Auteur Sujet: Walygator et la communication, c'est tout un art...  (Lu 5934 fois)

Hors ligne ultracoasters

  • Cherche la sortie dans X: No Way Out
  • ****
  • Messages: 2482
Re : Walygator et la communication, c'est tout un art...
« Réponse #20 le: 08 janvier 2016, 12:11:02 »
Et Anthony, on ne l entend plus?
El Toro ou Eejenaika, là est la question.

Hors ligne Maverick

  • Chevauche Maverick à Cedar Point
  • ****
  • Messages: 3021
Re : Walygator et la communication, c'est tout un art...
« Réponse #21 le: 08 janvier 2016, 14:00:15 »
On voit de plus en plus que la direction n'est pas dans le monde réel des parcs d'attractions. Elle dirige une entreprise qui n'a rien avoir avec le loisir et... le respect aux visiteurs qui sont quand même au centre de la machine.
Quelle direction ??  La seule personne qui avait un bagage parcs d'attractions à préférer quitter le navire.
Quand on voit que c'est une personne avec un titre officiel "régisseur" qui s'occupe de la communication, ca laisse poser la question de est-ce qu'il y a encore un capitaine à bord, et qu'est-ce qu'il fait pour laisser passer de telles choses, en ne se souciant pas de l'image désastreuse qu'elle peut véhiculer via sa communication sur le site Facebook, ou le jeu de l'apprenti-sorcier sur le site internet.

2 mois sans site internet (et ce n'est pas fini), est-ce que beaucoup de parcs font cela ?

Mme Lejeune a le profil d'une chef d'entreprise, mais elle doit être correctement entourée, de personnes compétentes dans leur domaine, et avec des fibres "parc d'attraction".  Et là ça fait défaut cruellement...

Pour la clientèle d'habitués, il suffit de voir qu'elle se dissout au fur et à mesure.  Chaque année plus de personnes n'hésitent pas à faire l'impasse sur la saison, aller plutôt voir ailleurs.  Son seul salut tient dans le fait qu'une heure se route autour de lui c'est le parc le plus proche, avec des attractions intéressantes (malgré l'état...).  Si un autre parc se trouvait aussi dans le grand Metz, ça serait autre chose...  Mais entre les espoirs de la direction d'avoir entre 700 000 et 1 000 000 de visiteurs, d'avoir une dimension nationale, on en est hyper loin (et c'est même inatteignable, vu que quand on s'éloigne du parc on tombe sur des mastodontes genre Europa-Park, Walibi, Disney/Astérix qui sont du coup plus proche en distance, et où au niveau rapport qualité/prix il n'y a pas photo).

De toute façon ce parc traîne des boulets depuis sa création sous BBS, avec un très mauvais choix de terrain (ce n'est pas ce cadre qui donne envie comme destination de loisirs), et une conception initiale qui a montré qu'ils avaient la folie des grandeurs, totalement déconnectés de la réalité.  Et ce malgré une théma porteuse qu'étaient les Schtroumpfs.  Est-ce qu'un reprenneur a la moindre chance de succès en continuant à traîner ces boulets ?  Et comment les retirer éventuellement ?

Hors ligne Anthony

  • Tire la queue du Mickey à Disneyland
  • ***
  • Messages: 1328
    • Waly.Biz
Re : Walygator et la communication, c'est tout un art...
« Réponse #22 le: 08 janvier 2016, 17:23:36 »
Et Anthony, on ne l entend plus?


"Il devient urgent d'agir pour l'avenir du parc. On ne peut laisser son image s'abîmer ainsi continuellement..."

Source: walibischtroumpf.free.fr/fsb/sujet.php?message=72410#72410

PARCS
FR:Bagatelle,DLRP,PA,WP,NIGLO,Fraisp
DE:EP,PHL,HP,LEGOLAND
BE: WB, BWP, PLOPSALAND
ESP:PAV,TIBIDABO