Auteur Sujet: [Crédits en Rhénanie-Palatinat] 16.10.16  (Lu 1586 fois)

Hors ligne xxxx-GDPR-DEMANDE

  • S'accroche à son chapeau dans BTM
  • ***
  • Messages: 1788
  • Karma : 0
[Crédits en Rhénanie-Palatinat] 16.10.16
« le: 18 Octobre 2016, 13:33:50 »
Rien de prévu ce dimanche... Il n'était pas question de parcs, on avait envie de sortir quelque part en Lorraine mais rien ne nous tentait vraiment. Alors à tout hasard j'ai regardé sur le coaster-count s'il y avait des choses pas trop loin. Et j'ai trouvé du côté de Trèves, quelques crédits, pourquoi pas...
Après avoir étudié rapidement un petit itinéraire, on s'est décidés et on a pris la route dimanche vers 9h. Objectif : jusqu'à 4 lieux à visiter pour 6 coasters à créditer. ;)


Trampoline Trier

On commence par le "pire" on va dire : c'est un petit parc indoor pour enfants, inauguré en 2014 et qui contiendrait 2 crédits. Arrivés pour l'ouverture à 10h30 je craignais par avance qu'on se retrouve seuls là-dedans. A peine sur le parking on voit qu'il y a déjà quelques voitures, des adultes, des enfants : ouf !
Déjà on commence par l'avantage du truc : l'entrée coûte 8,90 euros pour les enfants et seulement 4,90 euros pour les adultes, c'est déjà ça de pris. :)
On fait vite le tour, c'est une grande halle de sport dans laquelle sont disposées quelques attractions, des jeux pour enfants, trampolines, gonflables etc. Et rapidement on se rend compte qu'on n'aperçoit pas le coaster escompté. L'absent se nomme Racing Coaster et serait un petit SBF... Renseignement pris, il me semble avoir compris qu'il a été temporairement retiré. Flûte, la journée commence bien, un crédit en moins.

On se rattrape comme on peut avec le second qui s'appelle simplement Butterfly. Petite consolation, pour le coup c'est notre premier butterfly. Un petit mot sur les opérations : c'est original et on n'avait encore jamais vu ça, les attractions sont libres d'accès pour les enfants surveillés d'un adulte. Il faut s'installer, verrouiller les sécurités, fermer la porte et la personne restée à l'extérieur de l'attraction appuie sur un bouton pour la mettre en route.

Je teste également Luna-Loop, encore un truc inédit pour moi. C'est amusant, je ne m'attendais pas à avoir la tête à l'envers aujourd'hui et encore moins dans ce petit parc ! On trouve ici également quelques autres attractions qui sont sûrement de Heege mais on ne testera rien d'autre.



Youpiiiii le premier crédit de la journée ! ^^





Le crédit manquant qui nous nargue sur une fresque peinte au mur...


Au bout de 30 minutes nous voici dehors, direction la deuxième étape de la journée. Après des tours et des détours en raison de nombreux travaux, nous arrivons à...


Erbeskopf

Un peu de culture touristique... L'Erbeskopf (littéralement « tête de l'héritage ») est la montagne la plus élevée du massif du Hunsrück et du land de Rhénanie-Palatinat. C'est également le plus haut sommet d'Allemagne à l'ouest du Rhin (merci wikipedia !) ; ici nous sommes plus précisément au Wintersportzentrum Erbeskopf.

La raison de notre passage ici répond au doux nom de Sommer-Rodelbahn. D'après RCDB, il s'agit d'un Mountain (Alpine ?) coaster Brandauer datant de 2005. Le truc bizarre pour moi, c'est qu'il est sur un seul rail central tubulaire.
Visuellement parlant c'est pas mal du tout puisque ça se situe dans une longue prairie en pente, on peut admirer quasiment tout le trajet d'en bas. Il y a constamment une petite file d'attente de 10 ou 15 personnes. Une fois installé (l'assise n'est pas hyper confortable) on est tracté jusqu'en haut et c'est parti... Alors je dois avouer une chose : le coup du rail central ne m'a pas hyper rassuré, moi qui aime bien foncer dans ce genre d'engin, j'ai assez freiné dans les virages ! A tel point que le jeune qui me suivait m'a quasiment rattrapé.

