Auteur Sujet: [California 2018] 16 jours au Golden State  (Lu 14024 fois)

Hors ligne Yoshiii

  • Fait son cinéma à Movieland
  • **
  • Messages: 490
  • Karma : 4
Re : [California 2018] 16 jours au Golden State
« Réponse #40 le: 26 Mai 2019, 21:16:45 »
Chapitre 16 : Disneyland resort (jour 3)

Shaya et moi nous sommes levés de très bon matin pour notre dernière journée au Disneyland resort. Ayant acheté des billets 3 jours, nous avions droit à un early access à l’un des deux parcs. Nous voulions initialement bénéficier de notre early access à Disney California Adventure mais seul le Disneyland park nous était proposé (le Disney California Adventure étant ce matin réservé uniquement aux résidents des hôtels).

C’est donc avant bon nombre de visiteurs que nous avons pu pénétrer dans le Disneyland park en cette belle matinée ensoleillée.

Toutes les attractions n’étaient pas encore ouvertes de si bon matin. Nous avons décidé de commencer par Fantasyland dont la plupart des attractions étaient opérationnelles. Au passage, notre premier arrêt aura été la récupération de notre premier FastPass de la journée à Matterhorn Bobsleds.

Puis, nous sommes allés faire un petit tour de Mad Tea Party, soit les tasses d’Alice. Contrairement à Disneyland Paris, l’attraction n’est pas couverte. Elle est installée à proximité d’Alice in Wonderland dont le temps d’attente était déjà de plus de 40 minutes. Pour Mad Tea Party par contre, aucune attente et embarquement immédiat pour notre première attraction du jour !

Rien à redire sur ce Tea Cups bien joli et avec une bande son en raccord avec l’univers d’Alice au Pays des Merveilles. Un bon démarrage de journée en douceur.



D’habitude, les Tea Cups c’est pas ma tasse de thé mais ici ça passe crème !

Juste après Mad Tea Party, nous sommes tombés sur la terrible Reine de Cœur de Blanche-Neige. L’occasion d’aller saluer la Reine et d’obtenir le droit d’avoir une photographie avec elle à condition de lui faire la révérence au préalable !


Pas sûr que je me sente très à mon aise à côté de celle-là…

Nous avons ensuite voulu retenter de faire un tour de Mr Toad’s Wild Ride. Après dix petites minutes d’attentes, nous avons pu tenter à nouveau de comprendre l’étrange scénario de cette attraction fort consternante mais que nous avons tous deux fort apprécié. Certainement notre deuxième petit dark ride préféré après Alice in Wonderland.


Toujours très WTF mais on adore !

Sortis de Mr Toad’s Wild Ride, nous sommes alors allés à l’entrée FastPass de Matterhorn Bobsleds afin d’utiliser notre FastPass qui était déjà valable. J’aime beaucoup cette attraction vintage sans prétention qui offre son lot de vitesse quand même pour un parcours d’une longueur plus que raisonnable !


La Suisse fait de bons coasters, mais ceux sur le thème suisse ne sont pas mal non plus !

Nous avons enfin quitté Fantasyland et Disneyland park pour nous rendre à Disney California Adventure qui s’apprêtait à ouvrir ses portes au grand public. Notre objectif en nous rendant si tôt au second parc était de pouvoir récupérer un FastPass pour pouvoir rider à nouveau Radiator Springs Racers.


Quelques mètres plus loin…

Une fois dans le second parc, nous nous sommes donc hâtés de rejoindre les bornes FastPass qui attention ne se situent pas près de l’attraction (ni même dans la zone Carsland) mais entre Buena Vista Street et Carsland. Nous avons pu récupérer un FastPass prévu pour le milieu d’après-midi, vers 15h. Entretemps, nous avons décidé de rester encore au Disney California Adventure afin de refaire une attraction ou deux.

Nous avons rapidement refait un tour de Monsters, Inc. Mike & Sulley to the Rescue! Petit dark ride toujours aussi symphatique et surtout dépourvu d’attente.


Sans être un monstre dans son genre ce dark ride est quand même très sympa !

Ensuite, nous nous sommes engagés dans la file d’une attraction phare du parc que nous n’avions pas eu l’occasion de tester : Grizzly River Run. Grizzly River Run est le raft ride du par cet il se trouve dans la zone Grizzly Peak. Le raft ride reprend la thématique des grands parcs nationaux américains.

Nous avons tout de même attendu quasiment 50 minutes pour faire un tour de Grizzly River Run. Avec le beau temps, beaucoup de personnes se sont ruées dessus dès l’ouverture du parc. Nous aurions bien voulu pouvoir prendre un FastPass pour éviter d’attendre 50 minutes mais nous devions encore attendre plus d’une heure avant de pouvoir en acquérir un nouveau, puisque nous venions d’en prendre un pour Radiator Springs Racers.

En soi, la file d’attente de l’attraction n’est pas désagréable. L’environnement est fort naturel et l’on peut voir une partie du parcours (la fin).

Après une longue attente, notre tour arriva enfin. L’attraction commence par un lift aux abords d’un moulin à eau. Puis, en hauteur, nous faisons face à des remous ainsi qu’une première chute. Puis, après un autre bras de parcours vient la drop finale. Petit embouteillage de bouées avant la drop. Les bouées sont retenues avant d’être lâchées dans la drop. Cela crée plus d’excitation ! La drop est très sympathique et mouille raisonnablement. Puis, retour en douceur au quai.

