Auteur Sujet: [USA 2017] 25 jours du 25 mai au 18 juin.  (Lu 18516 fois)

Hors ligne Tralala02

  • alias Nico
  • Administrateur
  • A osé Oz'Iris
  • *********
  • Messages: 6219
  • Karma : 200
  • .: Parkfan since 1993 :.
    • http://ameworld.net
Re : [USA 2017] 25 jours du 25 mai au 18 juin.
« Réponse #90 le: 30 Avril 2018, 23:52:06 »
Samedi 10 juin : Six Flags Over Georgia

Oublié les mésaventures de la veille, nous voici bien reposés et d'attaque pour affronter notre cinquième mais aussi dernier parc Six Flags du séjour ! Côté positif, le changement d'hôtel nous a permis d'éviter une demie heure de route, puisque nous nous trouvons à peine à 200 mètres de l'entrée. Il est tout juste 10h00, le parc vient d'ouvrir ses portes, c'est parti pour la visite :



Ouvert en 1967, Six Flags Over Georgia est le deuxième parc de la firme à voir le jour sur le sol américain (c'est d'ailleurs avec SF Over Texas et SF St. Louis les seuls parcs crées de A à Z par le groupe, les autres sont tous des rachats). Depuis les années soixante le parc a bien changé et propose actuellement (2017) onze montagnes russes ainsi que de nombreuses attractions, il est grand temps pour nous d'aller découvrir tout ça !

La visite commence donc par Georgia Scorcher :


Je n'ai d'ailleurs que cette unique photo à vous proposer... Je ne devais surement pas être d'humeur photographe en ce début de journée.  :D

Première étape : casier ! Aucun sac, effet personnel etc... Bon, on connait la chanson, on sort les dollars et on prend l'option multi casier à cinq dollars (valable de mémoire pour toute la journée). Ce détail passé, on embarque assez rapidement. Pas fan des "stand-up" de base, même si ce modèle ne m'a pas laissé de trop mauvaises impressions, il ne m'a pas non plus marqué plus que ça... Je me souviens avoir pensé sur le moment que ça pourrait faire un bon floorless... Qui sait, peut-être qu'un jour le parc se penchera sur son cas et le transformera comme l'a fait Cedar Point. Sympa mais sans plus dirons-nous, nous ne ferons d'ailleurs qu'un seul tour sur la journée.  :D

La visite se poursuit par la droite en direction du prochain coaster Georgia Cyclone :


Georgia Scorcher, Georgia Cyclone... On sent un peu le manque d'inspiration !  :P
Un petit air de "déjà-vu" pour nous car ce wooden est un clone en version miroir du célèbre "Cyclone" de Coney Island (notre tout premier coaster ridé sur le sol américain en 2012). J'ai assez bien aimé le tour dans son ensemble, même avec ce côté old-school la ballade ne fut pas douloureuse.  :P Côté attente à peine dix minutes, les opérateurs sont efficaces à défaut d'être hyper aimable.  ;)

La visite continue en direction du Dahlonega Mine Train :





Un Mine Train Arrow de 1967... Cette phrase en dit long, vous l'aurez compris, rien de bien exceptionnel, quelques passages sympa mais d'autres assez désagréable histoire de rester dans la trempe de ce que nous faisait Arrow à l'époque. :)
D'habitude nous aurions continué notre chemin dans le sens de visite, mais l'envie d'aller tester Goliath est trop forte... demi-tour, on repasse par l'entrée et on repart vers la gauche :






Visible depuis l'entrée et haut de ses 61 mètres, Goliath ne passe par inaperçu et vous fait de l’œil dès votre arrivée ! Que dire sur ce beau joujou B&M, et bien on a adoré ! Pour ce premier tour nous avons embarqué au dernier rang histoire de... et le bilan fut très positif ! De beaux air-times, une spirale bien intense (mais pas trop), une longueur correct... Mise à part la gare qui est un peu trop simple à mon gout, je ne trouve pas vraiment d'autres reproches à lui faire. :) Côté attente, une petite vingtaine de minutes avant d'embarquer, du coup on en profite pour le refaire au premier rang cette fois-ci, bref il est aussi bien au premier comme au dernier rang. :) Laissons Goliath quelques instants (mon petit doigt me dit qu'on ira surement reposer nos fesses dessus dans la journée...) ^^

Juste à côté se trouve un autre coaster Dare Devil, l'attente étant assez longue (plus d'une heure d'après l'application), nous décidons de passer notre chemin pour l'instant et de continuer vers le fond du parc, nous voici à présent dans le zone enfant :






Un family Coaster de chez Chance Rides, rien d'extraordinaire mais sympa pour les plus jeunes.  ;)
Voici à présent trois petites heures que nous sommes dans le parc, malgré le monde dans le parc, les temps d'attentes semblent corrects, le parc est ouvert jusqu'à 22h00, il nous reste encore six coasters à tester... ça devrait le faire.  :D Pour l'heure on dégaine nos season pass et c'est la pause déjeuner. :)

