Auteur Sujet: [TR Live] ORlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)  (Lu 7723 fois)

Hors ligne 6lverStar

  • Essaye de prononcer Eejanaika sans bégayer
  • *
  • Messages: 67
  • Coaster Count : 99
Re : [TR Live] ORlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)
« Réponse #10 le: 22 avril 2018, 12:31:18 »
Suite du Live :
 
Après le Check-In au Baymont que je recommande : super pour le prix (68$) bien qu’un tout petit loin (situé au bout d’Universal Blvd) mais qui propose des navettes avec des horaires pratiques pour EPCOT et Universal (pour SW le départ est un peu tard).


Direction IOA finalement sur les coups de 18h15 après m’être installé tranquillement et posé 5 min. Je suis parti dans la mauvaise direction au début et suis donc arrivé seulement une petite heure plus tard (^_^) et tellement les voies prennent du temps à traverser avec ces feux interminables. De loin le Resort paraît immense avec le rocher de Volcano Bay très éloigné des deux parcs.

Après un bref contrôle des sacs dans le hall entrée, je pénètre dans City Walk et reste bouche bée devant l’ambiance qu’ils arrivent à susciter (choix des playlists notamment) - Disney Village est ridiculisé - et avec les Gros Coasters, le petit lac et le Hard Rock Café c’est super réussi!

C’est avec émotion que je pénètre dans Port Of Entry, Main Street d’IOA aka le meilleur parc du monde, le parc dont j’ai lu 1000 TR dessus et dont j’ai l’impression d’y être déjà allé avant d’y avoir mis les pieds.

My adventure begins with Marvel Land, Hulk affiche 45-50 min (et ce tout au long de la soirée pour la file classique comme pour la file SR) et direction Spiderman en accès instantané en Single Rider!

Bienvenue chez l’homme araignée

Pas de claque dans le sens où je savais à quoi m’attendre mais coup de cœur pour ce Dark-Ride : l’histoire est parfaitement ficelée, les scènes s’enchaînent et l’illusion est quasi-parfaite : le plafond est invisible et la qualité 3D suffisante, en un mot : superbe, mon nouveau DR préféré (jusqu’à quand) et Ratatouille et tout autre DR classique sont renvoyés sur le carreau.

Doctor Doom Fearfall’s en fond


Direction maintenant Jurassic Park et son plus que fameux Boat Ride en laissant tomber Kong qui affichait 60 minutes d’attente et ne propose pas de SR et les deux Water Rides de Toon Lagoon qui semblent tremper vraiment trop.


JP dans la pénombre et sous une pluie fine fut une expérience très particulière et encore une fois on avait totalement l’impression d’y être. Les animatroniques sont magnifiques, seul défaut connu : le T-Rex qu’on voit arriver de trop loin et ça casse le truc. JP devient évidemment mon DR préféré et à la manière de Phanta encore une attraction « la meilleure du genre » pour IOA.

The Camp Jurassic avec le Suspendend qui nous est malheuresement interdit

S’en est suivi Pré-Au-Lard un des Lands dont j’attendais le plus pour ma part à Orlando.

Le hangar casse un peu le délire mais ça reste magnifique.

J’emprunte la Single Rider à nouveau pour arriver en 10 petites minutes au quai (sans traverser la file avec la serre malheureusement en entrant directement dans l’école des sorciers avec les tableaux notamment) et découvre la fameuse technologie des « Robo Coaster ». Je me place sur un côté pour ce premier tour et je vais mettre fin au suspense : j’ai été extrêmement déçu par ce  Forbidden Journey. Déjà la limite entre réel et virtuel est trop visible, quand on regarde m, même légèrement, en bas, en haut ou sur le côté, on voit tout, De plus certains décors sont un peu grossiers à mon avis comme les détraqueurs qui nous tombent dessus à maintes reprises. Ensuite, la qualité de projection est clairement médiocre et ça fausse totalement l’immersion et enfin l’histoire est clairement trop fourre-tout pour ma part. Certes ils ont voulu faire un condensé des passages les plus marquants de la série mais je trouve que lorsqu’on connaît justement la série bien ça part dans tous les sens, c’est fouilli et ça ne respecte pas donc la trame de l’histoire. On souligne quand même les mouvements du RoboCoaster très fluides ce qui reste un très bon point.

Le chapeau décisionnaire

Au final biensûr que Forbidden Journey reste une bonne attraction en soit mais je fus extrêmement déçu et suis impatient de tester Gringott’s qui lui se concentre uniquement sur un passage de l’histoire et la version d’USH qui elle est en 3D donc sûrement de meilleure qualité. Je l’ai refait au milieu après, c’est un peu mieux mais ça ne m’a toujours pas transcendé.

En sortant du château suite à mes deux tours d’affilée j’aperçois le spectacle qui se joue sur Poudlard et c’est très beau.

Tous les gens s’amassent devant et regardent vers le ciel smartphone en l’air...

Direction ensuite FOTH avec vue sur le sons et lumières sur le château, un bon Kiddie en soit avec une thématisation sympathique et un layout fluide mais des assises Vekoma encore trop inconfortables.

Je suis ensuite retourné vers l’entrée en passant par The Lost Continent (super jolie zone à nouveau avec les éclairages) et par Seuss Landing avec un arrêt au Dark Ride « The Cat In The Hat ».

Seuss Landing by night

Ce Dark Ride est thématisé sur une série apparemment très populaire aux États-Unis et aussi au Royaume-Unie puisqu’elle passait régulièrement quand j’etais à Manchester. C’est loufoque, en effet ça ne casse pas des briques et c’est bien réalisé donc ce n’est pas mauvais.

Je suis retourné alors dans le Land Marvel pour enfin tester l’ultra célèbre Incredible Hulk et pour lequel il faut mettre au moins son portable dans un casier (des détecteurs de métaux attendant les visiteurs  :|).
 

Photo prise lors du premier passage dans Marvel Land avec Hulk le domine

L’attente fut assez longue donc avec la fatigue qui commençait à se faire ressentir mais je me disais que ce géant vert allait clairement me réveiller avec sa force et ravi de pouvoir retrouver des rails et sièges B&M et c’est parti!

Je suis assez mitigé sur Hulk. Autant la première partie avec le Launch très sympathique offrant une bonne poussée, avec le ZGR, le Cobra Roll et le Loop passée en force à nous déformer le visage est excellente avec cet intensité. Autant la seconde partie je trouve que c’est du grand n’importe quoi avec d’abord ce Corkscrew en hauteur qui arrive comme un cheveu sur la soupe et dont l’entrée se fait en ligne droite plate lui conférant un banking digne de RCT3. S’en suivent alors un Loop, des spirales et autres changements de direction dans grande intensité ni grand intérêt avec la vitesse perdue avec les MDB et en de surcroît, ça tape, c’est accoup sur accoup et on a complètement pas l’impression d’avoir à faire à un B&M retracké en 2016. Au final, par rapport à Dragon Khan mon autre Sit-Down je pense pencher pour Hulk pour son originalité et sa première partie du tonnerre mais Dragon Khan est plus équilibré et plus confortable.

Je quitte alors IOA sur les coups de 22h et prendrai le temps de manger au Panda Express dans le City Walk car je suis un grand fan de nourriture chinoise et il est souvent recommandé dans les TR. C’est très bon pour le prix donc je recommenderai aussi!



City Walk by night

Je quitte alors City Walk, j’avais prévu un arrêt à Fun Spot Orlando mais il était déjà 22h45 donc le temps d’y aller ça ne valait clairement plus le coup et le Jet Lag commençait sérieusement à se faire ressentir donc je l’ai gardé pour plus tard. J’ai décidé à ce moment du changement de programme du lendemain qui sera finalement dédié à Sea World et Aquatica plutôt qu’AK. Comme vous le voyez et comme vous m’aviez prévenu je pense ne pas pas trop tenir mon programme puisque je vais finalement au gré de mes envies et tout est globalement accessible quand on le souhaite, et j’ai particuliement envie de B&M aquatiques à ce moment! 8-) Je retournerai à IOA pour tester le peu d’attractions restantes (les Water Rides, King Kong, Poseidon’s Fury) et refaire les meilleures en complément d’USF et y en débarquer avec le Hogwarts Express. :coaster:

PS : Je pense me contenter de ce TR Live tout simplement parce que je ne vois pas ce que je peux dire de plus sans spoiler de ces parcs mondialement connus!
Parcs visités : Tripsdrill ; EP ; HoPa ; Phanta ; Disneyland Paris / WDS ; PA ; Fraisp ; Waly; Futuroscope ; Niglo ; Parc des Poussins ; PAv/FL ; Mira ; Efteling ; Tover ; WH ; Tibidabo ; LunaPar

Hors ligne Yoshiii

  • Fait son cinéma à Movieland
  • **
  • Messages: 472
Re : [TR Live] ORlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)
« Réponse #11 le: 23 avril 2018, 01:36:14 »
Aaah le Panda Express du CityWalk, j'y ai passé pas mal de repas lors de mon séjour en Floride  :P

D'accord avec toi sur Hulk, la deuxième partie est assez inconfortable. Dommage qu'ils n'aient pas légèrement adaptés le layout pour corriger cela lors du retrack.