Pour résumer : c'est sympa mais n'ayant pas osé aller trop vite les sensations étaient peu présentes. De plus le rail se situe tout du long quasiment au niveau du sol donc aucune impression de hauteur, et il y a seulement un petit virage qui passe derrière quelques arbres pour donner une impression d'interaction mais sinon la totalité du trajet se situe totalement dans la prairie. On va dire que ce n'est pas inoubliable.

Il y a quelques autres animations dans le coin : une aire de jeux pour enfants, un parcours accrobranches et quelques autres trucs qui permettent sans doute de pouvoir passer ici une agréable journée en famille.






Il est déjà 13h et nous prenons la route vers notre troisième destination :


Freizeitsee Triolago

Nous sommes ici sur la commune de Riol. Triolago est une aire de loisirs située en bordure de la Moselle. Notre premier objectif : manger !! Lors de mes préparatifs, j'avais noté la présence ici d'un restaurant proposant des flammenküche. ;D

Et puis juste derrière le restaurant, voici l'Allwetter-Rodelbahn, encore un Alpine coaster un peu plus récent (2010) et qui ressemble déjà mieux à ce que je connais, c'est un modèle Wiegand. Vu d'en bas, on ne voit rien du tracé car l'ensemble est très boisé.
La montée est assez longue dans la forêt, c'est agréable et l'assise est confortable. Puis la descente... Wahou, beaucoup plus fun que la précédente. :P Là je n'hésite pas à foncer, ressentant au passage quelques mini air-times pas désagréables. Avec à un moment une jolie vue sur la vallée de la Moselle. L'environnement est très chouette.

On trouve également à Triolago diverses activités avec entre autres un joli mini-golf (pas testé par manque de temps...) et un plan d'eau où l'on peut faire du ski nautique, tracté par un câble suspendu (ma foi, je n'avais jamais vu ça, c'est amusant et original).



Pause bien méritée. :)



Une looooongue montée.




Nous accusons un léger retard sur le planning prévisionnel car j'aurais aimé quitté cet endroit à 15h et il est déjà 15h45 quand nous sortons du parking. Direction notre ultime étape...


Eifelpark

Rien à voir avec Gustave Eiffel. L'Eifel est une région de collines en Allemagne occidentale, au sud de Cologne, et à l'est des cantons de l'est de la Belgique. Elle occupe le sud-ouest de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie et le nord-ouest de la Rhénanie-Palatinat. Elle avoisine la Belgique et le Luxembourg (re-merci wikipedia ! ^^).

Petit point planning pour commencer : nous sommes ici dans le seul "vrai" parc de la journée, et j'avais noté qu'il fermait à 17h d'après le site-web. L'entrée, au tarif de 18,50 euros par adulte, passe à 10 euros si on arrive 90 minutes avant la fermeture. D'où l'idée initiale d'arriver pour 15h30. Or là il est presque 16h30 quand on arrive aux caisses, ça vaut à peine le coup mais... on y va quand même. Or, quelle surprise : en vérité le parc ferme à 18h, ce qui fait que nous sommes pile-poil parfaits niveau timing. ;D

Pour la petite histoire : ouvert en 1964, il s'agit d'un mélange parc animalier / parc d'attractions. Fermé en 2012 et ré-ouvert en 2014 par de nouveaux propriétaires, nous visitons du coup un parc à la fois ancien et récent.
Nous avons donc 90 minutes à y passer, le temps nous est compté. Deux crédits sont au programme, on passe devant le premier : encore un Alpine avec une file d'attente qui déborde... mouais on y reviendra plus tard.