Nous voici rassasiés et prêts pour la suite de la visite ! On check le plan rapidement, il nous reste deux grosses zones à découvrir, c'est parti pour la première où nous attendant les trois prochains roller coaster :




Trop de monde pour le Star Flyer, on fera l'impasse pour aujourd'hui. :)




Avant de débarquer à SFOG en 1992, le coaster se trouvait à Dinausor Beach entre 1989 et 1991. Un vieux looper Vekoma donc... autant vous dire qu'on en attendez pas grand chose si ce n'est un truc désagréable... bilan, ce fut moins pire que l'on aurait pu l'imaginer, même si le coaster en lui-même est assez désuet de nos jours, point de vue inconfort on a vu pire, les "nouveaux" trains Vekoma font aussi beaucoup.
Même si l'attente était quasi nulle, nous patientons une vingtaine de minutes car la machine fait des siennes et vient de tomber en panne.:) Rien de bien méchant, visiblement le train ne s'est pas arrêté correctement face aux capteurs de la gare empêchant le débarquement... Pour le train à quai ça va, l'attente se fait à l'ombre, en revanche pour le train arrêté sur les freins finaux ça devait être tout de suite moins marrant :


Coucou vous !  :)
Il faut dire qu'il fait chaud, très chaud aujourd'hui et cette attente même relativement courte devait être bien désagréable.

Continuons sur notre lancée vers notre prochaine escale, Great American Scream Machine :




Ouvert en 1973, nous avons ici un coaster typique pour son âge, un layout assez classique constitué principalement de bosses et de virages. Du basique pour les USA donc mais qui se ride quand même avec plaisir. Ce n'est pas un monstre de sensation, mais ça reste quand même vachement plus fun à faire que le Vekoma d'à côté. :p  Chez Six Flags, un coaster peut en croiser un autre, regardons donc ce qui se cache au loin :


Oh, un flying coaster !  :D



Superman - Ultimate Flight : Tout premier modèle du nom ouvert en 2002. Bien que le layout soit identique sur les versions clonées, ce dernier bénéficie d'un avantage non négligeable : le terrain ! Si les clones ont été installés sur un terrain plat, ce n'est pas le cas pour celui-ci, le coaster joue avec le dénivelé du terrain ce qui offre beaucoup plus de passages au ras du sol voire dans des tranchées, tunnels... Pour un flying coaster ces petits détails jouent beaucoup sur l'expérience du visiteur ! Du coup, même si ce n'est pas vraiment une grande première pour nous, il nous tarde de tester cette version... Oui, mais bon une fois devant l'entrée, ce sont deux heures qui sont affichées... On se renseigne auprès de l'opérateur qui nous confirme le temps d'attente avant de constater qu'effectivement l'attraction ne tournait qu'avec un seul train... sur une attraction aussi populaire, ça pique !  ???

Que faire... ?! Il est aux environs de 15h00, il nous reste encore quatre crédits en comptant Superman... Mais le temps d'attente nous décourage assez rapidement. On retentera notre chance en fin de journée, et dans le pire des cas il nous reste la possibilité d'une revisite le lendemain en matinée... tout va bien !  :D :D
Que reste-t-il dans ce coin du parc ? Plus grand chose mise à part le parc aquatique que nous ne testerons pas, des stands de jeux et aussi la nouveauté 2017 Justice League Battle for Metropolis :


Attraction déjà croisée à trois reprise jusqu'ici, cette version manquera à notre tableau de chasse ! L'effet nouveauté allongera l'attente à plus d'une heure, même si j'ai bien aimé ce dark ride dans l'ensemble, ça sera sans nous pour cette fois. :) Du côté de Dare Devil, l'attente affichée est toujours d'une heure, tant pis, allez on se lance :






Si jusqu'à présent nous avons pu constater une différence entre l'attente affichée sur l'application et l'attente réel qui était moins longue, pour Dare Devil ils sont raccord, une heure annoncée, une heure attendue... et pourtant à vue de nez la file d'attente était à peine à un quart de sa capacité totale (je n'ose imaginer les jours où elle est pleine). Contrairement aux autres coasters croisés jusqu'à présent qui possèdent un bon débit (à condition de tourner avec tous les trains..) Dare Devil fait un peu pâle figure à coté... Ce type de machine aussi sympathique soit-elle n'est pas vraiment adapté pour des parcs de cette envergure... Débit catastrophique et opérateurs pas super efficaces font très vite monter l'attente... Mis de côté ce détail de débit, j'ai bien aimé ce coaster, les trains équipés de lapbar offrent une belle sensation de liberté, le layout est fluide bien qu'un poil court.  :) Un deuxième tour n'aurait pas été de refus, mais vu l'attente nous nous contenterons de ce seul et unique tour pour la journée.  ;D