Etonnant que tu sois déçu de Forbidden Journey. Peut-être l'attraction t'a-t-elle été survendue ? Personnellement je trouve le package complet très efficace : extérieur très réussi, file d'attente incroyable, plein de clins d'oeil, et puis une balade certes fourre-tout mais qui permet de découvrir un large éventail de l'univers d'Harry Potter en une seule attraction. Après, c'est dommage que tu regardes sur les côtés et que ça te sorte de ton immersion. Sur mes 3 tours, je n'avais jamais remarqué ça, trop fasciné par l'attraction et pris au jeu. Mais tu verras bien avec Gringott's, qui est selon moi bien plus réussi  ;)

Hors ligne Maxim

  • Pompe l'Air à Rita
  • *
  • Messages: 35
  • Les parcs: quelle belle passion !
    • Theme Park Rider
Re : [TR Live] ORlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)
« Réponse #12 le: 23 avril 2018, 19:00:39 »
J'ai lu sur Coaster World les galères qui te sont arrivées, je suis vraiment content pour toi que tout soit fini et que tu puisses profiter à fond de ton voyage. Ca a tout de même l'air d'être une sacrée organisation mais avec les parcs de prévus ça en vaut la peine. En tout cas je vais rêver devant mon ordi en entant le jour ou je serais à ta place mais je vais devoir encore attendre quelques années. Profite bien ;D
Top 10: 1. Taron  2. Shambhala  3. Goliath  4. Katun  5. I Speed  6. Oziris  7. Stealth  8. Dragon Khan  9. Nemesis  10. Oblivion The Black Hole

Hors ligne 6lverStar

  • Essaye de prononcer Eejanaika sans bégayer
  • *
  • Messages: 67
  • Coaster Count : 99
Re : [TR Live] ORlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)
« Réponse #13 le: 23 avril 2018, 19:23:27 »
Aaah le Panda Express du CityWalk, j'y ai passé pas mal de repas lors de mon séjour en Floride  :P

D'accord avec toi sur Hulk, la deuxième partie est assez inconfortable. Dommage qu'ils n'aient pas légèrement adaptés le layout pour corriger cela lors du retrack.

Etonnant que tu sois déçu de Forbidden Journey. Peut-être l'attraction t'a-t-elle été survendue ? Personnellement je trouve le package complet très efficace : extérieur très réussi, file d'attente incroyable, plein de clins d'oeil, et puis une balade certes fourre-tout mais qui permet de découvrir un large éventail de l'univers d'Harry Potter en une seule attraction. Après, c'est dommage que tu regardes sur les côtés et que ça te sorte de ton immersion. Sur mes 3 tours, je n'avais jamais remarqué ça, trop fasciné par l'attraction et pris au jeu. Mais tu verras bien avec Gringott's, qui est selon moi bien plus réussi  ;)

Je crois que c’est d’ailleurs dans ton TR que j’ai découvert ce Panda Express et oui je suis fan aussi!  :)

Pour HP en effet j’en attendais énormément, maintenant si je me suis penché sur les côtés c’est que cela me dérangeait et que j’ai senti le besoin de le faire, la sauce n’a pas pris mais cela reste une bonne attraction dans l’absolu !

J'ai lu sur Coaster World les galères qui te sont arrivées, je suis vraiment content pour toi que tout soit fini et que tu puisses profiter à fond de ton voyage. Ca a tout de même l'air d'être une sacrée organisation mais avec les parcs de prévus ça en vaut la peine. En tout cas je vais rêver devant mon ordi en entant le jour ou je serais à ta place mais je vais devoir encore attendre quelques années. Profite bien ;D

Merci beaucoup, tout est oublié maintenant et je profite à fond dans les parcs assez peu remplis. Pour Orlando en vrai c’est assez simple, suffit d’avoir Internet et comprendre comment marche le réseau Lynx et prendre en compte les shuttles de ton hôtel (la plupart en proposent) et tu t’en sors. La preuve en est que je n’ai pas un sens de l’orientation hors du commun ça se passe!  :) ;)

Jour 2 : SEA WORLD ORLANDO & AQUATICA + FUN SPOT ORLANDO

Partie 1 : SWO

C’est parti pour une grosse journée de 3 parcs, enfin un gros parc, son parc aquatique et un des Fun Spot.

Après un bon petit déjeuner, départ de l’hôtel vers 7h30 pour être à 9h à Sea World et profiter d’horaires relativement larges pour caler son parc aquatique dans la journée. J’ai commencé la route à pied et ai fini en shuttle voyant que sinon je n’y serai pas tout à fait pour l’ouverture.

En arrivant aux alentours du parcs situé aux bord d’International Drive, que c’est beau! 3 énormes B&M qui me font rêver depuis un bout de temps à droite et une tour bien flippante de trois toboggans à trappe à gauche...

Ce genre de vue en arrivant (le soir)

Je rentre alors dans le parc munie de Busch Gardens Entertainment 14 Day-Tickets sous l’œil de la raie et me dirige vers les casiers à disposition en prenant par erreur un Quick-Q pour Manta à 10$. Je n’ai pas compris directement que les casiers que l’on peut « déplacer de Coaster en Coaster » ne duraient qu’une heure sachant que les trois ne sont pas à côté et aura l’impression de passer la journée à en ouvrir et à en fermer (comptez 1$ à chaque fois).

C’est donc parti pour Manta qui n’affiche pas encore d’attente et dont un semble quai du double quai est ouvert, mon premier Flying Coaster et un type de Coaster qui me fait rêver depuis un bon bout de temps.

Je me devais de prendre la classique photo

Après avoir traversé la très sympathique file longeant des aquariums, je suis orienté vers le Last pour ce premier tour (on peut demander à attendre pour le First). Les sièges s’abaissent et tout le monde crie, la position ne m’as pas paru du tout inconfortable comme j’ai lu dans de nombreux TR même si l’humain n’est pas prédisposé à se tenir ainsi.

On grimpe le lift en pendouillant quasiment assis et s’en suit la grosse drop bien efficace, puis l’énorme Pretzel Loop extrêmement intense, un Inline Twist et un Corkscrew (malgré un léger accoup juste avant le second) très planants, les MDB et enfin la zone de Splash et un ultime Inline Twist bien planant. Je n’ai jamais attendu bien longtemps sur les breaks donc n’ai jamais ressenti l’inconfort souvent décrié.

Le sommet de l’incroyable Pretzel Loop

En clair, énorme coup de cœur pour Manta, j’adore cette sur-intensité au début dans l’enchaînement Drop-Pretzel ainsi la suite où l’on a clairement l’impression de voler, autrement dit même si la seconde partie est inégale en terme d’intensité elle est tout autant réussie, le Coaster est de plus parfaitement intégré volant au dessus des allées avec un bon choix de couleurs, la fluidité est irréprochable (appart le léger accoup)... Manta vient sérieusement titiller mon trio de tête et je dirai même qu’il est devant Shambhala dans mon cœur. Encore une fois j’apprécie quand les layouts sont savamment calculés et que B&M arrive à nous faire monter à 40 m et garder une vitesse parfaitement contrôlée (90 km/h au maximum me paraît suffisant pour un Flying) améliorant encore l’impression de voler. Je le referai biensûr dans la journée à un peu près tous les rangs et ma préférence va pour le premier rang pour la vue surtout lors de la plongée dans le Pretzel!

J’enchaîne avec Journey to Atlantis en embarquement direct, un excellent Water Coaster Mack avec deux drops, une première droite et une seconde en « S-Turn » à la manière de Poséidon et d’ailleurs bien meilleur que ce dernier avec une partie Dark-Ride appréciable, une thème musical bien choisi (en clair une enveloppe globale réussie) et un layout bien plus fluide et confortable.

Mon œil est particulièrement attiré par ce qu’il y a en fond

Prochain arrêt : mon premier Floorless répondant au doux nom de Kraken :



Bien que son layout ressemble particulièrement à celui de Dragon Khan, le gros Coaster le plus boudé parmi les trois de SW n’a rien à voir avec celui de Port Aventura. Premier tour en First Row seul place où l’aspect Floorless a du sens puis le train grimpe le lift face à Mako. S’en suit la grosse drop qui tire bien et l’on attaque l’enchaînement classique Loop/Dive Loop/ZGR/Cobra Roll. Je m’attendais à quelques accoups au vu des récents avis et de son âge mais rien à voir : Kraken est doux comme une peau de bébé, extrêmement fluide et presque lassant avec une intensité peu présente au sommet des inversions. La dernière partie qui plonge sous le sol (d’ailleurs où est le Kraken) est sympa mais toujours s’exécute toujours avec une intensité relative. Au dernier rang que je testerai plus tard c’est globalement pareil.

Vue depuis la baie des lions de mer

L’appel de Mako se fit entendre mais il subit une petite panne à ce moment-là, j’ai donc fait le tour du lac jusqu’au Shamu Stadium et  Wild Artic (j’ignore ce dont il s’agit) puisqu’un crédit m’attendait dans la zone (qui fait d’ailleurs tâche dans le parc et est particulièrement vide) : Shamu Express. Eh bien en fait non puisque il est SBNO depuis un moment selon RCDB.. -1  :x

À la vue au loin d’un train sur Mako, direction le grand requin récifal duquel mes attentes étaient grandes!

Ce genre de vue au loin...