Des petites touches de déco Halloween !

Rapidement on se rend compte que s'il n'y a pas grand chose dans le parc, il y a quand même de l'espace et les différentes zones sont très espacées. En gros il y en a le haut et le bas. L'entrée est en bas... Il faut grimper entre 5 et 10 minutes pour atteindre les hauteurs, c'est assez éprouvant physiquement quand on se dépêche comme nous. :P Il y a bien le Eifel-Express qui est une navette (conduite par un tracteur) permettant d'accéder en haut sans se fatiguer mais on n'a même pas eu la patience d'attente son démarrage.

Et voici le crédit tant attendu : Eifelpark-Blitz... une pomme (sans pomme !). :o Bon bin voilà, c'est fait. En plus c'est récent puisque ça date de 2014. C'est très dommage, jusqu'en 2012 il y avait dans ce parc un petit coaster Zierer mais bon, c'est comme ça.
La zone autour est assez sympa, ça s'appelle Piraten-platz et ça évoque un fort de pirates avec des remparts, des canons... Ici on trouve des pédalos, un manège de jet-skis et une espèce de splash-battle.
Un peu plus loin, une zone nommée Western-stadt que je n'ai pas explorée plus en avant, avec des chevaux galopants, un carrousel et des autos-tamponneuses.



Maintenant que le "vrai" +1 de la journée est fait, on va redescendre tranquillement vers l'Alpine. Au passage on traverse une mini-ferme que je trouve bien ringarde (il y a des animaux géants en plastique au milieu des vrais animaux...), et au bout un mini-golf vaguement thématisé avec un totem indien. Puis une espèce de place de village avec une scène de spectacle, le haut de l'Alpine (d'après ce que j'ai lu sur TnP : avant l'Alpine servait de moyen de transport pour monter et il fallait refaire la file pour redescendre ; aujourd'hui ce n'est plus le cas) et un coin restauration.




Et encore une mini-zone nommée Bergspiel-platz, littéralement "jeu de montagne". La théma, faudra m'expliquer... D'un côté nous avons une école de conduite thématisée chantier (bravo c'est tout de même original) et des mini-pelleteuse pour les enfants, c'est rigolo. Puis sur une théma western : une tour Heege (nommée Eifel-Tower, pourquoi pas), en face il y a une aire de jeux thématisée pirates... Au bout : un labyrinthe végétal avec juste une entrée. Et au milieu de tout ça, un manège de chaises volantes thématisé champignon. Ajoutons à cela la touche de mauvais goût avec notamment le faux cabinet de toilette qui s'ouvre et où on découvre un automate avec bruitages incorporés... Mouais, mouais. Bon, on ne va pas s'éterniser ici. En redescendant on passe devant une déco avec un homme préhistorique, un dinosaure et plein de panneaux explicatifs sûrement très intéressants mais néanmoins en allemand.



Retour en bas dans la zone Tal-station où on va attendre pour l'Alpine Eifel-Coaster, en service depuis 2006. Après une bonne demi-heure on embarque : c'est encore un Wiegand, notre deuxième de la journée. ^^ Le parcours m'a paru moins fun qu'au Triolago, moins de sensation de vitesse. Encore davantage pour Jeremy qui s'est trouvé derrière une personne qui n'avançait pas, c'est le risque avec ce genre de coaster. ::)
Après coup je suis allé voir des photos du truc du RCDB : c'était beaucoup moins boisé avant ! Aujourd'hui c'est difficile de trouver un point de vue pour prendre le trajet en photo.




C'est déjà 18h, l'heure de la fermeture. On passe encore devant quelques attractions destinées aux plus jeunes (trampolines, toboggans...), ainsi que 2 ours animatronics qui évoquent ce côté si immanquablement kitch des parcs allemands ;) (quant à Jeremy, ça lui a fortement évoqué les animatronics de Nigloland). L'allée qui nous mène vers la sortie longe un enclos animalier où on peut apercevoir notamment des cerfs ; je traine un peu, on n'avait pas pris le temps de regarder en arrivant !
A la sortie, une petite mascotte distribue des cartes postales, c'est sympa.