Le raft ride est très joli, assez nature et mouille ce qu’il faut sans exagérer. Les drops sont très chouettes et l’attraction a une très bonne dynamique, excepté l’attente juste avant la drop finale qui casse un petit peu trop le rythme à mon goût (on avait 4 bouées bloquées devant nous). Dans l’ensemble une très bonne surprise et une attraction que j’aurais bien voulu refaire si nous avions eu suffisamment de temps. Néanmoins, Splash Mountain reste à mes yeux la meilleure attraction aquatique du resort !



Sous 35 degrés de soleil californien, Grizzly River Run est idéal !

Sortis de Grizzly Run River, nous avons constaté sur l’App du parc que les attentes à Disney California Adventure étaient toutes fortement élevées. Le parc manque en comparaison avec son voisin de petites attractions intéressantes à faible affluence pour s’occuper quand les attractions phares sont pleines. Avec une partie de Paradise Pier fermé (le futur Pixar Pier), cela limitait l’offre en termes d’attractions dans le parc. Les seules petites attractions sans trop d’attente étant des flat rides pour enfants (Paradise Pier ou a bug’s land), nous avons décidé de retourner à Disneyland park pour y faire également des petites attractions mais au contenu plus intéressant.

C’est donc après seulement deux attractions que nous avons rechangé de parc. L’option Hopper se révèle très utile à Disneyland resort, encore plus qu’à Walt Disney World, en raison de la proximité des deux parcs. En cette dernière journée, nous n’avons pas arrêté de jongler entre les deux sites.

De retour à Disneyland park donc, nous avons décidé d’emprunter le Disneyland Railroad pour nous rendre dans la dernière zone du parc que nous n’avions pas encore découverte :  Mickey’s Toontown.


All aboard!

Nous avons dû attendre 25 minutes pour embarquer à bord du Disneyland Railroad. L’embarquement prend du temps, avec notamment les personnes à mobilité réduites. Puis, le train démarre pour déjà s’arrêter après à peine 5 minutes de marche à la station suivante, celle de New Orleans Square. Ici aussi, entre le débarquement et l’embarquement, nous avons attendu bien longtemps à bord du train. Nous sommes bien restés 10 minutes à l’arrêt. Cela casse totalement le rythme du tour du parc. Puis nous sommes enfin repartis pour une section un peu plus longue, longeant les travaux du futur Star Wars Land qui s’apprête à ouvrir à la fin de ce mois-ci. Le chantier était titanesque et la zone semblait impressionnante. Cela nous donnait bougrement envie.

Finalement, après 25 minutes d’attente puis 25 minutes à bord du train, nous sommes enfin arrivés à la station de Mickey’s Toontown. Si nous avions su que cela allait nous prendre 50 minutes, nous aurions fait le trajet à pied ! D’accord, le Disneyland Railroad est une attraction avant d’être un moyen de locomotion pratique pour rejoindre deux zones dans le parc mais quand même ! Les arrêts sont beaucoup trop longs.

Bref, une fois débarqués nous sommes directement allés dans la petite zone du fond du parc appelée Mickey’s Toontown. La zone est dans un style très cartoon qui tranche avec le reste du parc. C’est sympathique mais ça fait quand même très carton-pâte comparé aux décors des autres zones du parc. En résumé, c’est mignon mais sans plus.




Bienvenue chez les Toons !

Nous avons d’abord été récupérer un FastPass pour le dark ride de la zone, Roger Rabbit’s Car Toon Spin. L’attraction culminait à 45 minutes d’attente mais en prenant un FastPass, nous pouvions rider le dark ride dans 10 minutes ! Heureusement pour nous, nous pouvions après 2h de délai reprendre un nouveau FastPass malgré le fait que celui de Radiator Springs Racers soit toujours en attente.

En attendant de pouvoir faire un tour de Roger Rabbit’s Car Toon Spin, nous avons un peu flâné dans la zone et pris quelques photos. Dans l’ensemble c’est quand même assez amusant. Nous avons aussi été faire un tour dans la boutique de la zone.

Puis, nous avons pu nous rendre à Roger Rabbit’s Car Toon Spin. Nous avons quand même dû patienter 10 minutes avant de pouvoir embarquer dans notre taxi. Mais comparé aux 45 minutes d’attente, cela nous convenait parfaitement. Seul petit regret, on ne passe pas du tout par la file de l’attraction. Et pour l’avoir faite au Japon trois mois plus tard, je trouve qu’elle vaut quand même la peine, avec de nombreuses références au film.

Roger Rabbit’s Car Toon Spin est basé sur le film Qui veut la peau de Roger Rabbit ? Je n’ai jamais vu le film (et ma sœur non plus d’ailleurs), ce qui a eu un gros impact sur notre ressenti sur l’attraction.

Il s’agit d’un dark ride de petite envergure, néanmoins quand même plus évolué que les vieux dark rides de Fantasyland. Le ride reprend le scénario du film (que j’ai découvert lors de mon trip au Japon). A bord de nos taxis, nous traversons diverses scènes qui pour Shaya et moi n’avaient ni queue ni tête. Rajoutons à cela le fait que notre taxi tournait sur lui-même et qu’il fallait utiliser un volant pour diriger le taxi vers le bon côté des scènes à observer de manière pas du tout pratique, et nous avons ici l’attraction qui nous a le moins convaincu du séjour.