10 petites minutes d’attente puisqu’il ne tourne qu’à un train pour le moment et direction le Last Row pour ce premier tour. Le train grimpe rapidement le Lift, malheureusement la First Drop ne tire pas beaucoup avec sa faible hauteur pour un Hyper. Le premier virage en hauteur ne présente pas de grand intérêt, gros Floater sur le premier Camelback mais l’on est toujours pas dans l’Ejector, le Horseshoe est fade par rapport à l’Esperluette de Shambhala, s’en suivent trois bosses avec relativement le même degré d’airtime que la première et les MDB... qui coupent le rythme puisque la dernière partie relève plus de la ballade et d’une volonté esthétique pour le retour en gare (malgré le balancement sympa au niveau du Stengel Dive).

Au final, assez déçu par Mako. Au vu des avis je m’attendais à des airtimes du niveau proposé par le Bunny Hop de Shambhala sur chaque bosse mais on est pas vraiment là-dedans. De plus sa faible hauteur fait qu’il n’arrive pas à la cheville du grand Shamby, moi qui pensait qu’il pouvait l’égaler.. En clair il faut que je me résigne à vouloir trouver un B&M à Ejectors ce qui ne doit au final pas être une volonté du Constructeur. Cependant niveau fluidité on a rarement vu mieux, les courbes sont smooth comme jamais (comme le déplacement d’un requin mako que l’on incarne en fait dans le Coaster). Je le referai au premier rang et plusieurs fois au milieu, c’est déjà mieux mais toujours pas la tuerie que j’étais venu dégoter bien qu’il rentre dans mon Top10 (à la 8ème place). J’en discutais avec une indienne que j’ai rencontré dans la file d’attente qui enchaînait comme moi tous les parcs d’Orlando et était allée récemment à LA et SFMM et nous étions d’accord sur le fait que Manta a largement la vedette dans ce parc.

Je mangerai au pied de Manta et testerai Antartica en mode « Wild » juste après, c’est d’un cheap.. Au final SW a raison de se concentrer sur ce qu’il sait faire : les Gros Coasters parce que c’est d’un cheap... Mais on finit par voir les pingouins et j’aime bien les pingouins. :unicorn:



Après multiples rencontres animales avec les lamantins et tortues marines qu’ils réhabilitent, pélicans et autres mammifères marins, je partis sur les coups de 15h en direction d’Aquatica pour revenir au parc vers 17h30 et profiter une dernière fois de Mako et Manta surtout (et un peu Kraken).


Rencontre avec les pinippèdes

J’ai zappé Turtle Trek car ça prenait 30 minutes avec un peu attente en plus donc même si j’aime souvent me faire mon propre avis, flemme de perdre 30 minutes et aussi la Tour Panoramique car ça m’ennuie.

Conclusion sur SW : j’ai beaucoup apprécié SW en tant que parc d’attractions et trouve les critiques dûres envers le parc : trois superbes Coasters, bientôt deux bonnes attractions aquatiques avec Infinity Falls en construction, un Trackless certes nul mais présent et une zone enfant. Le parc était globalement animé et l’ensemble est très joli (zone d’entrée jusqu’à Kraken et Mako) appart la zone Shamu. On est certes un ton en dessous d’IOA mais ça reste très honorable. Non le vrai problème de SW ce sont les animaux qui sont utilisés en tant que véritables attractions et non traités comme des êtres vivants à part entière. J’ai entrevu le spectacle d’orques mais sachant qu’il va s’arrêter à la mort de l’orque, je ne vois pas de raison de boycotter le parc! En clair si SW améliorait ses enclos et retirerait ses cétacés clairement inadaptés à la vie en parc zoologique, je suis persuadé que le parc se porterait mieux!

Je suis actuellement le monorail en direction du Magic Kingdom, j’ai rédigé la partie sur SW dans le shuttle de mon hôtel mais n’ai pas le temps pour Aquatica et Fun Spot (compliqué le soir avec la fatigue). J’essaierai de rattraperai mon retard ou la rédigerai dans l’avion vers LAX. La fatigue est présente, la journée sont longues mais l’envie de découverte ne décroît pas.
Parcs visités : Tripsdrill ; EP ; HoPa ; Phanta ; Disneyland Paris / WDS ; PA ; Fraisp ; Waly; Futuroscope ; Niglo ; Parc des Poussins ; PAv/FL ; Mira ; Efteling ; Tover ; WH ; Tibidabo ; LunaPar

Hors ligne Romain Fanatix

  • Administrateur
  • Est infernal dans Inferno
  • *********
  • Messages: 1581
    • http://www.dailymotion.com/romain-fanatix
[TR Live] ORlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)
« Réponse #14 le: 29 avril 2018, 09:15:39 »
Allo allo? y'a plus de réseau à Orlando?   :o
Paparkfan since 2017

Hors ligne Manuuu

  • Essaye de prononcer Eejanaika sans bégayer
  • *
  • Messages: 63
Re : [TR Live] ORlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)
« Réponse #15 le: 29 avril 2018, 18:46:55 »
Je me posais la même question hier, j'espère qu'il n'a pas eu de problème !

Hors ligne 6lverStar

  • Essaye de prononcer Eejanaika sans bégayer
  • *
  • Messages: 67
  • Coaster Count : 99
Re : [TR Live] ORlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)
« Réponse #16 le: 30 avril 2018, 16:52:53 »
Quelques galères à LA et un Live en décalé qui prend du temps à écrire mais voici la suite, d’abord Aquatica & Fun Spot puis Magic Kingdom !

***

JOUR 2 : SEA WORLD ORLANDO & AQUATICA + FUN SPOT ORLANDO

Partie 2 : AQUATICA + FSO

Un petit quart d’heure sépare SW de son parc aquatique compris dans le pass Busch Gardens, visible de loin avec sa tour de toboggans à trappes.


Première chose : trouver les vestiaires. En effet ceux-ci sont disséminés un peu partout dans le parc et fonctionnent avec le même système de casier qu’à SW mais avec un temps illimité.

Première impression : l’éventail de toboggans est large, c’est très arboré et fleuri, bref ça donne envie!

Premier arrêt : Dolphin’s Pluge.


Le fameux toboggan qui plonge dans le bassin des dauphins peut être considéré comme une mise en jambe, étant sans grand intérêt puisqu’on ne voit rien lorsque l’on passe dans le bassin et que les sensations sont pauvres.

Ensuite : Taumata Racer, un ensemble de toboggans sur tapis duquel comme son nom l’indique, il faut arriver le plus vite possible en bas.

Superbes vues depuis les tours de toboggans avec au premier plan ma prochaine destination

Bizarrement je me suis retourné donc je n’ai pas trop profité de la descente et je ne l’ai pas refait mais c’est somme toute correct.

Malheureusement Ray Rush n’était pas encore ouvert bien qu’ils semblaient y faire des tests mais du coup la glissade qui part de la même tour était fermée aussi.
En route je passe devant Tassie’s Twister, toboggan en soupière commun dans les Center Parks en France, toujours sympa mais sans grande sensation.

Ensuite, Whanau Bay est le premier toboggan de la tour visible sur la dernière photo. Il s’agit d’une glissade en bouées avec des multiples spirales entrecoupées de petites Drops. Par contre, son voisin Omaka est ultra fun avec une enfilade d’entonnoirs et de petits tremplins tout au long de la descente.

Malheureusement la grande piscine à vagues « Cutback Cove & Big Surf Shores donc direction Ihu’s Breakaway Falls ! Je commencerai par deux tours de toboggan violet qui en fait débute comme un toboggan classique avec une Drop très inclinée et non par une trappe. Verdict : excellent, la Drop envoie et les spirales sont passées à grande vitesse, pas trop mal au dos avec les rainures, une bonne alternative pour ceux à qui la trappe fait peur. J’enchaînerai avec un peu d’appréhension (n’appréciant pas trop le fait d’être enfermé dans cette cabine au début) avec un tour de chacun des toboggans à trappes (un bleu, un orange et un vert), on croise les bras et jambes puis vient la chute après le décompte. C’est assez sensationnel, plus impressionnant de l’extérieur que de l’intérieur mais superbe, et la suite de ces toboggans est sensiblement la même que celle du toboggan violet!

Il est temps de retourner aux vestiaires, les deux heures sont passées super rapidement dans ce parc aquatique (mon premier réel) bien achalandé, il y a un large éventail de toboggans, les tours ne sont pas thématisée sur mais ce n’est pas gênant, elles sont joliement intégrées dans la végétation. Hâte donc de tester Volcano’s Bay mercredi je pense.

Après avoir quitté Sea World Resort, direction donc Fun Spot en reprenant le Lynx avec mon Day Pass.


Pour enchaîner les trois crédits et profiter un peu plus de White Lightning, j’ai décidé de charger ma carte de 35$ sachant que le prix est de 10$ par Roller Coaster (WL et Freedom Flyer) et 5$ par Kiddie Ride (Sea Serpent) ce qui est amplement suffisant.

J’embarque donc pour White Lightning tout seul au premier rang (un peu glauque). Ce petit Wooden GCI inspiration d’Heidi est une petite bombe. La First Drop tire bien, chaque Camelback envoie un petit Ejector, c’est rapide, nerveux et vibrant et brusque comme tout GCI qui se respecte mais c’est un détail! Je le classe par rapport à sa petite taille derrière Troy et Joris mais devant Wodan et mon tour en Last confirmera cela!