Il est environ 17h30, Il nous reste encore une zone à découvrir et trois coaster à créditer... C'est à ce moment-là où tu es content que le parc ferme à 22h00.  :P Allons donc découvrir la dernière zone du parc consacrée à Batman :






Dans cette zone se trouve les deux derniers coaster, direction le premier, Batman The Ride :



Encore un Batman... oui mais on ne va pas cracher dessus d'autant plus que ça sera le dernier exemplaire à croiser notre chemin pour cette année. Rien à redire sur ce modèle que j'apprécie toujours autant, côté attente c'était vite pliée à peine 10/15 minutes, un tour au premier rang, un autre au dernier et hop !  :D :D

Juste à côté se trouve Mind Bender :




Un bon vieux Schwarzkopf de 1978 jouant également avec le terrain. Le layout est assez classique avec ses loopings typique du constructeur, mais l'ensemble a plutôt bien vieillit. Côté théma c'est le service minimum à côté de Batman qui est relativement bien emballé ça fait un peu tâche, fort heureusement la zone est bien verdoyante. :D L'application affichait quelque chose comme quarante minutes, nous attendrons à peine dix minutes (pas toujours au point comme on a pu le constater tout au long de la journée).

Pour ce qui est des coasters, ça fait dix ! Seul Superman manque pour le moment, un coup d’œil sur le temps d'attente... toujours pareil, tant pis, passons notre tour pour maintenant.  :) Il est aux environs de 18h30, le temps pour nous de s'attarder un peu sur le reste des attractions et de refaire certains coasters bien entendu ! :)

Après tant d'émotion, rien de tel qu'un tour de train histoire de se reposer un peu, on y découvre d'ailleurs deux attractions aquatiques bien planquée, à savoir un raft et un flume :



Bon, pas si planquée que ça, mais nous n'y avons pas vraiment prêtés attention jusqu'à maintenant, nous ne les testerons d'ailleurs pas. Il est à noter qu'une bande son racontant l'histoire du parc, l'année d'ouverture de certaines attractions etc... est diffusée durant la ballade, un petit plus sympa. On profite du train pour rejoindre la zone d'entrée histoire de manger un morceau et nous enchainons avec les télécabines :







D'en haut la vue est très sympa, redescendons à présent pour découvrir les autres attractions du parc :







Comme vous pouvez le remarquer sur les dernières photos, la nuit commence à tomber... il est environ 20h30, nous allons tester l'autre dark ride du parc aperçu un peu plus tôt dans la journée :






Beaucoup plus ancien et beaucoup plus tcheap que Justice League, l'attraction semble bien plaire aux familles puisque la file d'attente n'a pas désemplie de la journée. En soirée c'était beaucoup plus calme comme sur le reste du parc d'ailleurs... il nous reste un peu moins d'une heure et demie avant la fermeture, le temps pour nous de refaire les quelques coasters qui nous avaient bien plu, à savoir Goliath, Great American Scream Machine, Georgia Cyclone... puis nous tentons une dernière tentative à Superman juste avant la fermeture...

21h40 la file d'attente est toujours accessible et l'opérateur nous annonce encore cinquante minutes d'attente... Bon, la file est ouverte, l'attraction ne fermera pas tant que la file n'est pas écoulée, tentons ! Au final l'attente sera très rapide, à peine quinze minutes et nous voici embarqué pour le tout dernier tour de la journée ! De nuit et avec les interactions avec le terrain, il était vraiment super ce tour, le top pour terminer la journée en beauté !  :D


22h00 et des poussières, la journée se termine le temps pour nous de faire le bilan de cette visite, et dans l'ensemble le résultat est très positif ! Le parc est propre et hyper verdoyant, de la théma il y en a, certes c'est un peu bordélique par endroit et pas toujours bien réalisé, mais le parc n'est pas moche, loin de là ! Côté attractions, il y en a pas mal et pour tous les ages, l'offre est bien variée, et SFOG possède quelques belles machines telles que Goliath et Dare Devil pour ne citer qu'elles. Le personnel nous a semblé un peu moins aimable que dans les autres parcs du groupe (mais ça doit être la région qui veut ça, côté clientèle c'était aussi un peu plus agité qu'ailleurs). Côté affluence, nous avons eu ici la journée la plus chargée en visiteurs comparée aux autres parcs visités depuis le début du trip. Ce n'était pas l'horreur non plus au final, mise à part Dare Devil et Superman avec leurs 1 et 2 heure d'attente respectif, pour le reste on tournait plus entre 10 et 30 minutes grand maximum, pas de quoi s'affoler, mais nous n'avons pas eu de trop avec une ouverture de 10 à 22h00.  ;D


A très vite pour la suite !  :)
Aide-toi, le ciel t'aidera !