Après je le redis, à ce moment-là j’ignorais tout du film. A Tokyo Disneyland, mon amie Liesbeth avec qui je voyageais m’a décrit le scénario du film et j’ai trouvé que l’attraction faisait sens. J’ai beaucoup plus apprécié lors de ce tour au Japon qu’en Californie. Juste une question d’explication de storyline au final…


Un grand point d'interrogation pour nous ce Roger Rabbit…

Une autre attraction de Mickey’s Toontown nous intéressait : le crédit de la zone appelé Gadget’s Go Coaster.

Il s’agit d’un Junior Coaster joliment thématisé. Nous avons attendu tout de même 20 minutes pour pouvoir le rider. L’attraction est mignonne mais très courte. A part cela, rien d’autre à signaler. C’est même une attraction qui fait un peu bizarre dans un parc Disney, on dirait qu’elle n’a pas vraiment sa place mais bon, c’est un crédit donc on prend !



Merci Mickey pour le +1 !

Après avoir passé un peu de temps à découvrir Mickey’s Toontown, nous nous sommes redirigés vers Frontierland afin de pouvoir se restaurer. Notre choix pour ce temps de midi s’était porté sur le Stage Door Café. Le point de vente en question vend de la friture : Nuggets, Fish & chips ou encore Corn Dog. Beaucoup d’attente pour pouvoir commander notre plat au comptoir. J’ai opté pour le Corn dog, étant curieux de découvrir ce met typiquement américain. Shaya sera partie sur des nuggets si je me souviens bien. En plus de cela, nous avons pris une portion de Funnel Cake car nous étions tous deux désireux de goûter cette autre spécialité américaine.

Une fois nos plats obtenus, nous avons vraiment eu beaucoup de mal à trouver une table libre en extérieur (pas de places intérieures pour le Stage Door Café). Entre les personnes réservant en avance les tables quand une partie du groupe fait la file pour commander, les adeptes du pique-nique et les gens s’éternisant à table après avoir mangé, impossible pour nous de trouver une table libre. C’est un gros souci récurrent à Disneyland et pour moi le gros point faible du parc. Finalement, deux personnes nous ont proposé de les joindre à table, ces personnes n’ayant pas encore eu leur repas (puisque le reste de leur groupe faisait la file pour commander). Merci à eux, même si tout serait beaucoup plus simple si personne ne gardait de tables à l’avance…

Nous avons donc pu assis à l’ombre profiter de ce repas fort gras. C’est la conclusion générale des mets que nous avons goûté : trop gras. Que ce soient les nuggets ou le Corn Dog, sans parler du Funnel Cake qui est en réalité un condensé de pâte frite recouverte en abondance de chantilly. Nous n’avons pas réussi à terminer notre dessert tellement celui-ci était lourd et écoeurant. Je déconseille fortement les Funnel Cakes !



Pas besoin de chercher loin pour comprendre le problème d’obésité aux States…

Bien alourdis par ce repas bien gras, nous avions envie de retourner à l’hôtel faire une petite sieste. Néanmoins juste avant, nous sommes allés à Splash Mountain récupérer un nouveau FastPass pour plus tard dans l’après-midi. En passant dans la zone Critter Country, nous avons constaté que les Davy Crockett’s Explorer Canoes étaient opérationnels (ce qui n’est pas toujours le cas). Pas trop d’attente de prime à bord et un concept très simple mais qui nous intéressaient Shaya et moi grandement. Tant pis pour la sieste !

Davy Crockett’s Explorer Canoes consiste en une balade en canoës où les visiteurs sont invités à pagayer pour faire avancer l’embarcation, avec deux Casts Members à bord : l’un qui anime la balade et l’autre qui oriente la barque. Le débit de l’attraction est assez faible mais l’attraction est peu prisée. Nous n’avons attendu qu’une vingtaine de minutes avant de recevoir notre pagaie et avant de pouvoir embarquer.

Notre Cast Member était très enthousiaste et nous a bien motivé à pagayer. Avec les fortes chaleurs du jour, il était fort agréable de se retrouver au bord de l’eau. L’attraction peut également mouiller si votre voisin ne manie pas bien la pagaie et vous éclabousse par mégarde. Le tour de l’attraction est simple : il s’agit d’un tour des Rivers of America. Occasion de croiser quelques décors difficilement observables depuis les allées du parc. Nous avons également croisé le bateau à aube Mark Twain et le navire Columbia. Les passagers nous donnaient de vifs encouragements. L’ambiance était très bonne enfant sur le canoë et tout le monde s’est vraiment bien amusé.

Davy Crockett’s Explorer Canoes fut l’une de mes meilleures surprises du séjour et est le genre d’attraction qui fait tout le charme et l’authenticité de Disneyland. Dommage que le concept ait été vite abandonné à Disneyland Paris à cause des incivilités des visiteurs…



On n’a pas l’air de trop ramer dans nos canoës, nan ?

Après les Canoës, nous avons jeté un rapide coup d’œil à l’application. Toutes les attractions affichaient de gros temps d’attente. Notre prochain FastPass n’était pas pour tout de suite et nous avions donc encore du temps libre devant nous. Nous avons alors décidé de prendre le Monorail afin de nous rendre au Downtown Disney que nous n’avions pas encore visité.