Ensuite, je me laisserai tenterai par Freedom Flyer mon premier Suspended, clone de Kvasten à Grona Lund notamment et qui dispose des derniers rangs... en VR! Il y a quelques temps j’aurais pensé faire ma première sur Kraken et bien non ce sera sur celui-ci! Le layout en soit n’est pas transcendant mais très fluide et le film est relativement de bonne qualité, certes la storyline est pauvre mais au final sur ce type de rides très familiaux je ne vois pas l’inconvénient de proposer des rides en VR.


Dernier crédit avec Sea Serpent pour lequel il faut attendre qu’un opérateur veuille pointer le bout de son nez vu qu’ils tournent sur plusieurs attractions. +1 et autant j’ai connu des moments de gênance dans les foires en ridant des Kiddies forains, autant là c’était le summum seul dans mon train.

Je quitterai donc Fun Spot une heure plus tard, au final n’hésitez donc pas à y passer puisque White Lightning vaut vraiment le coup et ça ne prend pas longtemps, maintenant appart ça seul le balancement aérien vaudrait le détour et pas très envie de tester ce genre de rides en étant tout seul, de manière générale le parc et l’ambiance sont quand un peu glauques avec si peu de monde. Je retournerai manger au Panda Express de City Walk après une vingtaine de minutes de marche pour 21h30.

***

JOUR 3 : MAGIC KINGDOM

Lever à 06h20 puisque le shuttle de mon hôtel part à 7h, même pas le temps de petit-déjeuner et arrivée au parking de bus d’EPCOT une heure plus tard (en quelque sorte la passerelle tournante de WDW). Je me re-programme tous mes FP dans le bus sans trop de soucis puisqu’il en reste à toutes les heures sauf Seven Dwarfs Mine Train. Il faut maintenant prendre le monorail qui s’arrête à l’entrée du Seven Seas Lagoon puis le Ferry Boat en direction de MK situé en face de l’autre côté de la rive !

Ça ne rend pas très bien avec ce temps gris...

Trois moyens de transport différents donc pour atteindre le Royaume Enchanté, c’est un peu fatigant mais le transport en Ferry met dans l’ambiance.


Ça fait quand même un petit truc de pouvoir franchir les portes du parc le plus visité du monde ! Il est 08h40, les attractions ouvrent à 9h donc on est bien. Les gens se rassemblent devant la Main Street, qui paraît d’ailleurs plus courte qu’à Paris, en attendant le petit show d’ouverture.

Une fois les grilles ouvertes, tout le monde dont moi se dirige vers SDMN mais en voyant la foule et l’attraction qui n’ouvrait pas, ce sera donc Barnstormer le petit crédit au fin fond du parc dans une zone inédite par rapport à Paris !


La thématisation est super sympa mais comme d’habitude le confort n’est pas au rendez-vous, +1 et puis s’en va...

Direction maintenant Frontierland pour mon FP prévu entre 09h00 et 10h00 sur Splash Mountain.

J’aurais le temps de passer par la version floridienne de BTM Railroad qui n’est qu’à 5 minutes d’attente.



Que dire par rapport à Paris ? Celui-ci est moins mis en valeur (coincé au fond du parc), moins imposant et beaucoup moins sensationnel que notre BTM parisien, par contre plus fluide et plus abouti dans sa thématisation (avec les geysers notamment) et mieux entretenu. J’ai peut-être une petite préférence pour celui-là quand même qui s’avérera beaucoup plus rapide le soir!



Ensuite, direction le mythique Splash Mountain donc d’abord en file classique qui n’affiche encore que 5 minutes puis en FP.


Inexistant en France, ce Flume Ride/Boat Ride proposant une longue ballade dans le terrier de Roger Rabbit est superbement réussie : les parties DR sont efficaces même après tant d’années, la chute est humide, la montagne très jolie... Bref même si c’est un peu vieillot SM se place dans le Top3 de MK.




Je me dirigerai alors vers l’autre bout du parc pour tester le fameaux Space Mountain à deux voies du Discoveryland local (Tomorrowland).



Après 30 min d’attente je serai orienté vers la voie Alpha (celle qui n’est pas dû côté FP. On s’installe dans les wagons de type bobsleigh et c’est parti pour l’ancêtre de notre tuerie nationale. Non clairement cette version est clairement 100 fois meilleure, j’etais hilare du début à la fin tellement le train fait de petits « Bumps », c’est brusque, ni très fluide ni confortable mais vraiment ultra fun et refaisable sans déplaisir! La sortie de l’attraction sur les tapis roulants est assez sympa et testerai la voie Oméga dans la journée pour le crédit.

Prochain arrêt après avoir déjeuné au Stargate Café (assez calme, spacieux et climatisé) de Tomorrowland, direction Adentureland et une autre attraction inédite : The Enchanted Tiki Room.



Bon ce show de toucans et autres cacatoès artificiels est totalement soporifique, je piquais du nez du début à la fin...

Tant qu’à être dans Adventureland, j’enchaînerai avec le POTC floridien avec 50 minutes d’attente...! (passé de 30 à 50 juste au moment où j’entrais dans la file). Sinon ça reste un classique mais celui-ci m’a paru très court et on voit trop le plafond dans ce genre de Rides à mon goût :-D.

Les temps d’attente étant à leur apogée et les petits Dark Rides à découvrir, direction donc Fantasyland avec d’abord Under The Sea.




Ce Dark-Ride est récent et on le sent, c’est pas transcendant mais joliement réalise et inédit (et j’aime bien la Petite Sirène :unicorn:) avec le superbe animatronique d’Ursula.

Le temps d’attente pour l’attraction la plus populaire du parc aka Seven Dwarfs Mine Train ayant baissé à 50 minutes, je me dirigeai donc vers cette autre attraction inédite et disposerai d’un second tour en FP réservé quelques temps auparavant. Une petite panne fera que je mettrai une vingtaine de minutes de plus pour accéder à l’attraction.




C’est au tour de Mickey’s Philarmagic, un cinéma 4D sympathique mais largement inférieur à un autre que je découvrirai le lendemain. Le synopsis repose sur Donald qui n’arrive pas à gérer son orchestre, les instruments se liguent alors contre lui puis Mickey débarque...


S’en est suivi The Many Adventures of Winnie The Pooh. J’avais regardé le film « La véritable histoire de Christopher Robin » dans l’avion donc appréciant énormément l’univers ce Dark-Ride auquel j’attribuerai les mêmes qualificatifs que la Petite Sirène j’étais comblé.


Ultime arrêt dans Fantasyland :
IASW pour comparer avec la version parisienne, là clairement c’est mieux à Paris de part l’absence de façade en Floride, il m’a semblé y avoir beaucoup moins d’animatroniques et de décors, sinon ce genre de Boat Ride m’ennuie et je finis par me concentrer sur le plafond pleinement visible.



Après mon FP pour Space Mountain voie Omega j’irai en direction de la zone Louisiane que je n’ai pas encore explorée. Je commencerai par le théâtre Hall of The Presidents qui retrace la succession des présidents des États-Unis ce qui fut très dispensable et soporifique à nouveau.


Enfin, ce sera au tour du classique Haunted Mansion très sombre par rapport à Phantom Manor avec un gros coup de cœur pour cette version réalisée excellemment.




Après mon FP pour SDMN, je me dirigerai à nouveau vers Tomorrowland pour tester la version locale de Buzz Lightyear’s Astro Blasters, bien moins fun qu’à Paris puisque les pistolets sont ici attachés.



J’attendrai ensuite sagement le show Happily Ever After programmé à 20h45 en mangeant au même endroit qu’à midi. Ça pète de partout et c’est rythmé donc divertissant, j’ai donc beaucoup apprécié même si Dreams m’a plus impressionné et le Sleeping’s Beauty Castle de Paris se prête beaucoup mieux selon moi à genre de shows.

Je finirai la journée par BTM au crépuscule qui s’avèrera donc plus pêchu que le matin et enfin Peter’s Pan Flight en Fast Pass, sans différence par rapport à Paris et donc très dispensable, en dépit de Space Mountain qui affichait encore 30 minutes alors que je me devais de partir à 22h pour rejoindre mon Shuttle sur le parking d’Epcot à 22h35.

C’est là qu’on voit le problème de WDW : il faut minimum 35 minutes pour aller du MK à EPCOT puisqu’il faut reprendre le Ferry puis le monorail vers le parc futuriste (j’étais étonné qu’il en fasse d’ailleurs le tour ce qui fait perdre encore du temps), et encore je suis monté vraiment de peu! On peut également prendre un autre monorail entre MK et EPCOT mais celui-ci est souvent pris d’assaut à la fermeture de MK et affichait un bon quart d’heure d’attente...

Conclusion sur MK : Le parc n’est pas indispensable pour une première visite à Orlando, le parc m’a paru très vieillot surtout le matin avec un temps gris et a beaucoup moins de charme que le Magic Kingdom parisien selon moi. De plus il est vraiment à l’écart des autres parts devant changer au moins deux fois de transport pour y accéder, certes on pratique l’intermodalité mais il est malheureusement difficilement combinable donc avec un autre parc, voilà pour les points négatifs. Côté points positifs, il y a tout de même beaucoup à faire ce qui prend aisément une journée, les Coasters hors Kiddie se font et se refont tous sans déplaisir étant très confortables et fluides (un peu moins SM) par rapport à ceux de Paris, Haunted Mansion est vraiment à ne pas rater et les Dark-Rides récents (Winnie et Ariel) sont vraiment super sympas. En début de journée je tournais un peu en rond avec la météo maussade et les attentes excessives pour les petits rides mais sur la fin avec le grand soleil je m’y suis éclaté avec un bon nombre de rides!

