient pas beaucoup mieux pour beaucoup plus cher !
Une fois sorti du Sea Life, et après un coucou aux manchots, il était temps de sortir du parc, puis du parking.
Un petit arrêt remplissage de gourde et un pipi (les 2 s’avèreront très utiles !), on paye les 4 ou 5£ du parking (même système qu’à EP, on nous remet un ticket pour ouvrir la barrière), et on se dirige vers la voiture.
Sauf que.
Le parking étant mal foutu, la sortie donnant directement sur une route assez passante, et le parc étant quand même saturé, on est resté quasiment 1h sur le parking sans pouvoir bouger. En fait, il était prévu qu’on reste 10min dans la voiture avant de partir, histoire de se poser un peu. Quand on a vu l’absence totale de mouvement des voitures, on a même pas cherché… C’est finalement passé assez rapidement (heureusement on avait à boire et pas envie de pisser) et nous sommes ressortis par une sortie un peu à travers champ, sans d’ailleurs que l’employé contrôle notre ticket de parking.
Pas de soucis ensuite pour rentrer à l’hôtel (sauf ce double mini rond-point de l’enfer !) et on était assez rapidement au lit, car le lendemain était le jour où l’on repartait en France.
Verdict sur Chessington ? Franchement pas mal. Le parc est plutôt orienté famille et enfants, c’est indéniable, mais on aura quand même passé une bonne journée. Et ce, malgré l’affluence monstre qu’il y avait ce jour-là. La déco est bien faite, c’est dans l’ensemble assez propre (sauf notre resto).
C’est sûr qu’il n’y avait pas photo après Alton Towers, ce dernier est à privilégier, mais si vous avez une grosse envie de faire monter le Coaster count, c’est jouable ! Libre à vous de préférer Thorpe Park, mais en tout cas Chessington est un parc assez mignon. Il est clair par contre qu’il vaut mieux privilégier un jour calme ! C’est vrai que si on avait pu, on aurait fait plus de re-rides, mais bon, c’est la vie !

Même si j'ai très peu de photos, le parc est assez joli !

Pour conclure ce TR, quelques remarques sur l’Angleterre. On a adoré Londres, il me semble l’avoir déjà dit, mais si vous allez de l’autre côté de la manche, profitez-en pour visiter un peu cette ville très sympa. Alors oui, c’est pas la ville la moins chère d’Europe, mais avec un peu d’organisation et de recherches, on peut s’en tirer pour pas trop cher encore. Nous avons pris un Ibis à Earl’s Court, à 5 min à pied du métro, et on en a pas forcément eu pour beaucoup plus cher qu’un Ibis à Paris.


Retour en france, via un trou noir et un peu humide...
Idem pour les parcs, beaucoup d’offres sont dispo sur Internet, et permettent d’économiser pas mal.
Donc si vous ne connaissez pas et que vous en avez l’occasion, allez visiter Londres et Alton Towers ! Franchement, je ne pense pas que vous soyez déçu par l’un ou l’autre.
Merci à tous de m’avoir lu, et à bientôt pour le prochain TR ! (Qui devrait sentir bon les tapas normalement !)
Coaster Count : 122 (v'là les flics !)

Hors ligne Romain Fanatix

  • Administrateur
  • S'accroche à son chapeau dans BTM
  • *********
  • Messages: 1755
  • Karma : 17
    • http://www.dailymotion.com/romain-fanatix
Re : Alton Towers et Chessington Worlds of Adventure - 13 au 15 Aout 2018
« Réponse #5 le: 15 Octobre 2018, 20:29:16 »
Bon désolé Clrun4, j'ai commencé à lire ton compte rendu de tes vacances foireuses au Royaume-Uni, l'humour est merdique et ça manque clairement de soleil!
Citer
Et surtout, on a tellement galéré avec la chaleur en juin et juillet qu’on était content d’avoir 20° !
C'est quoi ce point météo foireux? tu t'es pris pour Louis Bodin???