Nous avons tout de même attendu 20 minutes pour embarquer à bord du Monorail depuis Tomorrowland. Le Monorail effectue un tour particulier : il ne s’agit pas d’une simple boucle autour du parc ou d’une zone du parc. Après quelques boucles au-dessus de Tomorrowland, le Monorail quitte les frontières du parc et passe près du boulevard qui longe le parc. Pour le coup, ça gâche totalement l’immersion. Le parcours continue ensuite vers les hôtels Disney du resort et Downtown Disney où nous sommes descendus.

Le Monorail n’est pas à considérer comme une attraction en soi mais plus comme un moyen de transport. Utile si vous voulez vous déplacer depuis/vers le Downtown et les hôtels. Et encore, parfois, avec les délais d’attente, il vaut mieux tout simplement marcher, rien n’est vraiment loin au Disneyland resort !



Monorail, Monorail, Monoraaaail !

Arrivés au Downtown Disney, nous avons arpenté l’allée principale relativement déserte. Nous sommes rentrés dans quelques boutiques, comme la boutique Lego, une boutique de merchandising Disney ou encore des boutiques de vêtements. Nous nous sommes aussi octroyé une petite collation. Mais nous n’avons pas trouvé le contenu du Downtown très riche. Nous en avions très vite fait le tour.



Un contenu plus pauvre rend mon portefeuille plus riche !

Après cette demi-heure passée hors des parcs, nous avons voulu retourner à Disney California Adventure. Sans trop réfléchir, nous avons repris la direction de la station de Monorail de Downtown Disney. Après avoir scanné nos billets d’entrée (car le Monorail nous fait pénétrer dans l’enceinte des parcs alors que l’accès à Downtown Disney est gratuit), nous nous sommes engagés dans la file d’attente assez peu remplie. Cependant, nous n’avons pas pu embarquer dans le premier monorail arrivé car trop peu de gens débarquaient à Downtown Disney. Démotivés à l’idée d’attendre le prochain, nous avons décidé de nous rendre à Disney California Adventure à pied, ce qui au final était la décision que nous aurions dû prendre dès le départ ! Le parc est à moins de 10 minutes de marche de là où nous étions, alors qu’aller jusqu’à Tomorrowland en monorail pour ensuite retraverser Main Street USA qui était bondé pour rejoindre l’esplanade entre les deux parcs nous aurait pris plus du double de temps !

C’est donc à pied que nous sommes retournés à Disney California Adventure. Nous y sommes uniquement retournés afin de profiter de notre FastPass pour Radiator Springs Racers pris le matin même. Tout de même 20 bonnes minutes d’attente dans la file FastPass. Premier tour de jour pour nous de l’attraction. Toujours aussi bon même si personnellement nous préférions la version de nuit.




Ça trace toujours sur Radiator Springs Racers !

Après Radiator Springs Racers, nous avons décidé de retourner au parc Disneyland directement.  Les temps d’attente des gros rides étaient très élevés et le parc ne dispose pas de petits rides avec temps d’attente plus faible comme son voisin Disneyland. Nous avions en outre notre FastPass pour Splash Mountain qui arrivait presque à échéance (celui pour Radiator Springs Racers et Splash Mountain avaient quasiment le même créneau !)

C’est donc après une longue marche de Cars Land jusque Critter Country que nous avons pu nous rafraîchier sur Splash Mountain sans vraiment trop d’attente ! Cela a fait énormément de bien et nous avons adoré ce tour ensoleillé d’une des meilleures attractions du resort.



Splash Mountain c’est clairement notre Laughin’ Place !

Ensuite, nous sommes retournés à Fantasyland qui regorge de petites attractions à temps d’attente plus que raisonnable. Nous avons attendu une quinzaine de minutes pour faire un tour de King Arhur Carrousel. Beau carrousel et de quoi s’occuper en s’amusant même si nous ne sommes pas le public cible direct de ce genre d’attractions !



Shaya et ses poneys, une grande histoire d’amour !

Juste après, nous avons enchaîné avec le dernier dark ride que nous n’avions pas encore testé dans le resort : Peter Pan’s Flight. Le dark ride est le second plus populaire après Alice in Wonderland dans la catégorie des petits dark rides.

Nous avons attendu 35 minutes pour Peter Pan’s Flight. Dans la file d’attente où nous pouvions réceptionner du WiFi, nous en avons profité pour réserver notre restaurant à table du soir. A Disneyland, pas besoin de téléphoner pour réserver une table : il suffit de réserver via l'application du parc ! Nous nous y sommes pris extrêmement tard (il était déjà 17h30 passés à ce moment de la journée), sachant qu’un restaurant Disney se réserve généralement des semaines à l’avance. Nous avions espoir de pouvoir réserver une table pour le Blue Bayou Restaurant ou encore le Carthay Circle Restaurant mais tout était booké. A la place, nous avons néanmoins réussi à réserver une table pour le Wine Country Trattoria pour 19h15.


Mais revenons-en à Peter Pan’s Flight. L’attraction est fort similaire aux autres versions, avec quelques variations tout de même. Il s’agit d’une version un peu plus cheap que les autres. C’est l’attraction originelle. Mais ce n’est pas pour autant la moins bonne des versions. Encore une fois, je trouvais cela vintage et charmant ! Shaya a adoré elle aussi, Peter Pan’s Flight est l’un de ses dark rides Disney préférés !


Tu t’envoles, tu t’envoles !