Quelques photos du château :



Parcs visités : Tripsdrill ; EP ; HoPa ; Phanta ; Disneyland Paris / WDS ; PA ; Fraisp ; Waly; Futuroscope ; Niglo ; Parc des Poussins ; PAv/FL ; Mira ; Efteling ; Tover ; WH ; Tibidabo ; LunaPar

Hors ligne Romain Fanatix

  • Administrateur
  • Est infernal dans Inferno
  • *********
  • Messages: 1581
    • http://www.dailymotion.com/romain-fanatix
[TR Live] ORlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)
« Réponse #17 le: 07 mai 2018, 13:50:12 »
Eh bé ça c'est de l'abatage!!!!  :D
J'imagine que tu n'a pas trouvé le temps de continuer ton live, et tu dois être sur le chemin du retour aujourd'hui!

Quelques précisions:
Pour spider man, tu dis "mon nouveau DR préféré (jusqu’à quand)" et JP: "JP devient évidemment mon DR préféré": du coup JP>Spider Man?  ???

Citer
Harry Potter: Certes ils ont voulu faire un condensé des passages les plus marquants
Si je dis pas de bêtises, ça s'inspire que du film Harry Potter et l'Ordre du phénix.

Au sujet de Splash Mountain:
Citer
Inexistant en France, ce Flume Ride/Boat Ride proposant une longue ballade dans le terrier de Roger Rabbit
loupé, c'est frère lapin!
http://personnages-disney.com/Page%20Frere%20Lapin.html

Citer
C’est là qu’on voit le problème de WDW : il faut minimum 35 minutes pour aller du MK à EPCOT puisqu’il faut reprendre le Ferry puis le monorail vers le parc futuriste (j’étais étonné qu’il en fasse d’ailleurs le tour ce qui fait perdre encore du temps), et encore je suis monté vraiment de peu!
et tu n'as pas pensé à prendre le bus? c'est direct pour le coup!
Paparkfan since 2017

Hors ligne 6lverStar

  • Essaye de prononcer Eejanaika sans bégayer
  • *
  • Messages: 67
  • Coaster Count : 99
Re : [TR Live] ORlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)
« Réponse #18 le: 07 mai 2018, 14:31:27 »
Eh bé ça c'est de l'abatage!!!!  :D
J'imagine que tu n'a pas trouvé le temps de continuer ton live, et tu dois être sur le chemin du retour aujourd'hui!

Quelques précisions:
Pour spider man, tu dis "mon nouveau DR préféré (jusqu’à quand)" et JP: "JP devient évidemment mon DR préféré": du coup JP>Spider Man?  ???

Citer
Harry Potter: Certes ils ont voulu faire un condensé des passages les plus marquants
Si je dis pas de bêtises, ça s'inspire que du film Harry Potter et l'Ordre du phénix.

Au sujet de Splash Mountain:
Citer
Inexistant en France, ce Flume Ride/Boat Ride proposant une longue ballade dans le terrier de Roger Rabbit
loupé, c'est frère lapin!
http://personnages-disney.com/Page%20Frere%20Lapin.html

Citer
C’est là qu’on voit le problème de WDW : il faut minimum 35 minutes pour aller du MK à EPCOT puisqu’il faut reprendre le Ferry puis le monorail vers le parc futuriste (j’étais étonné qu’il en fasse d’ailleurs le tour ce qui fait perdre encore du temps), et encore je suis monté vraiment de peu!
et tu n'as pas pensé à prendre le bus? c'est direct pour le coup!

Oui malheureusement plus aucun temps dans la suite du TR à LA, la prochaine fois je ferai un format en Live vraiment plus court parce que là c’est ingérable!

Pour JP je me suis trompé c’est mon Shoot-The-Chute préféré (enfin celui d’Hollywood) ! Mais oui Spiderman >> JP hein.

Merci pour les précisions et maintenant que pour HP tu me dis que ça s’inspire de cet épisode l’un dont je me souviens le moins ben en fait si c’est pas si mal !

Un bus qui va de l’entrée du Seven Seas Lagoon au MK ?

Et oups, j’ai oublié de donner mon avis sur Seven Dwarfs Mine Train : c’est l’attraction la plus populaire du parc et on comprend pourquoi : c’est extrêmement fluide et doux, un peu mou mais on a très envie d’y retourner en sortant tellement la théma est dingue (et parce que c’est un peu court aussi).

Voici la suite :

***

JOUR 4 : DISNEY’S ANIMAL KINGDOM & BLIZZARD BEACH

Pour le tout début de la journée je me contenterai de reprendre la partie sur Magic Kingdom : « Lever à 06h20 puisque le shuttle de mon hôtel part à 7h, même pas le temps de petit-déjeuner et arrivée au parking de bus d’EPCOT une heure plus tard. Je me re-programme tous mes FP... » ou pas car il y a un bug de l’application et que l’équipe du parc est en train de le réparer... J’ai un peu mal estimé mon temps puisque je voulais arriver pour l’ouverture et obtenir un FP pour Avatar était déjà cuit à ce moment là... Je ne me laisse pas abattre et vais prendre le bus de « Disney Transports » en direction du parc.

En approchant du parc je ne suis pas prêt à ce qui m’attend : clairement la plus grosse claque visuelle du séjour, même de tous parcs confondus, même presque de la vie...?  8-)

Après un bref contrôle des sacs je pénètre dans le parc, passe devant « Tree of Life » symbole du parc et déjà là ça envoie du lourd :



J’ai voulu commencer par Flight of Passage, tant pis si c’est l’aidant à visiteurs du parc de 9h à 21h (avec sa voisine Nav’i River Journey) et que les autres attractions sont pour le moment vide mais au moins ça me garantira de le tester au moins une fois.

Quand on arrive dans la zone, eh hop une première claque visuelle :





La file débute bien avant le début le début de l’attraction (et donc pas délimitée initialement) et le panneau affiche 150 minutes mais tant pis... Elle mène vers le fond du parc jusqu’à Harambe (le village africain) pour ensuite revenir sur ses pas et atteindre le portique d’entrée. Après quelques serpentins en montée on pénètre dans le massif rocheux qui débute par une sorte de jungle et est suivi du centre de recherche très ressemblant au film avec le fameux Avatar en suspension qui se fait conditionner (hop nouvelle claque visuelle) :



Après un passage dans une ultime salle où est affichée la carte de Pandora, on est répartis dans différentes files en fonction du nombre de membres composant notre « Party » et on arrive dans la salle d’embarquement. Au final je n’attendrais que 70 minutes environ bizarrement et l’attente n’est pas du tout désagréable avec toutes les choses à voir, de plus ça permet de reposer un peu ses jambes quand les parcs sont peu remplis et qu’on enchaîne les attractions éloignées.

S’en suivent les pré-shows dans des petits compartiments où un membre du centre de recherche nous explique ce qui va nous arriver, le processus de connexion à notre Avatar... Le docteur du centre de recherche présente dans le film nous prévient de la dangerosité de l’experience mais aussi que nous pourrons admirer la beauté de Pandora (hâte même si nous venons déjà de l’admirer :-D). Déjà au niveau du pré-show, de la file d’attente et de la zone c’est l’attraction la plus immersive de Floride et sans aucun doute dans le Top5 mondial (même devant Diagon Alley que j’évoquerais dans le Jour 5).



On entre alors dans le vaisseau qui va nous mener vers Pandora puis l’on monte sur les sièges à la manière d’un Disko Coaster, le vaisseau s’ouvre, on passe une autre dimension et on découvre alors Pandora pour effectuer notre rite de passage pour devenir un véritable Nav’i répondant au doux nom de « Sivako » sur le dos de notre Banshee (qu’on apprend dans le pré-show être un mélange entre un phoque et je ne sais plus quelle autre espèce). Disney a d’ailleurs parfaitement choisi ce moment puisque que c’est sans doute le plus impressionnant du film !

Je ne vais pas spoiler mais l’attraction exceptionnelle (musique, effets de vertiges, sensations de vol ect) mais encore une fois il y a un « mais », j’en attendais encore plus! Je suis certes très dûr avec les attractions de type Dark-Ride mais je m’explique : l’écran est immense, on a une impression de gigantisme et au final tous les éléments paraissent riquiquis sur l’écran... mais bon c’est un détail par rapport à la grandeur de l’attraction. Je ne serai donc pas aussi unanime que certains membres et en terme de Dark-Ride pur je crois préférer Spiderman à IOA (au niveau de l’expérience globale de la zone à la file d’attente et au pré-show Flight of Passage l’emporte biensûr). Je le referai dans la soirée et cela confirmera mon impression : deux fois m’auront suffit à l’apprécier et je ne tiens pas à le refaire absolument (bon je prends en compte le temps d’attente aussi).

Je me dirigerai alors vers la zone Asia afin d’échapper à la population régnant dans Pandora (Nav’i River était très remplie aussi) et il était déjà pas loin de 11h. Je commencerai par Kali River Rapids le Raft Intamin en Fast Pass qui affichait une bonne demi-heure en file d’attente en file normale avec la température grimpant.



Verdict : magnifique visuellement, un peu court mais le meilleur Raft que j’ai testé à ce jour, même devant River Quest, certes moins fun et moins humide globalement que River Quest mais beaucoup plus joli! Et la grosse descente trempe bien quand même!