Mais bon je vais me faire violence, je vais me forcer à terminer ton TR mais c'est pas demain la veille...  ::)

Hmmm je plaisante bien sûr! j'ai commencé à le lire, j'ai adoré l'humour décalé mais les photos ne s'affichaient pas (restriction de sécurité sur le pc que j'utilisais) du coup c'était frustrant. Je le lirais donc... ailleurs!  ;)
Paparkfan since 2017

Hors ligne Clrun4

  • Modérateur
  • Fait son cinéma à Movieland
  • *********
  • Messages: 461
  • Karma : 49
  • guitaro-geeko-coasterfan
Re : Alton Towers et Chessington Worlds of Adventure - 13 au 15 Aout 2018
« Réponse #6 le: 15 Octobre 2018, 20:46:51 »
Bon désolé Clrun4, j'ai commencé à lire ton compte rendu de tes vacances foireuses au Royaume-Uni, l'humour est merdique et ça manque clairement de soleil!
Citer
Et surtout, on a tellement galéré avec la chaleur en juin et juillet qu’on était content d’avoir 20° !
C'est quoi ce point météo foireux? tu t'es pris pour Louis Bodin???

Mais bon je vais me faire violence, je vais me forcer à terminer ton TR mais c'est pas demain la veille...  ::)
Non je pensais plus à Catherine Laborde !! :p
Coaster Count : 122 (v'là les flics !)

Hors ligne Yoshiii

  • Fait son cinéma à Movieland
  • **
  • Messages: 486
  • Karma : 4
Re : Alton Towers et Chessington Worlds of Adventure - 13 au 15 Aout 2018
« Réponse #7 le: 18 Octobre 2018, 11:58:31 »
Merci pour le TR  ;) J'aime beaucoup ton style d'écriture, ça m'a bien fait rire par moments  :)

Concernant le Splash Landings Hotel, je pense exactement comme toi : cette odeur de chlore est quand même fort persistante dans l'hôtel.

Pour Oblivion, normal que le chute te paraisse plus intense que la chute d'Oblivion - The Black Hole : la chute anglaise fait quasiment 10 mètres de plus que la chute italienne (une bonne partie est en fait en sousterrains, donnant l'impression que la drop d'Oblivion soit plus petite que The Black Hole alors que c'est en fait l'inverse).

Je ne savais pas pourquoi l'Accelerator Intamin du parc s'appelait RITA, merci pour l'info  ;)

Concernant Chessignton, le parc a l'air tout sympa, familial et mignon ! J'avais lu beaucoup de bien sur leur Vampire, dommage qu'il baffe un peu. J'aime beaucoup les Suspended Arrow et ne m'y suis pas mangé de baffe dans les exemplaires que j'ai pu tester.

Hâte de lire ton prochain TR !

Hors ligne Clrun4

  • Modérateur
  • Fait son cinéma à Movieland
  • *********
  • Messages: 461
  • Karma : 49
  • guitaro-geeko-coasterfan
Re : Alton Towers et Chessington Worlds of Adventure - 13 au 15 Aout 2018
« Réponse #8 le: 18 Octobre 2018, 13:25:27 »
Mais de rien mon cher Yoshiii !
Ça fait plaisir un avis comme ça, en voyant tes propres TR que j'aime beaucoup aussi !

Oui ça sent fort, mais on s'y est vite habitués. Par contre je me souviens d'une remarque très pertinente de Madame qui disait que pour les gosses, de voir les toboggans sans pouvoir y aller, ça doit être bien frustrant !

Oui Oblivion, je le savais et j'ai oublié de le mentionner.
Pour RITA, rien de confirmé, c'est juste une rumeur qui revient très souvent...

Pour Chessington, c'est exactement ça ! Il y a pas mal de choses à faire et dans le genre familial, c'est dans le haut du panier.
Pour le Vampire, c'était pas vraiment des baffes... plus des à-coups et des vibrations
Coaster Count : 122 (v'là les flics !)

Hors ligne Romain Fanatix

  • Administrateur
  • S'accroche à son chapeau dans BTM
  • *********
  • Messages: 1755
  • Karma : 17
    • http://www.dailymotion.com/romain-fanatix
Alton Towers et Chessington Worlds of Adventure - 13 au 15 Aout 2018
« Réponse #9 le: 24 Octobre 2018, 15:24:53 »
Alors j'ai lu seulement la partie sur Alton:  humour décalé, des références de vieux, j'adore!  :D

Du coup j'en déduis que vous n'avez pas mis les pieds dans la zone pour enfants, ni à l'aquarium Sealife? où tu as juste omis d'en parler?  :P

Et pour Rita, il me semble qu'à son ouverture il portait le nom de Rita Queen of Speed et avait une thématisation sur la course. Et c'est avec l'arrivée de Th13teen qui Rita a subit cette thématisation bois hantés.

Paparkfan since 2017