Une fois revenus du Pays Imaginaire, nous nous sommes doucement dirigés vers le Disney California Adventure où notre restaurant nous attendait. Toutefois, nous nous sommes arrêtés juste avant devant l’un des bâtiments de Main Street USA. En effet, l’une des rares attractions de la zone me tentait beaucoup. Il s’agit d’une attraction unique à Disneyland et datant de l’époque de Walt Disney. Il s’agit du Great Moments with Mr Lincoln.

L’attraction se trouve au niveau de Town Square. En entrant dans le bâtiment, nous pouvons d’abord observer un espace d’exposition dont une partie est dédiée à Disneyland et l’autre à l’histoire de l’Amérique. La section sur Disneyland est assez intéressante quoique n’égalant pas l’excellent Walt Disney Family Museum que nous avions visité deux semaines plus tôt.

Après un petit instant de patience dans ces espaces d’exposition, nous avons pu pénétrer dans le théâtre proposant la rencontre avec Abraham Lincoln, que le jeune Walt Disney idolâtrait tellement !

L’attraction ressemble dans l’idée au Hall of Presidents du Magic Kingdom. C’est dégoulinant de patriotisme. Ici, on retrace la vie d’Abraham Lincoln. A la fin, l’Audio-Animatronic de Lincoln s’adresse à nous et finit par se lever de son siège. Il s’agissait à l’époque du plus incroyable des Audio-Animatronics et même aujourd’hui, l’AA est toujours de très bonne qualité.

Nous avons dû quitter de manière un peu précipitée l’attraction pour ne pas arriver en retard à notre restaurant du soir. Mais nous avons bien aimé cette autre petite attraction vintage qui fait la richesse de Disneyland !



Au moins, contrairement au Hall of Presidents ils nous épargnent l’AA de Donald Trump !

Après avoir traversé l’esplanade entre les deux parcs, nous avons rapidement rejoint le second parc. En effet, si nous arrivions trop en retard au restaurant, nous perdions notre réservation…


Back to « California »

Nous sommes arrivés avec 5 petites minutes d’avance dans la petite zone Pacific Wharf qui ne comporte pas vraiment d’attractions mais plutôt un concentré de restaurants et snacks. S’y trouvait le Wine Country Trattoria, restaurant de cuisine italienne influencée par les vins californiens.


Jolie vue depuis Pacific Wharf

Notre table n’était pas immédiatement prête. Nous avons dû attendre une dizaine de minutes. Puis, le serveur a voulu nous placer à l’intérieur, près d’une porte. Mais Shaya et moi avons poliment refusé cette place, qui devait être l’une des pires de tout le restaurant. Le Wine Country Trattoria dispose d’une énorme terrasse surélevée avec vue sur Paradise Pier et nous voulions absolument pouvoir manger sur la terrasse (où trois quart des tables sont concentrées). Le serveur a accepté notre requête et nous avons obtenu une très bonne table, à proximité de lampes chauffantes également.

Nous avons tous deux commandé un apéritif, une sangria maison, et chacun un plat différent. J’ai opté pour un filet de saumon et Shaya a pris des pâtes aux fruits de mer. Nous avons passé un très bon moment sur cette terrasse et la nourriture était fabuleuse ! Seule coquille, la dernière bouchée de Shaya contenait un mollusque qui vraisemblablement n’était plus très frais. Mais à part cela, ce fut parfait !



Cheers and enjoy your meal!

De la terrasse, nous pouvions observer IncrediCoaster qui était en tests. J’espérais une éventuelle soft opening surprise mais cela ne se produisit pas.

Une fois sortis de table, la nuit était tombée. Les températures avaient bien chuté également et j’ai doucement commencé à avoir froid, ne portant qu’un t-shirt ce jour-là. Cependant, nous ne voulions pas perdre de temps à retourner à la chambre d’hôtel pour que je puisse prendre un pull : c’était notre dernier soir au resort et nous voulions en profiter à fond !

Shaya restait également sur la frustration de ne pas avoir pris de dessert au restaurant. Nous voulions initialement prendre un dessert au Wine Country Trattoria, mais devant le temps qui filait, nous avions préféré quitter la table pour profiter des attractions plus longtemps avant la fermeture du parc prévue à minuit (23h pour Disney California Adventure).

Nous avons donc d’un commun accord décidé d’aller faire un tour de boutiques au niveau de l’entrée du parc, à Buena Vista Street. J’avais repéré un pull Mickey Mouse qui m’avait tapé dans l’œil la veille mais dont le prix m’avait fort refroidi (70 dollars). Mais là, j’avais l’excuse du froid et j’ai sauté sur l’occasion pour acquérir ce pull à capuche avec un Mickey Mouse retro dessus !

Shaya a elle aussi trouvé son bonheur en achetant un gros biscuit en forme de tête de Mickey au chocolat. Initialement, Shaya avait cherché après un autre dessert en forme de Mickey pendant tout le séjour sans jamais le trouver, malgré le fait que nous ayons croisé de nombreux visiteurs en ayant en leur possession. Peut-être une prochaine fois !


A défaut de l’autre dessert Mickey…

C’est donc au chaud et l’estomac bien rempli que nous avons décidé d’affronter la file Standby de Guardians of the Galaxy – Mission: Breakout! Nous avions adoré l’attraction et voulions absolument pouvoir la refaire une seconde fois. Néanmoins, à cette heure tardive, plus moyen d’obtenir le moindre FastPass.