S’en est suivi Maharadjah Jungle Trek, un parcours à pied à travers une présentation d’animaux asiatiques, les décors sont une nouvelle fois au top, les enclos semblent bien réalisés et plus ou moins n’hésitez pas à y faire un tour à AK même si ce n’est pas une attraction en soit. Et la volière qu’on pénètre pendant le parcours abrite de superbes oiseaux :


Je déjeunerai dans la zone Asia face à Kali des mets asiatiques, c’était très bon pour de la nourriture de parc.

Direction maintenant l’ovni du parc aka Dinoland USA car j’avais programmé un FP pour Primeval Whirl (une voie est réservée au système) et un second pour Dinosaur.

Visuellement avec un grand soleil c’est plutôt joli même si ça dénote énormément avec le reste du parc et le parking reconstitué fait très « propre », en plus c’est bien cloisonné et délimité du reste du parc donc au final c’est pas si absurde!

Le diplodocus garde l’entrée de la zone



J’enchaînerai donc les deux voies l’une après l’autre, ce qui est marrant c’est que les wagons sont conçus pour se rentrer dedans notamment dans la zone d’attente avant le lift avec de gros renforts en caoutchouc au bas de ceux-ci. Sinon +2 mais c’est très doux pour une Wild Mouse Spinning donc pas désagréable.

La gare





J’enchaîne avec Dinosaur qui se trouve dans une impasse à deux pas :

Le portique d’entrée de l’attraction


La théma de la file envoie du lourd

L’attraction consiste à prendre part dans une expédition en Jeep dans le Jurassique après un passage dans un transformateur. On s’arrête alors devant chaque espèce présente et ça finit évidemment mal avec l’apparition T-Rex. En clair c’est ultra fun, très sombre (je ne conseillerai pas cette attraction à des jeunes enfants et les dinosaures sont bien réalisés, le tout est juste un peu vieillot. Et comme dirait l’opérateur, « Dinosaurs are hungry ». :fou: Je le referai une fois en FP comme ça m’a bien plu et hâte de tester Indi à Disneyland qui utilise le même système de transport.

Une attraction mythique me fait de l’oeil depuis mon arrivée au parc, ce n’est autre que cette chose :



La Single Rider d’Expedition Everest est géniale car elle permet un accès quasi direct à l’attraction que j’ai donc pu enchaîner 3 fois.

Le Coaster en lui-même est sans doute le meilleur jamais créé par Disney : la théma est époustouflante, le layout est d’une fluidité exemplaire, les trains sont confortables, y a quelques pics d’intensité lors du passage en marche arrière et au pied de la grande descente le long de la montagne. Non, seul défaut : Il est quand même bien gentil ce Yéti, c’est quand même dommage qu’un si gros Coaster procure si peu de sensations mais ça reste une grosse référence en terme de Coaster familial.



Il me restait à ce moment là trois attractions majeures à tester que sont It’s Tough to be a bug, Kilimandjaro’s Safari et Nav’i River Journey, je débuterai par la première d’entre elles.

It’s Tough to Be A Bug est un ciné 4D sur le thème de 1001 Pattes dont la salle se situe dans le Tree of Life.


On doit d’abord traverser la file de laquelle on peut admirer les nombreux animaux fossilisés sur le tronc de l’arbre. Tilt le personnage principal de 1001 pattes nous présente alors tous les insectes auxquels peuvent être confrontées les fourmis tels que les cafards (attention à l’odeur  :fou:), les araignées ou autres sauterelles. Attention spoil : La fin avec le caméléon qui gobe Le Borgne (la fameuse méchante sauterelle du film) est inattendue et super sympa. Bref ce ciné 4D c’est juste de la grosse tuerie, l’histoire s’enchaîne parfaitement, c’est pas niais et même un peu effrayant pour les jeunes enfants, y a plein d’effets dans les sièges (à la Fluch der Kassandra) attention à vos fesses et vraiment à ne pas rater (j’adore le film aussi), le meilleur ciné 4D d’Orlando et sans doute un des meilleurs du monde !

Il faisait très chaud (il était 15h environ) à ce moment-là et ma visite d’AK étant déjà bien amorcée, j’ai pris la décision de faire un tour à Blizzard Beach voulant au moins tester un Water Park Disney même s’ils ne sont pas indispensables. Pourquoi Blizzard Beach plutôt que Typhoon Lagoon ? Blizzard Beach est le seul des deux accessible en shuttle depuis Animal Kingdom (il faudrait repasser par EPCOT pour Typhoon Lagoon) et de plus sa thématisation qui a sans doute inspiré Plopsa m’attirait beaucoup. On arrive donc à Blizzard Beach en une vingtaine de minutes temps d’attente du shuttle compris !



1h30 est largement suffisante pour profiter du parc, en effet les toboggans c’est clairement pas fou comparé à Aquatica mais ça permet vraiment de se détendre les pieds pour entrecouper la journée à AK qui est immense et repartir du bon pied ! Le parc vaut surtout pour ses incroyables panoramas :




Sous les conseils de ax j’éviterais de tester ce truc :


Répondant au doux nom de Summit Planet, pas envie me déplacer un nerf j’ai encore pas mal de joues à tenir  :-P

Les toboggans sont répartis en trois pistes (en gros trois escaliers différents desservant les toboggans) : Green Slope/Purple Slope/Red Slope.
Du coup j’ai testé :
- Slush Glusher (x2) : toboggan rectiligne qui se fait assis avec double-down, on prend pas mal de vitesse (et pas mal d’eau dans la face  :-D), pas mal
- Teamboat Springs : Une sorte d’Oxygénarium version Water Park, ici bof c’est lent et pas transcendant
- Toboggans Racer : Même principe que Taumata Racer à Aquatica, glissades sur des tapis et on fait la course, ça reste fun et cette fois-ci je ne me suis pas retourné ! :-D
- Downhill Double Dipper : chute avec Double-Down en bouée dans le noir, pas mal
- Runoff Rapids : deux glissades en bouées à nouveau enchaînant les spirales dont l’une couverte, RAS

Bref, Blizzard Beach est un peu plus joli qu’Aquatica déjà beau visuellement mais beaucoup moins fun, il vaut surtout pour la vue et pour barboter une petite heure dans la piscine à vagues s’il fait très chaud et de préférence le combiner à Animal Kingdom comme les deux parcs sont très proches.

Retour donc à Animal Kingdom en shuttle vers 17h30. La faim se ressent donc je m’arrêterai dans une pizzeria sur le chemin vers Harambe (village africain) pour mon tour de Kilimandjaro’s Safari en FP préalablement programmé.


Je crois que ce safari reconstitué a été mon attraction préférée du parc et presque du Resort tout entier, c’est limite émouvant de voir les animaux d’aussi près (particulièrement les girafes ou les rhinos qui s’approchaient de très près), les enclos sont magnifiques et spacieux, les bêtes ne semblent pas gênées tant les félins que les antilopes par la présence des Jeeps et le guide était super nice.


Ce genre d’enclos...

De plus avec les barrières naturelles entre les enclos (oui ils ne peuvent pas se permettre la cohabitation lions/herbivores ^^), on s’y croirait réellement et le parcours est super varié avec le passage d’une rivière, dans les rochers ect. Malheureusement les éléphants n’étaient pas visibles. Voici les quelques bêtes que l’on peut admirer :


The King Lion

Les antilopes oryx

Moment de tendresse à la vue d’une hippo et son petit


La sortie de l’attraction donne sur Pangani Forest et Gorilla Falls un parcours à pied dans la même veine que Maharadjah Trek ce matin donc très sympa !



Après un ultime tour d’Expedition Everest toujours aussi smooth à chaud, direction Pandora à nouveau pour une bonne attente d’une heure inévitable pour Nav’i River Journey. Malheureusement la file est un simple parc à bœufs et donc bien moins divertissante que FOP mais surprise des lapins s’y promènent. ^^ L’attraction en elle-même est simple Boat-Ride, la musique et les lumières créent une atmosphère vraiment poétique et la ballade se fait au son des musiques du film, on peut notamment admirer les espèces de fossas noirs (animal de Madagascar) présents à nouveau dans le film, enfin l’animatronique de la reine du peuple Nav’i est vraiment sublime.




Nav’i River Journey ne mérite donc peut-être pas une heure d’attente mais cela reste un très bon Boat Ride.

A la sortie de l’attraction nouvelle claque en découvrant Pandora de nuit qui prend encore plus son sens.

Je me dirigerai alors vers River of Lights le son et lumière sur le lac prévu à 20h45 en admirant les illuminations de Tree of Life au passage. Concernant le show, c’est à nouveau très poétique mais clairement trop reposant pour moi, les sons et lumières ça m’endort en général et malheureusement malgré toutes les bonnes choses de ce dernier il ne fait pas exception à la règle et je n’ai pas été oublié.

La journée se finira donc par un second de FOP plutôt très rapidement (25 minutes je crois) à la sortie du Show mais la durée de l’attraction accompagnée du temps nécessaire pour sortir du parc + le temps d’attendre la navette pour EPCOT arrivée très tardivement me feront rater mon bus d’une minute. J’ai donc improvisé, ait attendu le bus pour Disney Springs et tenter de rejoindre un arrêt Lynx mais voyant l’heure défiler j’ai bien compris que si je voulais rentrer je n’aurais d’autres choix que de prendre un Uber.

