Auteur Sujet: [Six Flags Discovery Kingdom] 2018 : Harley Quinn Crazy Coaster  (Lu 2331 fois)

Hors ligne xxxx-GDPR-DEMANDE

  • S'accroche à son chapeau dans BTM
  • ***
  • Messages: 1788
C'est le moment des news avec l'IAAPA qui a lieu en ce moment à Orlando !
(pour mémoire IAAPA = International Association of Amusement Parks and Attractions).

Le parc Six Flags Discovery Kingdom, situé en Californie au nord de San Francisco, inaugurera en 2018 : Harley Quinn Crazy Coaster.

Il s'agit d'un modèle "Skywarp" (je ne connais pas du tout mais je crois comprendre que c'est tout nouveau ?), par le constructeur Skyline attractions (je ne connais pas non plus, mais a priori c'est récent également).

Ca ressemble à... ça :


Et l'info du salon IAAPA, c'est qu'ils ont présenté le véhicule :


Une capacité de 32 personnes dans 2 trains, où les passages sont placés face-à-face.
Sinon j'ai un peu du mal à comprendre le concept du truc, mais c'est original.
L'ouverture est prévue au printemps 2018.

Source : article sur le site coaster101.com.


Par contre je trouvais bizarre de ne pas trouver mention de ce nouveau crédit sur le coaster-count... En farfouillant un peu je suis tombé sur un article qui date de fin août, où la technique du truc est un peu plus détaillée. Et pour finir c'est écrit :
"Is it a Coaster?
No. That’s all."


http://www.californiacoasterkings.com/analysis-harley-quinn-crazy-coaster/

Hors ligne cmoiromain

  • Tire la queue du Mickey à Disneyland
  • ***
  • Messages: 1170
Re : [Six Flags Discovery Kingdom] 2018 : Harley Quinn Crazy Coaster
« Réponse #1 le: 15 Novembre 2017, 15:28:24 »
On avait vu passer ce concept il y a quelques mois, ça ne m'étonne pas que, comme souvent, six flags soit le premier à tester la machine.

Le principe, c'est le même qu'un Larson Looper, mais avec un circuit un peu plus intéressant. Et au lieu d'un train, il y en a deux. Bon en réalité on devrait plutôt dire qu'il y a un seul train, avec des sièges seulement aux extrémités, puisque les deux sont reliés (et bougent donc de manière synchronisée en permanence). Le tout est propulsé par des "friction wheels" (des roues à pneus, tout ce qu'il y a de plus classique, comme sur un bête bateau pirate) pour faire faire des va-et-viens au train jusqu'à-ce qu'il fasse des tours complets.


Dans l'article que tu as posté, l'auteur explique que ce n'est pas un coaster parce que le véhicule n'est à aucun moment "en roue libre" : du fait de la longue "chaîne" qui relie les deux trains, l'ensemble est en permanence en contact avec les friction wheels, et ce sont elles qui déterminent la vitesse, jamais la gravité / l'inertie.

Comme d'habitude chez les "créditeurs compulsifs", c'est sujet à débat : d'un part, un e-powered est également contrôlé par un moteur, jamais par son inertie et la gravité, et d'autre part, les rails sont bien des rails de coaster (fabriqués par RMC), les éléments (dive loop / immelman, selon le sens où on les parcoure) sont des éléments typiques de coasters, et enfin les trains sont conçus comme des trains de coaster (si tant est qu'on puisse appeler ça comme ça).


Hors ligne Wonder World

  • Modérateur
  • Danse le Twist au PAL
  • *********
  • Messages: 4995
  • Walibien à la retraite.
    • Wonder World
C'est déjà la fin de l'aventure. Selon les rumeurs, l'attraction n'est pas fiable et lourde en maintenance.



Pour rappel c'était ça:



Peu importe la qualité de l'attraction, c'est finalement le personnel qui fait la différence (Eddy Meeùs)