Fake Hollywood by night

Nous avons donc attendu patiemment 45 minutes avant de pouvoir refaire un tour de cette fabuleuse attraction, probablement l’une des meilleures du resort et bien supérieure à sa version antérieure ! L’attente est elle aussi passée très vite, je pense qu’en réalité nous n’avons attendu qu’une trentaine de minutes et Shaya et moi étions dans l’euphorie de la dernière soirée.



#badasstheride

Une fois sortis de Guardians of the Galaxy – Mission: Breakout!, nous avons constaté sur l’App du parc que Radiator Springs Racers était tombé à 30 minutes d’attente en raison de la Paint the Night Parade, comme lors de notre premier jour de visite. Nous avons donc effectué un énorme sprint (car la parade venait de s’achever) pour tenter un dernier tour de Radiator Springs Racers en pleine nuit !

Arrivés devant l’entrée de la file, celle-ci était passée à 40 minutes et juste après nous est encore montée à 50 minutes. Mais qu’importe, 50 minutes ce n’est rien comparé aux 120 minutes usuelles.

Ce fut notre plus longue attente du séjour à Disney mais ça en valait clairement la peine ! Notons que la file Standby n’est pas hyper intéressante pour une attraction Disney récente. Quelques éléments de théma en lien avec le monde automobile mais sans plus. Sur ce point, le Magic Kingdom de Floride a un niveau d’avance avec ses très nombreuses files d’attente interactives.

Mais qu’importe, ces 50 minutes sont elles aussi passées relativement vite. Et que dire de ce dernier tour de Radiator Springs Racers de nuit. C’est simple, on adore ! Quel chef-d’œuvre ! Incroyable de bout en bout !


Encore meilleur de nuit !

Juste après, nous sommes retournés vers l’entrée du parc. Celui-ci fermait à 23h, soit une heure plus tôt que Disneyland et il était 22h50. Mais Soarin’ n’affichait alors que 10 minutes d’attente. Nous avons sauté sur l’occasion et nous sommes offerts un dernier tour bonus de cette attraction coup de cœur que nous pourrions refaire en boucle !


Ready for our last take off!

Sortis de Soarin’, le Disney California Adventure venait de fermer. Nous nous sommes donc hâtés de quitter définitivement le parc pour encore tenter de faire une attraction au parc Disneyland avant que celui-ci ne ferme également.

Alors, quelle attraction faire pour la fin de la journée ? Et la fin du séjour lui-même ? Notre choix s’est porté sur Indiana Jones Adventure que nous n’avions eu l’occasion que de tester une seule fois en début de séjour. Mais nous avions un peu plus de temps qu’escompté devant nous. Alors ? Que faire d’autre ?

Un ami m’avait conseillé de faire un tour de Jungle Cruise de nuit. De nuit, l’expérience est apparemment totalement différente.

Jungle Cruise n’affichait que 10 petites minutes d’attentes. Shaya et moi n’avons donc pas hésité et nous nous sommes lancés dans une expédition nocturne de la jungle.

Dans notre embarcation, nous étions un comité réduit. Cela a rendu l’expérience plus intimiste. Mais nous avons surtout eu le meilleur des skippers sur Jungle Cruise. Le Cast Member était juste incroyable. C’était hyper drôle et tout le monde se prenait vraiment au jeu. C’était juste fabuleux ! Rajoutons à cela le fait qu’en pleine nuit et sans trop d’éclairage nous avions vraiment ce sentiment d’être plongés en pleine jungle et nous avions là une redécouverte totale de l’attraction ! C’était l’un des meilleurs moments du séjour. Nous ne souhaitions qu’une chose, que ce tour ne se finisse jamais ! L’un des plus précieux conseils que je peux vous donner en visitant Disneyland est d’absolument faire Jungle Cruise de nuit ! De jour, l’attraction est moyenne mais de nuit c’est juste exceptionnel ! Quelle immersion !

Enfin, sortis de ce tour d’anthologie, nous nous sommes dépêchés de rejoindre la file d’attente d’Indiana Jones Adventure situé juste à côté. 15 minutes d’attente étaient annoncées et Indy allait probablement être notre dernière attraction du séjour.

Si vous vous souvenez bien, Shaya et moi avions été un peu déçus de notre premier tour d’Indiana Jones Adventure. Mais ici, dans une toute autre condition, tout euphoriques, nous sommes totalement rentrés dans le jeu et avons adoré. L’attraction est vraiment bien développée et dotée de scènes magnifiques. Le rythme est très bon et certains effets sont bluffants pour l’âge de l’attraction. Une note finale très positive donc ! Finale car sortis d’Indiana Jones Adventure, il était minuit et Disneyland fermait ses portes.

C’est donc des étoiles dans les yeux et déjà nostalgiques que nous avons quitté le parc Disneyland, devenu à ce jour mon parc d’attractions préféré, afin de rejoindre le Red Lion Hotel pour notre dernière nuit sur le sol californien…

Disneyland resort est en conclusion ce qui se fait de mieux en matière Disney. J’y ai trouvé ce que je n’avais jamais trouvé dans un autre parc Disney : de l’authenticité. Ajoutez à cela une très impressionnante gamme d’attractions, une théma très poussée, une offre de restauration très diversifiée, des spectacles impressionnants, le tout dans un resort à taille humaine et nous avez le haut du panier en matière de parc à thème ! Plus qu’un effort sur le personnel et Disneyland resort sera parfait !