J’ai donc pu visité (certes très rapidement), ce que j’aurais voulu faire dans tous les cas, alors certes ça ridiculise Disney Village mais j’ai quand même trouvé ça tout pété : il n’était que 23h mais aucune ambiance, aucune musique comme à City Walk et d’ailleurs c’est assez vieillot et fade par rapport à City Walk. En même temps c’est pas vraiment un lieu de passage comme à Universal et encore une conséquence négative de l’immensité du Resort. Plusieurs enseignes sont présentes telles que Zara et Uniqlo mais clairement je ne vais pas dans un parc d’attractions pour faire des magasins. De plus la plupart des restaus fermaient à 23h donc impossible de trouver ne serait-ce une prise pour charger un soupçon mon portable, bonne galère donc pour garder un peu de batterie pour réserver le Uber...

Autrement, conclusion sur AK : meilleur parc Disney du Resort sans hésiter, sans doute le plus beau parc du monde avec Disney Sea (hâte d’ailleurs de visiter ce dernier), toutes les attractions c’est de la bombe, aucune n’est à jeter, il fait donc parti du trio des parcs inratables à Orlando et clairement pas besoin du tout d’être fan de Disney pour apprécier ce parc hors du commun et ça surpasse tout les parcs que j’ai visité en Europe.

Mon dernier jour à Orlando sera consacré au meilleur du meilleur, c’est à dire IOA en coup de vent le matin pour tester Popeye seule attraction qui me manque (à chaque fois je repoussais le moment :-D) avec Poseidon’s Fury mais celui-là on s’en passera puis retour à BGT jusqu’à 18h (pas de concert de Florida malheureusement  :cry:) et ensuite Hollywood Studios avec DHS avec Fantasmic dernier show nocturne qu’il me reste à admirer !  8-)

Pour finir quelques en photos en vracs pour admirer encore un peu la beauté du parc :

Harambe...  :cry:





Parcs visités : Tripsdrill ; EP ; HoPa ; Phanta ; Disneyland Paris / WDS ; PA ; Fraisp ; Waly; Futuroscope ; Niglo ; Parc des Poussins ; PAv/FL ; Mira ; Efteling ; Tover ; WH ; Tibidabo ; LunaPar

Hors ligne 6lverStar

  • Essaye de prononcer Eejanaika sans bégayer
  • *
  • Messages: 67
  • Coaster Count : 99
Re : [TR Live] ORlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)
« Réponse #19 le: 11 mai 2018, 02:48:40 »
La suite :

***

JOUR 5 : UNIVERSAL STUDIOS ORLANDO

Direction aujourd’hui le parc mythique et original d’Universal Resort Orlando autrement dit Universal Studios Orlando (qui ma à chaque fois fait de l’oeil lors des différents passages dans City Walk mais qui était fermé car il ferme beaucoup tôt)..  :cry:. Départ prévu à 8h30 avec le shuttle le parc ouvrant à 9h, malheureusement le shuttle mettra un bon quart d’heure de plus donc je ne serai pas devant les grilles du parc tour à fait à l’ouverture. On a de jolies vues sur IOA au passage et le parc en arrivant :




Tout le monde s’arrête pour faire un selfie devant la mythique boule et/ou l’arche !



Une fois rentrés dans le parc avec une grosse sensation de satisfaction tellement Universal en général est réputé et connu mondialement à nouveau et Rock It donne très envie, je suivrais les conseils de T’n’p en me dirigeant vers le fond du parc et Revenge of The Mummy car Minion Mayhem et Shrek 4D sont en effet pris d’assaut.





Il faut d’abord déposer son sac dans un casier, et son entrée a fière allure :



La file d’attente est très sombre et en plus je suis myope donc difficile de s’y repérer. Les sièges Premier Rides sont pas hyper confortables en gare mais passables durant le ride. Pour la partie Dark-Ride en elle-même c’est top que ce soit la salle qui prend feu, ou le freinage brusque dans la salle « envahie » par les cafards. Quant à la partie Coaster, la section Free-Fall est useless par contre la suite est véritablement excellente avec un Launch en montée à la Hulk, gros airtime au sommet, s’en suivent virages serrés et spirales, le train est à nouveau arrêté par une opératrice qui se transforme en momie, le parcours se poursuit dans un écrin de fumée et se finit par un gag très sympathique. Bref c’est génial, sans doute un des meilleurs Dark-Ride/Coaster du monde, c’est rythmé, pêchu, y a des airtimes dissimulés enfin bref pour une fois qu’il y a des sensations dans ce type de Ride ! Et c’est la meilleure attraction du Resort à mon goût avec Spider Man (impossible de choisir), ne vous fiez pas à sa relative « impopularité » (accès direct en SR et peu d’attente en file normale, facilement enchaînable).

Toujours dans l’optique de suivre les conseils de T’n’p, j’enchaînerai avec Transformers situé à deux pas :



Utilisant la même technologie que Spiderman mais souvent dézingué pour sa faiblesse scénaristique, ben perso j’ai adoré, en ayant vu les films ça passe super bien, la qualité des écrans est sublime et j’en referai un tour directement, bref dans le Top5 du Resort !


L’imposant Megatron est présent pour nous saluer à la sortie

On enchaîne avec le tour du parc et l’attraction qui se trouve à l’extrême fond du parc, j’ai nommé : Men In Black !




Il s’agit d’un Dark-Ride Interactif à deux voies étonnement immense et sans surprise le meilleur que j’ai fait sans écrans (uniquement avec des cibles et décors réels) : le thème est véritablement utilisé à bon escient (les films sont des classiques en même et très riches) les gags sont amusants, à nouveau c’est top et je l’enchaînerai deux fois (alors qu’en général ce genre d’attraction m’ennuie.

Prochain arrêt : Springfield fameux lieu d’habitation des Simpson.






L’attraction The Simpson Rides se trouve dans ce bâtiment, « Krustyland » :



10 minutes d’attente sont indiquées pour ce Simulateur qui engrange pas mal de monde. Clairement je ne suis pas un fan des Simpson de base donc je n’en attendais pas grand chose. L’attraction débute par un pré-show nous situant le Ride avec des gags un peu trop pointus à comprendre si l’on est pas bilingue. On s’installe alors dans l’une des nombreuses nacelles qui se placent ensuite face à un écran hémisphérique. Quand au film, j’ai trouvé ça bof, l’image est de piètre qualité, les mouvements sont simples donc The Simpsons Ride fait un peu pâle figure par rapport à tous les simulateurs découverts auparavant.



S’en suit E.T. The Family Adventure toujours sans attente, le petit extraterrestre est attachant mais le Dark-Ride suspendu à son effigie est d’un vieillot à faire pâlir un mort, il faudra donc songer à remplacer puisqu’ET est présent depuis l’ouverture du parc en 1990 (la seule attraction d’origine je crois). Ça reste mieux que Peter Pan’s Flight dans le genre, beaucoup plus long et la scène simulant le vol au dessus d’une ville est plus impressionnante. Fait original : le parcours se fait à bicyclette.

J’enchaînerai avec la zone enfants proche de là pour le Kiddie :


Thématisé sur le petit pic-vert il est plus doux que Barnstormer donc pas désagréable (on peut observer les similitudes entre Universal et Port Aventura présent ici, le même modèle de Kiddie ect).



Il est déjà 11h30, c’est l’heure de Rock It qui attend sagement depuis l’ouverture. Comme dans Hulk les « Loose Articles » sont strictement prohibés (portiques de sécurités compris) donc direction les casiers d’où l’on a une vue sympathique sur le Non Inverted Loop :



J’emprunterai alors la Single Rider avec 15 minutes d’attente puis en accès direct pour les tours suivants. Rock It est très bien opéré donc même si les trains sont courts ils sont nombreux et ça débite avec le tapis roulant !




On embarque alors dans les trains du défunt Maurer puis on choisit alors sa musique : Pump It des Black Eyed Pease et Stronger de Kanye West étaient les seules que je connais. Le lift très rapide mène à la drop efficace à l’arrière, le Non Inverted Loop est super rigolo malgré le petit à coup au sommet. Ensuite c’est connu la suite du premier rang : soit on est en front et ça passe super bien avec des vibrations et accoups minimes, soit on est vers la fin et là ça tape et ça vibre un peu trop à mon goût. Cela reste une belle surprise avec tous ses airtimes inattendus lors des montées et des redescentes qu’avait évoqués aqwnji, y a des G’s dans les spirales et le petit Stengel Dive est agréable, de plus on entend super bien la musique et la playlist est super bien choisie mais tous ses défauts l’empêchent de monter haut dans les classements.

Après 5 tours pour profiter du casier que l’on a disposition pendant 1h15 alors j’irais déjeuner au Krusty Bruger dans la zone Simpson : c’est pas mauvais, le
Hall est grand donc je recommande.

Il me reste alors à visiter le fameux « Chemin de Traverse » (Diagon Alley) aimant à visiteurs d’Universal Studios. On pénètre dans le quartier en passant Kings Cross :

Derrière hop une classe visuelle (première autre qu’à AK), c’est sublime avec le dragon au dessus de la banque qui crache du feu à intervalles réguliers (et les gens qui attendent devant sachant que les petits gargouillements de la bête annoncent qu’il s’apprête à cracher).