Au final en 90 minutes on a juste eu le temps de balayer rapidement le parc et faire nos 2 crédits. On a totalement zappé la partie animalière, qu'on peut faire à pied où à bord d'une navette (ça fait tout de même un trajet de 2 km d'après les indications sur le plan). Eifelpark est un petit parc relativement soigné, où je pense qu'il est très possible de passer une journée complète en traînant un peu, d'autant plus qu'il y a aussi des spectacles qu'on n'a forcément pas pu voir.
Et sinon, c'est un petit détail mais j'apprécie tout particulièrement de trouver les plans en plusieurs langues incluant le français.


Enfin c'est le retour en France... En conclusion, passée la (petite) déception du début de journée avec le premier coaster absent, notre bilan s'élève à 4 lieux visités et 5 coasters crédités. Je me suis vraiment pris pour Trips'n'Pics le temps d'une journée. ^^ Il y a des pires manières de s'occuper un dimanche !

Hors ligne loganleoni

  • Se mange une baffe dans un SLC
  • ***
  • Messages: 744
  • Karma : 1
Re : [Crédits en Rhénanie-Palatinat] 16.10.16
« Réponse #1 le: 18 Octobre 2016, 13:54:10 »
Quelle course  :D
Comme dit sur Facebook, dommage pour le petit SBF lol
Sinon bah c'est assez inattendu comme trip  :P ca change et c'est plaisant a lire  ;D

Hors ligne Tralala02

  • alias Nico
  • Administrateur
  • A osé Oz'Iris
  • *********
  • Messages: 6219
  • Karma : 200
  • .: Parkfan since 1993 :.
    • http://ameworld.net
Re : [Crédits en Rhénanie-Palatinat] 16.10.16
« Réponse #2 le: 27 Octobre 2016, 14:11:49 »
En lisant ton TR, j'ai eu l’impression de me revoir quelques années en arrière... C'est vrai que c'est tentant d'enchainer ces p'tit crédits vite fit et qui ne sont pas loin des autres...  ;D
Le soucis c'est que tous ces sites ne nécessite pas une journée entière de visite, donc autant les combiner !
J'ai du faire quasiment le même genre de journée, et je sais que j'ai du renoncer quelques fois à l'Alpine que tu as fait en premier, ce dernier étant démonté en hiver pour laisser place aux pistes de ski. J'en garde un souvenir assez moyen d'ailleurs de cet alpine.

Sympa les p'tits changements à Eifelpark pour le coup, même si ça reste un p'tit parc familial.

Et puis oui, y'a pire comme occupation du dimanche.  ;D
Aide-toi, le ciel t'aidera !


Hors ligne xxxx-GDPR-DEMANDE

  • S'accroche à son chapeau dans BTM
  • ***
  • Messages: 1788
  • Karma : 0
Re : [Crédits en Rhénanie-Palatinat] 16.10.16
« Réponse #3 le: 28 Octobre 2016, 12:55:53 »
Merci pour vos commentaires, je me dis que je n'ai pas rédigé ce petit récit pour rien. ;)

Tralala : c'était tout de même organisé dans l'improvisation, c'est-à-dire que j'avais rapidement étudié à l'avance l'itinéraire optimal et j'avais pris soin que vérifier que tout était ouvert ce jour-là.

Eifelpark oui c'est un petit parc sympa pour les familles, on aurait aimé approfondir davantage car ces 90 minutes sont vraiment vite passées. Et en cherchant après coup sur Ameworld, j'ai trouvé plusieurs sujets sur ce parc qui a eu une histoire récente assez mouvementée du coup.
Par ailleurs il semblerait que contrairement à ce que j'ai écrit, il est toujours resté ouvert lors du changement de propriétaires.