Petit résumé de cette dernière journée à Disney :

Meilleure attraction : Guardians of the Galaxy – Mission: Breakout!
Moins bonne attraction : Monorail
Meilleur spectacle : /
Meilleure zone à thème : Cars Land
Plus grosse surprise : Jungle Cruise
Plus grosse déception : Roger Rabbit’s Car Toon Spin
Avis général : Toujours très positif

J’ai encore prévu un petit épilogue de notre dernier jour pour clore ce long Trip Report qui m’aura décidément pris énormément de temps à rédiger (presque un an !!!).

J’espère que ce long chapitre vous aura plu ! A très bientôt pour le tout dernier chapitre !



Hors ligne Yoshiii

  • Fait son cinéma à Movieland
  • **
  • Messages: 490
  • Karma : 4
Re : [California 2018] 16 jours au Golden State
« Réponse #41 le: 30 Mai 2019, 19:19:56 »
Chapitre 17 : Epilogue

Nous voici enfin venu à la fin de ce Trip Report. Après une très courte dernière nuit au Red Lion Hotel, Shaya et moi nous sommes réveillés tôt afin de plier nos bagages et de nous rendre au Los Angeles Airport (LAX) afin de reprendre notre vol retour pour rentrer en Belgique.

Nous avons commandé un Uber afin de directement rejoindre l’aéroport. De toutes les options que nous avions, c’était la plus efficace et pour un prix très correct (moins cher qu’un service shuttle) : 35 dollars par personne.

Une fois arrivés à l’aéroport, nous avons encore attendu notre vol deux heures. Nous étions déjà très nostalgiques que le séjour soit déjà fini. Après un premier vol vers New-York, une escale de deux heures et un second vol vers Bruxelles, nous sommes enfin rentrés en Belgique un jour plus tard.

Arrivés à mon appartement, nous avons eu une mauvaise surprise : pas de clefs pour rentrer ! En effet, j’avais laissé mon appartement à une amie, Mathilde (avec qui j’avais effectué mon trip au Canada en 2016 et en Allemagne en 2017). Elle était censé laisser les clefs de mon appartement dans la boîte aux lettres dont j’avais la clef. Mais celle-ci avait oublié et était partie au travail sans y déposer mes clefs. Pas moyen de la joindre par téléphone, bref, un retour d’enfer ! Shaya et moi avons donc poireauté plusieurs heures dans le sas de mon appartement avant que Mathilde ne réagisse enfin et que nous puissions nous arranger pour récupérer les clefs.

Bref, malgré cette fin de séjour un peu frustrante, nous avons ma sœur et moi passé un fabuleux séjour rempli de très belles découvertes. Voici donc en épilogue un petit résumé de nos coups de cœur :

Les parcs

1 – Disneyland park
2 – Knott’s Berry Farm
3 – Disney California Adventure

4 – Universal Studios Hollywood (1er pour Shaya)
5 – California Great America
6 – Six Flags Magic Mountain
7 – Six Flags Discovery Kingdom
8 – Pacific park

Les steel coasters
1 – X2
2 – Full Throttle
3 – Superman: Escape from Krypton (1er pour Shaya)

Les wooden coasters
1 – Ghost Rider
2 – Twisted Colossus
3 – Gold Striker (1er pour Shaya)

Les water rides
1 – Jurassic park: The Ride
2 - Splash Mountain
3 – Grizzly River Run

Les dark rides
1 – Pirates of the Carribean
2 – Haunted Mansion
3 – Harry Potter and the Forbidden Journey

Les simulateurs
1 – Soarin’ Around The World
2 – The Simpsons Ride
3 – Star Tours: The Adventures Continue

Les spectacles et animations
1 – Fantasmic!
2 – Paint the Night Parade (1er pour Shaya)
3 – Pixar Play Parade

Les attractions non classées
1 – Guardians of the Galaxy – Mission: Breakout!
2 – Radiator Springs Racers
3 – Studio Tour

On peut noter dans ces classements la domination de Disneyland dans la plupart des catégories. A l’opposé, aucune attraction/spectacle de Six Flags Discovery Kingdom ne figure dans ces classements. Cela résume notre impression générale. Les parcs incontournables sont pour nous Disneyland resort, Universal Studios et Knott’s Berry Farm. Puis, Six Flags Magic Mountain et California’s Great America sont également à visiter si vous en avez le temps. Enfin, si vous voulez y aller pour les crédits ou pour avoir un pass Six Flags pas cher (le moins cher des States), rajoutez Six Flags Discovery Kingdom.

Dans les conseils à donner, je retiendrai ce conseil qui s’applique à quasiment tous les parcs californiens : arrivez tôt pour faire toutes les grosses attractions en matinée, profitez de l’après-midi pour flâner, faire les petites attractions et spectacles et le soir, faites à nouveau les gros rides. Ainsi, malgré le monde dans les parcs, jamais trop d’attente (excepté pour X2, Radiator Springs Racers et certains rides à Knott’s nous n’avons jamais attendu plus qu’une demi-heure aux attractions sur tout le séjour).

Sinon, pour les parcs Six Flags, le Pass est hyper intéressant (rentabilisé en une seule visite !). Le Dining Plan un peu moins, surtout en raison des restrictions de timing pour pouvoir en profiter. Après si vous faites au moins 3 jours de parc Six Flags, financièrement c’est avantageux !

Pour Universal Studios Hollywood, bookez votre ticket online pour l’early access de la zone Wizarding World of Harry Potter. Arrivez tôt pour enchaîner les deux rides de la zone et puis foncez au Lower Lot dès qu’il ouvre pour faire les 3 rides sans trop d’attente non plus !