Non le seul défaut de la zone et qui la laisse derrière Pandora selon moi c’est son étroitesse, certes ça colle au thème mais par grosse chaleur et avec la densité de personnes ça devient vite étouffant.

Je pénètre alors dans la fameuse banque en empruntant la Single Rider, c’est vraiment sur-thématisé et notre bouche est bée quand on atteint le hall des gobelins (là c’est exactement comme dans le film), même si ce passage dans le hall est bref en SR. S’en suit un passage dans des galeries sombres et survînt alors à l’embarquement dans les trains Intamin.

Je ne vais pas spoiler l’attraction mais à nouveau j’ai été assez déçu (je n’avais regardé aucune vidéo ni lu beaucoup d’avis donc ne savait pas grand chose de ce qui allait se passer. D’une part les parties Coaster sont vraiment riquiquis et pas impressionnantes pour un sou (par rapport à Revenge of the Mummy : dûr d’imaginer le sort de Bellatrix envoyer balader notre wagon quand celui-ci va à 20 km/h. D’autre part je trouve qu’ils n’exploitent justement pas assez (voir pas du tout) les passages dans le film où le train dévale justement à toute vitesse les rails dans les souterrains. Là notre wagon se prend juste deux trois coups de matraque par des gardes du souterrain et tourbillonne gentiment mais c’est tout. Sinon la qualité des écrans est top avec la 3D et j’ai quand même énormément apprécié l’apparition de Bellatrix et de Voldemort a plusieurs reprises (le charisme de ces méchants c’est dingue). Enfin l’effet à la fin avec le Dragon qui nous sort de là suivie de la remontée du wagon est réussi (le wagon descend en fait au niveau de la file d’attente pour exécuter l’attraction et le quai d’embarquement/début et fin de l’attraction sont en hauteur. Globalement ça reste un excellent ride que j’ai enchaîné trois fois derrière, j’ai largement préféré à Forbidden Journey comme Gringotts se concentre sur un réel passage, manque juste de la vitesse et de l’intensité dans les parties Coaster pour qu’on y croit et d’autres passages du film auraient largement mérité d’apparaître.

J’ai ensuite pris un peu le temps de flâner dans Diagon Alley où l’ambiance est quand même géniale avec les petits spectacles de rue et ai goûté la Butterbear !


Bon le deuxième point je ne recommencerai pas ça m’a plus écœuré et retourné l’estomac qu’autre chose ^^.

Je comptais prendre le Hogwarts Express pour me rendre à IOA dès maintenant mais me suis rendu compte que Shrek 4D n’était pas présent à Hollywood (je comptais garder les Minions pour USH), direction donc le cinéma 4D qui affichait 10 min d’attente!


J’aime beaucoup l’univers de Shrek (j’ai d’ailleurs grandi avec), les gags sont réussis, les effets 4D également, cependant la qualité de projection est pas top et globalement c’est 1000 mille lieues en dessous de 1001 pattes testé le jour d’avant.

Hogwarts Express affichait quand même quelques 35 minutes d’attente, je m’armerai donc d’un Fanta pour patienter. La reconstitution de la gare est à nouveau très immersive, on se croirait vraiment à Londres.

Kings Cross

On embarque par petit groupe dans la magnifique reconstitution du Hogwarts Express en direction d’Hogsmeade dans des petites cabines.



Le fameux quai 9 3/4

Et là, à nouveau extrêmement déçu. Je m’attendais à de superbes effets, ne seralt-ce qu’une musique angoissante à l’apparition de détraquées et au final rien de tout cela, seulement leurs ombres ainsi que celles d’Harry, Ron et Hermione et de grenouilles. J’en sortirai, ferai un petit tour dans Hogsmeade :


... sans passer par la case Forbidden Journey manquant de temps et reprendrait Hogwarts Express vers London mais malheureusement c’est pas mieux dans ce sens. En clair prenez ça uniquement pour un moyen de transport rapide entre les deux parcs s’il n’y a pas d’attente et pas comme une attraction à part entière même si le concept est génial sur le papier. C’est ça ma déception avec les attractions Harry Potter : on en attend énormément, les quartiers sont sur-thématisés et magnifiques mais les attractions battent légèrement de l’aile.

Dernière attraction des Studios qu’il me reste à tester :


...avec accès quasi-direct en Single Rider. Dans le principe ça ressemble pas mal à King Kong Reign of Skull que je testerai plus tard dans la journée : on embarque dans des sortes de Jeep, la Jeep se balade dans quelques décors et arrive sur une plateforme mouvante et s’en suit tout un tas d’actions et effets spéciaux sur cette plateforme mouvante. Bon c’est un peu cheap et au final dispensable mais j’aime bien les films donc aucun regret !

Il me restait maintenant une petite heure et 30 minutes pour partir découvrir Volcano’s Bay ayant fait et refait toutes les attractions des Studios (appart Race Through New York mais bon) et toujours dans l’optique de me détendre un peu les jambes et de repartir du bon pied. Je prendrais donc la navette mise à disposition par le parc à l’entrée des escalators menant vers City Walk puisque tout de même 400 mètres les sépare.


Le parc est vraiment sublime avec le volcan en son centre ainsi que la végétation, les nuances de couleur utilisées dans la thématisation...





Je me dirigerai alors donc vers les casiers. Une dame me proposa hyper gentiment de me laisser son casier plutôt que de payer 12$ pour une heure mais le paiement était déjà fait :/.

Je débuterai par Hono of Honu iKa Moana, un toboggan en bouées à plusieurs avec des « Half-Pipe » qui fut super sympa, la bouée monte haut sur les rampes. Ensuite : Ko’okiri Body Plunge, le toboggan tout droit 38 mètres tout droit dans le volcan face à l’entrée, on se prend beaucoup dans la face mais c’est sympa bien que beaucoup plus impressionnant de l’extérieur que de l’intérieur. Puis ce fut au tour de Puihi of Maku Puihi Round Raft Rides dans la même idée que le premier mais avec des compartiments pour chaque personne, à nouveau ultra fun. Le prochain fut un des deux toboggan à trappes (je vous épargne le nom), là par contre je déconseille puisqu’il fait très mal dans les jointures comparé à ceux d’Aquatica mais si la Free-Fall reste spectaculaire. Du coup je n’aurai pas fait l’autre. S’en est suivi un des Taniwha Tubes, ensemble de quatre toboggans fermé en bouées solo, là par contre il ne se passe rien donc à éviter.

Enfin : Krakatau Aqua Coaster, le plus populaire du parc et convoité des familles et on comprend pourquoi : Il s’agit d’un toboggan à propulsion avec de multiples camelbacks, Drops et virages et c’est vraiment hyper fun, très tape-cul (surtout avec des personnes à forte corpulence) donc j’ai adoré ! Apparemment c’est un modèle les moins réussis du genre donc hâte d’en tester d’autres (notamment celui d’Holiday World). Le parc fermait à 19h et retournerait aux casiers vestiaires me changer pour retourner à IOA (en navette toujours) qui ferme à 21h (très court comme créneau) !



Conclusion sur Volcano’s Bay : un peu comme Blizzard Beach le parc vaut surtout pour sa thématisation (bon les toboggans y sont supérieurs quand même) mais au final c’est pas le Water Park que je conseillerais à Orlando mais plutôt Aquatica bien plus fun et qui dispose de toboggans à trappe praticables.

Retour à IOA donc juste le temps de tester King Kong Reign of Skull, même principe que Fast et Furious donc testé précédemment mais en 3D avec une partie à l’extérieur (avec la vue sur la zone Jurassic Park et cela s’intègre parfaitement dans la zone). La partie à l’intérieur est aussi beaucoup plus cool et spectaculaire et avec une histoire, certes simple mais c’en est une : en gros nous partons à la découverte des dinosaures en compagnie de scientifiques et (comme d’habitude) on est attaqués par des Tyrannosaures et King Kong nous vient en aide en les envoyant valser. La scène où notre Jeep est balancée de part et d’autre avec d’un côté King King et de l’autre je ne sais plus quoi qui nous tire est assez impressionnante. Au final même si le thème est vieillot j’ai bien aimé l’expérience.

Je finirai la journée par High Seuss Trolley le monorail E-Powered qui parcourt Seuss Landing car je me suis rendu compte que chaque fois comptait comme un crédit (seule la voie bleue était ouverte à ce moment-là donc c’est déjà ça).

Au final une journée intense avec les différents changements de parc et que je ne conseillerai pas parce que même si j’ai eu le temps de tester la plupart des toboggans de Volcano Bay je n’ai pas profité des infrastructures alentours.

Quelques photos d’IOA de nuit :







Conclusion sur Universal Studios Florida : Y a de très bonnes choses et mais le parc est globalement vieillot et préfère largement son voisin IOA qui lui n’a pas une attraction à jeter. Bien sûr c’est à ne pas rater pour la Momie et Gringotts.

Prochain sous-chapitre : l’excellent BGT !

Et bientôt le départ pour Los Angeles (avec déjà une grosse nostalgie d’Orlando), la nuit va être courte. :fou:

Au revoir Universal !
[/quote]
Parcs visités : Tripsdrill ; EP ; HoPa ; Phanta ; Disneyland Paris / WDS ; PA ; Fraisp ; Waly; Futuroscope ; Niglo ; Parc des Poussins ; PAv/FL ; Mira ; Efteling ; Tover ; WH ; Tibidabo ; LunaPar