Pour Disneyland, il faut clairement au moins compter 3 jours pour pouvoir bien profiter du resort. Les hôtels partenaires sont une bonne option car les hôtels Disney sont hors de prix en Californie. Faites Jungle Cruise de nuit. Ne loupez pas toutes les petites attractions vintages dont regorge Disneyland park. Et n’hésitez pas à manger dans les parcs : l’offre est très variée et il y en a vraiment pour tous les budgets !

Sinon, pour Yosemite, prévoyez deux jours. Un seul jour n’est pas suffisant. Equipez-vous également pour pouvoir affronter les diverses randonnées du parc national.

Et enfin, ne manquez pas le Walt Disney Family Museum ! Si vous êtes intéressés par l’animation ou encore par les parcs Disney, ce musée est fantastique !

Voilà, si vous avez de plus amples questions sur un éventuel trip en Californie je suis disponible pour répondre à vos questions !

Pour clore le Trip Report, merci à tous ceux qui m’auront lu et surtout à tous ceux qui auront réagi ! Je n’ai pas été un élève assidu en postant les chapitres de manière irrégulière et étalée et je m’en excuse. Mais voilà enfin le TR arrivé à terme ! Merci donc à ceux qui ont suivi nos aventures jusqu’au bout !

Fait amusant : je repars en Californie dans une semaine, alors que j'achève seulement de régiger ce TR, pour refaire un trip au final assez similaire ! Je vais aller avec Mathilde (la voleuse de clefs !) rendre visite à Liesbeth qui effectue un stage à Santa Cruz. Notre trio du Canada sera reparti pour de nouvelles aventures ! Si cela vous intéresse, je peux refaire à mon retour un petit TR pour revenir sur les nouveautés californiennes (dont Star Wars – Galaxy’s Edge !).

J’ai également un autre TR en réserve sur mon voyage au Japon effectué en septembre dernier avec Liesbeth. Nous avons visité pas mal de parcs, dont Tokyo Disneyland, Universal Studios Osaka et Fuji-Q-Highland. Si jamais cela vous intéresse, laissez-le moi savoir et je me lancerai dans la rédaction de ce TR également.

Voilà, merci à tous et à bientôt pour de nouvelles aventures !



Hors ligne Dim7303

  • Modérateur
  • Est infernal dans Inferno
  • *********
  • Messages: 1545
  • Karma : 67
Re : [California 2018] 16 jours au Golden State
« Réponse #42 le: 03 Juin 2019, 09:50:49 »
Je me suis régalé tout le long de ton TR !

Merci encore pour tout le temps que tu as passé pour rédiger ce TR ! Tu as la chance de pouvoir voyager énormément et c'est super sympa de ta part de nous faire partager tes voyages !

Personnellement je suis très intéressé par ton trip au Japon, surtout TDL et Fuji-Q !  :P

Hors ligne Clrun4

  • Modérateur
  • Lève les bras dans Katun
  • *********
  • Messages: 530
  • Karma : 54
  • guitaro-geeko-coasterfan
Re : [California 2018] 16 jours au Golden State
« Réponse #43 le: 06 Juin 2019, 08:59:57 »
Je rejoins Dim, ton TR était super agréable à lire !

Merci de nous faire partager tout ça ! :D

J'avoue que je suis assez impatient d'avoir ton avis sur Galaxy Edge, ainsi que sur l'archipel nippon !
Coaster Count : 122 (v'là les flics !)

Hors ligne NJS08

  • Tire la queue du Mickey à Disneyland
  • ***
  • Messages: 1383
  • Karma : 2
  • Nordiste en quête de délocalisation !
Re : [California 2018] 16 jours au Golden State
« Réponse #44 le: 20 Juin 2019, 15:27:29 »
Bien sûr que l'on est preneurs de trips, Yoshii !

Un grand Merci à toi d'avoir pris le temps de nous faire un retour (gros retour) sur ce trip (gros trip, énorme trip même). Très agréable à lire et puis, je suis un partisan de jolies photos dans les trips, alors je suis pas déçu !
Ce que je trouve drôle, c'est que je rattrape la fin de ton TR que maintenant, et en lisant ton épilogue je me suis dis que ... oui, en fait il y avait tout ça avant aussi ! :P Ce n'est pas le premier TR que je lis de ta plume, donc c'est toujours un plaisir de suivre tes aventures !

Profite bien de tous ces voyages, n'hésite pas, si l'envie te dit en tous cas, de nous vendre encore un peu + de rêves avec toutes tes destinations ! ;)




Hors ligne Yoshiii

  • Fait son cinéma à Movieland
  • **
  • Messages: 490
  • Karma : 4
Re : [California 2018] 16 jours au Golden State
« Réponse #45 le: 27 Juin 2019, 18:43:48 »
Merci à tous les trois pour votre retour, ça fait énormément plaisir  ;)

Je viens de rentrer des States, j'essaierai donc de vous faire un petit compte-rendu de Galaxy's Edge et d'autres nouveautés californiennes testées la semaine prochaine :)

Hors ligne Dim7303

  • Modérateur
  • Est infernal dans Inferno
  • *********
  • Messages: 1545
  • Karma : 67
Re : [California 2018] 16 jours au Golden State
« Réponse #46 le: 27 Juin 2019, 21:24:02 »
Wouhou!  :D  :D  :D